Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 08:21
CO2, réchauffement climatique,  alliance du communisme et de l’écologie.

CO2, réchauffement climatique,

alliance du communisme et de l’écologie.

-

Le développement, la croissance nécessaire, ce n’est ni le gaspillage ni la concurrence, mais la coopération et le développement scientifique

-

Le progrès humain aujourd'hui c'est avant tout une croissance de type nouveau, non capitaliste, non rectiligne, circulaire, basée sur la coopération humaine et l’économie de moyens, donc d’énergie, ce qui ne veut pas dire décroissance, mais une croissance nouvelle.

-

Une croissance d’une autre qualité, est une croissance qui concentre les moyens de production et les produits en réorganisant sans cesse cette concentration physiquement et organisationnellement dans l’espace et le temps.

-

La meilleure image pour exprimer cette transformation qualitative est l’organisation du cerveau humain, de l’enfant à l’homme, qui évolue sans cesse, de l’observation élémentaire qu’il fait vers la construction de concepts simples, puis vers celle des concepts complexes et in fine des systèmes de concepts en mouvement, sans que le cerveau « explose ».

-

Pour en revenir au CO2 et au réchauffement climatique qui menace d’un effondrement la société par manque de moyen énergétiques suffisants, mais aussi par de nombreux phénomènes physiques simples tel l’envahissement des terres par la mer, il faut concevoir la croissance de la consommation de l’énergie et de toutes les productions d’une autre façon que celle du capitalisme mondialisé et informationnalisé, c'est-à-dire basé sur le profit gaspilleur de capital, de matière première, d’énergie humaine comme d’énergie physique.

-

Pour aboutir à un type d’énergie « croissante et concentrée », donc moindre en volume et plus grande en efficacité, je crois qu’on ne peut l’obtenir que par une croissance de la coopération scientifique mondiale capable de découvrir et de mettre en œuvre des énergies nouvelles, révolutionnaires, non encore découvertes, ni utilisées, qui partiront de l’énergie propre contenue dans la matière. C’est ce qui est tenté par ITER.

-

Mais ce phare qu’est ITER, est loin d’être ni assuré de succès ni suffisant. C’est une des tâches premières de l’humanité, avec l’impulsion d’un processus radical et progressif d’une société communiste, de développer une immense coopération scientifique capable de faire émerger ce nouveau type de production d’énergie, révolution énergétique comparable à celle de la découverte de l’usage du feu domestique dans la préhistoire.

-

Certes, mon discours n’est pas d’attendre cette découverte sans agir dès à présent pour un usage d’énergies non productrice de CO2, et une économie d’énergie, au sens populaire « d’économiser », les deux choses vont de pair en se soutiennent mutuellement.

-

Economiser a un double sens qui part du même. Sauf qu’il y a l’économie marchande et capitaliste et l’économie au sens de répondre aux besoins. L’économie capitaliste dicte l’austérité, et l’idéologie dominante en fait les conditions physiques et morale d’une « bonne vie » : Privez-vous pour que je m’enrichisse ! Et ce phénomène va jusqu’à entrainer l’horreur et le mépris de l’économie en la résumant à celle que nous connaissons, la notre, l’économie capitaliste qu’on ne réussit pas à imaginer autre. On n’y réussit pas pour le moment certes, pas mais ça viendra, et ça commence même à venir.

-

Et il en est de même de « transition énergétique » que pour la « transition financière » de l’organisation financière actuelle qui gaspille les moyens humains d’échange et de production et restreint la satisfaction des besoins humains dans et par le profit immédiat.

-

La cause écologique, qui comme la cause sociale se fait de plus en plus évidente et précise dans la crise générale du système, se fourvoient quelquefois dans des solutions erronées, parce que calquées sur le système actuel sans imaginer sa transformation possible et nécessaire. Cette transformation n’est ni la croissance capitaliste ni une société de pénurie comme je l’ai évoqué ci-dessus.

-

L’alliance du communisme et de l’écologie ne peut se développer sans éclaircir ces questions, sinon elle aboutira au contraire de l’alliance, et à la confrontation négative.

-

Mais ne nous mettons pas martel en tête, c’est dans la pratique quotidienne, économique, écologique, politique et scientifique quotidiennes que se forgeront et l’alliance, et les solutions.

-

Quelquefois, l’anti-scientifisme (et même l’anti-communisme !) habite les forces qui se veulent de transformation, anti-scientifisme qui in fine ne peut qu’alimenter la production de CO2 et les menaces qu’elle comporte pour la survie du processus humain et la conscience de la nature sur elle-même qu’il constitue.

-

Paradoxalement, l’on peut dire que la question de la pénurie d’énergie et du danger de la croissance énergétique se résoudra par la croissance énergétique, mais une énergie d’un autre type, d’une autre qualité, révolutionnaire et « concentrée », à l’image du développement de l’ordinateur, de l’ordinateur-immeuble d’après guerre de 1939-1945 au portable ultra performant de 2015 et son successeur à venir, l’ordinateur quantique déjà expérimenté.

-

Pierre Assante, 8 novembre 2015

-

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche