Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 13:55
Affiche d'expo à Mantoue
Affiche d'expo à Mantoue

De retour d’Italie où j’ai pu de nouveau gribouiller abondamment sur mes cahiers, voilà ci-dessous des "conclusions rudimentaires et synthétiques" de ces divers écrits et en bas de ces "conclusions", le résumé très succinct de mes autres gribouillages italiens qui me les ont inspirés.

A l’issue de ces réflexions je me contente donc ici d’essayer de partager ces conclusions rudimentaires et synthétiques, sachant que les événements sont plus pédagogues que les grandes réflexions qui ne peuvent à elles seules transformer avec bonheur le mouvement de la société et sachant aussi que la pédagogie sociale ne progresse qu’à travers ces événements. Preuve en est l’abondance des réflexions, débats et articles économiques depuis l’accélération de 2008 de la crise de suraccumulation du capital et sa durée qui pose par force la question de l’état du système dans lequel nous vivons …bien qu’on ne sache pas encore massivement dans le monde qu’il s’agit d’une crise de suraccumulation du capital en tant qu’élément de crise de croissance générale de l’humanité…

-

PHILOSOPHER RUDIMENTAIREMENT DANS LE MECHANT CHAOS…

-

Pour qu’un fruit donne un arbre, il faut qu’il puisse parvenir à maturité.

-

Comme dans la révolution du néolithique avec la création de l’agriculture, l’industrie a eu besoin de mûrir, avec ses prémices manufacturiers (et même avant), sa mécanisation, puis son automation.

-

Il semble que la révolution scientifique et technique, sa mondialisation informatisée marque la maturité du capitalisme, forme d’échange et de production liée à la naissance de l’industrie telle qu’elle a eu lieu.

-

A cette maturité économique, politique, institutionnelle, culturelle, puis au « pourrissement du fruit » peut correspondre la naissance d’un arbre nouveau, contenu dans l’ancien et adapté aux conditions nouvelles de son environnement interne et externe, en relation interactive, issues de ces transformations.

-

Cette transition contient la dissolution et la construction, le chaos et la nouvelle cohérence.

-

Pierre Assante, 20 octobre 2015

*

RESUME TRES SUCCINCT DE MES AUTRES GRIBOUILLAGES ITALIENS :

1) Sur la période stalinienne, ses prémices, la répression armée anti-ouvrière séculaire et son corollaire, les militarisations relatives et/ou locales du mouvement ouvrier, à l’occasion d’une exposition sur l’URSS, les communistes italiens et l’Italie en général (à Mantoue-Mantova, Palazzo TE. La photo de cet article est la première page du dépliant de l'expo.),

2) Sur les périodes de tentatives de constructions de contre-sociétés et de tentatives et d’échecs d’imposition d’une nouvelle idéologie dominante contre celle existante, et les rapports de forces sociaux en faveur du travail qui en étaient issus un temps, contradictoirement,

3) Sur la Catalogne, les indépendances nationales, la diversité des nations (Et la notre, la France) et des cohésions centripètes ou des sujétions centrifuges, à l’occasion de la lecture de René Merle (1) sur son blog à ce sujet,

et sur la magnificence et la dépendance des Etats italiens ou cités-Etats de la Renaissance (XV°-XVI° siècle), autre période de révolution scientifique et technique (Mantoue en est un exemple ainsi que ses rôles et positions dans les guerres de religion vis à vis de Rome et de l'Empire),

4) Sur les technologies de communication et de prescription informationnelles isolantes de l’individu dans le travail comme dans toute la vie quotidienne et les solidarités concrètes et leur organisation concrète dans le travail concret et la production concrète des biens nécessaires à notre vie…

5) Je suis revenu aussi sur mon essai de 2004 "NOUVEAU FORUM" et constate qu'une stagnation politique de la période pré-généralisation de la crise (~1980-2000), sur laquelle j'insistais, a été dépassée.

6) Enfin sur cette ridicule "nation de l'homme blanc" où certains voudraient qu'une culture dominante liée à un économie dominante et ses "bénéficiaires" garde éternellement sa domination. Réflexion valable dans une multitude de cas, y compris pour les dominés et leur volonté de contre-domination, pour le refus de tout mouvement, pour la compétition contre la coopération, toutes les coopérations, dans l'unité de la raison et des sentiments mêlés, unis.

*

(1) René MERLE, Voir son blog dans les liens de ce blog.

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche