Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2015 4 03 /09 /septembre /2015 07:24
Fin d’Empire ou Renaissance ? Les deux ou autre chose ?

Fin d’Empire ou Renaissance ? Les deux ou autre chose ? (Article déjà publié sur ce blog le 24 juillet 2015 et légèrement revu le 3 septembre 2015)

*

Certainement autre chose dont on ne sait l’issue, mais où se pose une question nouvelle dans la société de classe née avec l’échange marchand.

*

Cette question nouvelle naît d’une mondialisation qui est entrée dans une phase de globalisation globale, sous l’effet de nouveaux moyens de communication « physique » comme « immatériels » à l’instar de la navigation et de l’imprimerie et de la révolution scientifique et technique qui les permettent, à l’instar de la Renaissance.

Nous possédons aussi et nos guerres idéologiques et physiques de religions entretenues par les élites contre la revendication populaire et nos "barbares" qui demandent à participer aux richesses et qui découlent de ces guerres.

Mais nous avons aussi dans cette fin d’Empire les sur-prélèvements mondialisées et globalisés sur les produits de l’activité du travail et la gestion globalisée de l’exploitation, ses effets productifs et ses contre-effets anti-producteurs des contradictions des lois-économiques-tendances du capital qui freinent et bloquent relativement mais de plus en plus la production-échange.

*

On peut aller très loin dans la métaphore-comparaison avec la renaissance et l’Empire et aujourd'hui.

*

« Autre chose dont on ne sait l’issue », mais où se pose une question nouvelle dans la société de classe née avec l’échange marchand, c’est le fait possible qui s’avance de la suppression des classes sociales au bout de la société de classe obsolète. Ce qui ne veut pas dire que nous deviendrions des clones, ce qui ne veut pas dire que nous deviendrions des individus uniformes, évidemment.

*

L'excès monumental d'inégalité, d'inégalité de revenus, 1 à 400, les parachutes dorés de plusieurs millions d'€ etc., ne sont-ils pas le signe contradictoire de l'obsolescence des inégalités sociales et de la division capitaliste du travail, du décalage sans cesse croissant entre élite de décision et masse d'exécution, et de l'acculturation croissante de masse induite par les dominations néocoloniales et de classe, transferts de cultures imposés et perte massive des savoirs faire (déqualification, sous emploi et chômage massifs mondial d'une part, surexploitation mondiale du travail d'autre part) sans création saine suffisante, vivable, d'autres savoirs et savoir-faire, savoir-être?

*

Evidemment une lutte ouvrière et populaire de cette ampleur vers la suppression dépassement des classes sociales, mondialisée au même titre que toute activité dans une société mondialisée-informationnalisée dont on ne sait l’issue peut rencontrer ou une guerre des pauvres mortelle car elle bloquerait la solution à la crise de croissance du processus humain, ou la solidarité des hommes-producteurs de biens nécessaires à la vie humaine, dans leurs contenus « physiques » comme « symboliques », et dans une autre représentation abstraite pour l’échange de la valeur d’usage, un autre concept et usage de l’argent.

*

Cette représentation abstraite-concrète (pas de séparation possible dans l’activité concrète qu’elle exprime) contient le résumé de la crise mondiale, en passant par les crises locales qui en sont des « morceaux » en relations dialectiques. Et cette représentation et la crise se concentre sur les institutions de l’échange en capital, les institutions financières et leur dérégulation capitaliste malsaine, mortelle si pas d’action de soins suffisants.

*

C’est dont bien dans la prise de pouvoir sur les institutions de la circulation du capital que réside essentiellement, en dernière instance, la lutte de classe moderne : la lutte ouvrière et populaire pour une orientation nouvelle des institutions financières. Une orientation nouvelle dont la priorité, dans un processus radical et progressif, rende premiere la satisfaction des besoins humains, de leur complexification et leur sublimation (1). L'argent devenant un moyen dans la production et l'échange en fonction des besoins et non une fin, ce qu'il est devenu en se transformant en capital.

*

Dans le couple du marché capitaliste mondialisé et informationnalisé « profit financiers-besoins humains », que l’on a tendance, de part et d’autre de l’idéologie d’isoler en fonction d’analyses unilatérales mécaniques, mais qui en fait fonctionne en osmose, et en contradiction dans un même mouvement, la question est de faire croître l’élément « besoins » contre l’élément « profits » pour réduire le second et transformer qualitativement et mondialement l’ensemble dans ce sens.

*

D’où la nécessité d'une orientation concertée pour le mouvement ouvrier et populaire dans le monde, ceci en tenant compte des diversités et inégalités de développement. Et au centre de la diversité du mouvement, l'objectif de dépasser la loi capitaliste d'accumulation-sur-accumulation-dévalorisation du capital qui stérilise progressivement la production et l'échange et paupérise relativement, et à terme absolument s'il n'y est pas remédié, les populations subalternes et paralyse l'activité autonome de l'homme producteur et de la société, et ça c'est la "fin d'empire".

*

Une autre comparaison métaphore dans ses limites de métaphore est la comparaison : le Prince de Machiavel s’écrit à nouveau, mais d’une qualité globale collective et révolutionnaire. Même si l’itinéraire de la nouveauté tient beaucoup d’espace et d’avatars dans le temps d’une vie humaine. Ce que les tenants de l’idéologie dominante relativement lucides sur le mouvement du monde ne peuvent comprendre jusqu’à ce point…. A nous de nous éclairer mutuellement contre les voiles qu’ils mettent à la notre, de lucidité….

*

Pierre Assante, 24 juillet 2015

*

(1) Voir sur ce blog l'article " La bataille de classe moderne s'est déplacée " , par Frédéric BOCCARA, Yves DIMICOLI, Denis DURAND.

******

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche