Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2015 7 20 /09 /septembre /2015 10:55
De la relation entre l’objet et la représentation de l’objet  en tant que conscience...

De la relation entre l’objet et la représentation de l’objet en tant que conscience

-

Le processus de la conscience humaine est fait de relations, dans l’activité humaine, entre l’objet et la représentation de l’objet, la représentation de l’objet et la représentation de l’activité en tant qu’objet, devenant un objet elle même, un objet de conscience elle-même.

-

C’est à dire tout le contraire de ce qu’on nomme la réification ou la chosification qui fige la représentation dialectique et son mouvement.

-

La relation entre le mouvement ouvrier et la représentation en mouvement des objets, et l’activité de la représentation en mouvement des objets, et de l’objet industrieux en particulier comme de sa représentation en tant qu’objet, reste un rendez-vous encore à réaliser, rendez-vous qui peut permettre une renaissance au sens historique et social.

-

La relation grossière du communisme grossier avec l’art n’est qu’une partie apparente du rendez-vous manqué et des causes et raisons objectives qui ont conduit et conduisent à ce rendez-vous manqué. Relations avec l'art et au-delà de toute représentation, scientifique comprise.

-

Manqué relativement, puisque les « sauts » d’un processus n’existent que par la continuité d’un processus.

-

MAIS une renaissance « nouvelle » attend un saut qui concrétise définitivement ce type de rendez-vous.

-

Ce rendez-vous se construit dans chaque cerveau, chaque corps-soi, dans le processus de l’être social et avec, dans, les résultantes particulières et la résultante « globale », résultante aux frontières en mouvement, progressantes et "s’éloignantes" et notre mouvement individuel et collectif vers un rapprochement relatif.

-

Pour faire une « conclusion » simple et opérationnelle : Le processus de la conscience humaine est fait de relations, dans l’activité humaine, entre l’objet et la représentation de l’objet.

-

Le système d’échange « Argent-Marchandise-Argent plus » à son paroxysme handicape cette relation en la réifiant dans ses limites historiques propres, celle de la réalité concrète et de la "morale" de la finance, du capital dans son unité dont nous faisons partie.

-

La transformation du système devient donc une priorité, et le besoin de transformation du système financier dans le système « global » devient une évidence.

-

Pierre Assante, 20 septembre 2015.

-

P.S. M’excusant auprès de mon ami Luc X. qui « se méfie des philosophes »

-

******

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

-

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche