Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 08:05
C'est toute la question philosophique et religieuse qui sépare le corps de l'esprit.

C'est toute la question philosophique et religieuse qui sépare le corps de l'esprit.

-

Le corps et son héritage animal est bien le support de l'être social, de même que ce corps, part provisoire de l’humanité a dans l’humanité sa propre éternité culturelle et génétique.

-

Je pense que les manuscrits de 1844 et leur description même sommaire ET SA CRITIQUE du "communisme grossier" sont une excellente introduction à une autre science anthropologique et à une autre éducation sentimentale où les tabous nécessaires à l’être social ne seront pas supprimés mais dépassés.

-

Dépassés parce que comme dit Simone Weil, de l’effort contraint à la conviction, la nécessité contraignante naturelle et sociale première en tant que réalité mais seconde en tant qu'effort et volonté acquise, devient nature mentale première de cet être social et la base du processus de sa liberté et de son auto-création.

-

Simone Weil décrit bien ce dépassement. A partir du besoin et de son processus, ce qui est une contrainte et un effort pénible difficilement supporté devient une nature première et un effort accepté, un effort naturel. Cependant Simone Weil tend à une certaine vision d’immobilité contenue dans l’héritage religieux de la vision du monde, elle tend plus à une critique de d'état existant qu'a son dépassement et au contenu de son dépassement.

-

Nous en sommes encore loin d’un tel dépassement radical, et d'une mise en commun mondialisée dans le procès d'humanisation, quoique dans le microcosme d’un couple par exemple, dans ses moments où il s’isole même très relativement et très provisoirement de la société, une autre société se construit, en attendant d’envahir le monde. La domination érotique n’est pas plus indispensable au plaisir que la domination de classe, il s’agit de l’humanisation de l’animal face à ses contradictions.

-

D’une autre science anthropologique à une autre anthropologie, il n’y qu’un -grand- pas.

-

Le plaisir de la conquête de soi en tant qu’univers, qui passe par la satisfaction du corps, s’humanise dans l’activité et ses réussites comme dans l’art et les sciences en particulier au point de suppléer parfois au besoin de la complète satisfaction du corps héritée de la fusion et nutrition maternelle.

-

Karl n’aurait pu découvrir le capital et écrire sur le capital sans cette introduction anthropologique, qu’il n’a pu vivre « jusqu’au bout » comme nous le savons, situation personnelle et historique étant, existant avec le temps court et long pour tout un chacun.

-

Les réflexions d’Engels sur les découvertes anthropologiques sur les indiens Iroquois Senécas par Morgan et la constitution et le mouvement des mentalités sont de première importance, même si elles contiennent les limites historiques scientifiques du XIX° siècle.

-

Yung rapporte des anecdotes sur Freud qui montrent combien ce dernier était, évidemment, lui-même prisonnier de tabous et d’incapacités d’avoir des relations « parfaites » avec son corps, entre autre en liaison avec son milieu social. Peut-être ou sans doute, ses découvertes psychanalytiques sont liées à l’observation de soi-même autant ou plus que l’observation clinique des patients.

-

Pierre Assante, 22/11/2015

-

Résumé :

C'est toute la question philosophique et religieuse qui sépare le corps de l'esprit.
Le corps et son héritage animal est bien le support de l'être social, de même que ce corps, part provisoire de l’humanité a dans l’humanité sa propre éternité culturelle et génétique.
Je pense que les manuscrits de 1844 et leur description même sommaire du "communisme grossier" sont une excellente introduction à une autre science anthropologique et à une autre éducation sentimentale où les tabous nécessaires à l’être social ne seront pas supprimés mais dépassés parce comme dit Simone Weil, la nécessité contraignante de nature seconde devient nature première de cet être social et la base de sa liberté.
Nous en sommes encore loin, quoique dans le microcosme d’un couple par exemple, dans ses moments où il s’isole même très relativement et très provisoirement de la société, une autre société se construit, en attendant d’envahir le monde.
D’une autre science anthropologique à une autre anthropologie, il n’y qu’un -grand- pas.
Karl n’aurait pu découvrir le capital et écrire sur le capital sans cette introduction anthropologique, qu’il n’a pu vivre « jusqu’au bout » comme nous le savons, situati
on personnelle et historique étant, existant avec le temps court et long pour tout un chacun.
Pierre Assante, le 22/11/20
15

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche