Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2015 6 12 /09 /septembre /2015 07:34
Débat avec un ami italien engagé dans la lutte sociale et ouvrière...

à RODOLFO X.

*

Amico mio, ne prends pas ça comme une leçon du professeur à un élève, mais comme un échange de point de vue :

*

Fuir le système parce qu’il nous déplait n’est pas la solution pour le combattre.

*

Cela peut sembler plus efficace et correspondre mieux à nos profond sentiments de rejet de la politique du capitalisme, de l’U.E., mais cette réaction sentimentale nous écarte de l’essentiel : combattre le système financier local, national et international, même si la route est longue et difficile, et même si l’on n’est jamais sûr de gagner une bataille, surtout de cet ordre.

*

Marx, déjà, lors de la Commune de Paris avait dit que l’erreur essentielle c’était de n’avoir pas pris la Banque de France pour couper les moyens au gouvernement versaillais.

*

Le chemin apparemment le plus facile, c’est celui suivi à l’époque par ceux qui ont dissout le PCI, pour faire un « grand parti démocratique italien » : on voit le résultat obtenu aujourd’hui.

*

Le PCF qui s’est maintenu en vie a pu contribuer à la création du Parti de la Gauche Européenne et le groupe GUE, avec lequel les italiens eux-mêmes, avec la « Liste Tsipras », ont obtenu des élus aux dernières élections européennes, par exemple.

*

L’Europe fédérale et des régions centralisatrice et autoritaire, au service de la finance, et employons le mot exact, du capital en crise qui met toute la société en crise, cette Europe existe déjà, le traitement vis-à-vis de la Grèce l’a prouvé, et les "réformes" du travail, de l’école, etc. le démontrent aussi.

*

Je ne reviens pas sur le contenu de l’intervention de Dimicoli au C.N. du PCF du 10 septembre 2015 (Qui n’est pas la sienne à titre strictement personnel, mais déjà contenue en partie dans l’orientation économique du PGE et surtout issue en plus grande partie encore de l’orientation de la Commission économique du PCF), qu’il faut encore approfondir, il ne peut qu’être la conclusion de mes propos ici.

*

Cette orientation a déjà produit des batailles justes et efficaces.

*

« L’échec grec » c’est aussi, paradoxalement et contradictoirement le résultat de la montée des luttes populaires et ouvrières que cette orientation économique du PGE contre la politique de la « Troïka » (Commission UE, BCE, FMI) a permis, car cet « échec » qui a donné quand même une (peut-être) possible bouffée d’air à Syriza et aux grecs (et aux européens) pour la suite des luttes, n’est qu’un moment de cette montée qui se poursuivra si nous ne suivons pas des chemins à la fois sectaires et opportunistes que des mêmes leaders qui votèrent autrefois pour le traité de Maastricht veulent nous faire prendre, honnêtement ou pas, mais quelquefois dans leur paysage intérieur, avec la boussole de leurs ambitions personnelles, ou justes, ou pas justes comme ce fut le cas, de façon plus grave pour les leaders (et frères-ennemis) de la création du PDS, puis du PD en Italie.

*

Car enfin l’ostracisme d’hier et d’aujourd’hui envers le communisme n’est pas seulement une légitime et juste méfiance contre le stalinisme, ça une telle méfiance se comprend et se justifie. Mais l’ostracisme envers le communisme reflète aussi une croyance dans une incapacité des communistes à agir contre le système et de rassembler dans la lutte au quotidien et dans des projets opérationnels. En quelque sorte, ils attribuent aux communistes leurs propres défauts, sans voir l’apport qui est celui des communistes en matière de changement ici et maintenant, ce qui ne les empêche pas d’enfourcher les arguments des communistes quand ceux-ci deviennent évidents pour qui suit sérieusement les évènements

*

Alors, pourquoi faire des alliances avec ces leaders issus de la social-démocratie et passés à l’opposition? Parce que dans le chemin politique il est toujours besoin de faire des bouts, grands ou petit (et même possiblement jusqu’au bout) d’un chemin commun vers un but à distance encore confus, avec ceux qui n’ont pas, à tort ou a raison, la même expérience de la lutte de classe, ou une toute autre expérience sociale, politique, philosophique, culturelle, et ses points de rencontre ; faire des bouts de chemin avec tous ceux prenant conscience de la nécessaires bataille contre l’austérité, mais gardant en partie leur analyse de fond précédente qui fait la différence légitime avec un communisme pratique et idéologique passant par un processus graduel et radical auquel « je crois », comme dans toute histoire humaine, avec ses continuités et ses « sauts ».

*

L’histoire humaine est faite de passé, de quotidien et d’imagination du futur.

*

Cette imagination est diverse, mais la réalité de la POLITIQUE DES INSTITUTIONS FINANCIERES AUJOURD’HUI EST une réalité, pas une imagination. Et cette politique financière est plus puissante contre les peuples et les nations que ne fut puissante l’armée versaillaise contre la Commune de Paris de 1871, pour ne citer que cet évènement important.

*

C’est dire la difficulté du combat pour sortir de la crise de croissance de l’humanité induite par le processus non de la mondialisation informationnalisée en soi mais du capitalisme mondialisé informationnalisé qui l'a permise, ses institutions et son organisation du travail, de la production.

*

Difficulté à surmonter, par l’action, la volonté, les choix.

*

Je continuerai de me battre, calmement et démocratiquement, avec ma faiblesse et ma fatigue de vieillard, dans la direction résumée par Dimicoli, dont je t’ai fait part, qui n’est pas la sienne à titre personnel, mais en partie du PGE et surtout de la Commission économique du PCF.

*

Baci e Abbracci. Un caro saluto.

*

Pierre, 12/09/2015 06:27:19

*

******

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche