Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2015 5 06 /11 /novembre /2015 06:01
"...La République leur apparut ...comme le seul moyen de combler le vide laissé par la monarchie..."

" ...les Constituants de 1789 et de 1791, même les législateurs de 1792 croyaient que la monarchie traditionnelle était l'enveloppe nécessaire de la société nouvelle. Ils ne renoncèrent à cet abri que sous les coups répétés de la trahison royale Et quand enfin ils eurent déraciné la royauté, la République leur apparut moins comme un système prédestiné que comme le seul moyen de combler le vide laissé par la monarchie..." Jaurès, 1903.

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article

commentaires

merle 06/11/2015 12:14

Oui, la République n'était pas inscrite dans les Cahiers de doléances, mais nuançons un peu, quand même... Pour qu'il y ait vide, encore avait-il fallu qu'on la fasse tomber, cette monarchie, et même à coups de fusil... Et puis, l'idée républicaine n'était pas si incongrue, quand les exemples anglais (on avait au XVIIIe beaucoup réfléchi sur l'échec de Cromwell), et surtout, tout récent, l'exemple américain, montraient qu'un peuple peut se gouverner sans roi. Pour ne pas parler de la République de Genève, que connaissaient les si nombreux lecteurs de Rousseau... Mais, pour aller vite, Jaurès avait raison, si l'on veut, dans la démarche qu'il a toujours tenue, d'écarter l'extrémisme révolutionnaire à la Guesde. Donc, montrer que les assiégeants des Tuileries n'ont agi que, en quelque sorte, contraints et forcés par le défaussement royal, c'était montrer que le projet révolutionnaire n'existait pas vraiment, sinon en utopie regrettable. Il ne faut pas s'étonner que plus tard, le père Guesde, pourtant adversaire de Jaurès mais adversaire repenti, condamnera l'adhésion à la IIIe internationale en arguant que la prise du Palais d'hiver n'était qu'un coup d'État se justifiant un peu vite des défaillances de la nouvelle république russe.

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche