Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2015 7 06 /09 /septembre /2015 09:17
CORPS-SOI, Yves SCHWARTZ.

« …Corps-soi », oui. C’est clair que la dimension « corps » est importante pour ce que je viens de dire, parce que c’est un des éléments qui nous permet de sortir des objectivations trop faciles.

Le corps est, une fois de plus ce qu’il y a d’énigmatique et qu’on ne peut objectiver, cerner ni dans la claire conscience, ni dans le débat subjectif communément entendus. Mais précisément, l’extraordinaire complexité de ce qui se joue, de ce « destin à vivre », tient pour moi au fait que le « corps-soi » est un élément de transgression.

Je dis cela par rapport au débat philosophique. Lorsque la philosophie s’est confrontée au « faire industrieux », elle s’est interrogée, même si cela n’a pas été une question centrale pour elle : comment l’humanité fabrique-elle ? Le problème, c’est que la philosophie a beaucoup fonctionné (pour des raisons qu’on peut très bien comprendre) avec des facultés distinctes : il y a l’entendement, il y a la raison, il y a la volonté, et puis il y a le corps. Il y a les passions du corps et, pour arriver à y voir clair dans le vrai, le bon, le bien (ce vers quoi tend la philosophie, c’est naturel), il a fallu sérier des facultés ou des « sièges ». Par exemple, il y a le siège de l’âme pour Descartes. Toute la philosophie a fait un effort de clarification et donc de séparation des facultés, des pouvoirs dans l’être humain.

Or ce qui est profondément comme un défi philosophique concernant l’activité, si on la prend telle que nous la voyons ici, c’est qu’elle nous oblige à transgresser tout cela : il n’y a pas d’échappatoire ! Elle transgresse tous les sièges : aussi bien entendement, volonté, raison, que passion ; passion et action, passion et « pratique », c'est-à-dire action morale. C’est cela qui est fascinant et je pense que c’est pour cette raison que la question de l’activité ouvre un dialogue très fort avec la tradition philosophique.

L’activité plonge ses racines, ou son travail, dans le plus obscur du corps, le nôtre. Et d’un autre côté, elle a à voir avec ce qu’il y a de plus culturel, de plus historique, de plus moral (au sens de la philosophie pratique, ou de l’éthique).

Si l’on voulait peut-être synthétiser ce que recouvre le corps-soi, on durait qu’il n’y a pas de seuil :

1) On a un niveau du soi qui….…. »

*

Yves Schwartz, « Travail et ergologie. Entretiens sur l’activité humaine 1 », page 196, 2003, Ed. Octarès.

*

ARTICLE A METTRE EN RELATION AVEC LES CITATIONS DE VYGOTSKI PRECEDENTES :

http://pierre.assante.over-blog.com/2015/08/lev-vygotski-1932-les-voies-par-lesquelles-cet-enseignement-polytechnique-agit-en-unifiant-l-activite-pratique-de-l-enfant-avec-l-as

******

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche