Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 novembre 2015 3 25 /11 /novembre /2015 06:32
LE DÉSESPOIR POLITIQUE, SES INITIATEURS, SES « MAINTENEURS » ET L’INDISPENSABLE CONSTRUCTION D’UNE SOCIETÉ DE COOPÉRATION :

LE DÉSESPOIR POLITIQUE, SES INITIATEURS, SES « MAINTENEURS » ET L’INDISPENSABLE CONSTRUCTION D’UNE SOCIETÉ DE COOPÉRATION.

-

Le « désespoir politique » inducteur d’autoritariste et de fascisme, d’austérité et de guerre mis en avant aujourd’hui par les médias dominants sans critique ni analyse ni conclusions pratiques contient cette incapacité de refondation économique et philosophique de la part de ses animateurs potentiels, y compris les plus honnêtes et les plus compétents.

-

C'est pourtant de ce désespoir politique qu'usent et abusent le pouvoir et ses relais médiatiques.

-

La belle jeunesse qui est tombée sous les coups d'un terrorisme et d'un fanatisme national et mondial renaissants, après des décennies d'avancée de la laïcité, serait sans doute étonnée que sa joie et sa vie et la vie tout court qui continue, le travail, la production, la création, qu’elle manifestait au Bataclan, par exemple, disparaisse du paysage visuel des français par l’effet d’un état d’urgence qui va, dans ces médias, au-delà, j’en suis persuadé, de la nécessaire et indispensable expression et lutte pour la sécurité et la liberté ici et dans le monde.

-

Je me répète : « On ne répond à une crise de civilisation que par une refondation de civilisation. Et ça passe par les IDEES de refondation de civilisation. »

-

Ce que l’on entend aujourd’hui est tout le contraire d’ IDEES de refondation de civilisation, c’est l’inverse, c'est-à-dire la confiscation concrète de toute construction allant vers un monde de coopération des personnes, des groupes humains, des nations, d’une organisation coopérative mondiale que pourraient porter avec une lucidité qui manque aujourd’hui, gouvernements, ONU, à partir des interventions créatrices populaires.

-

La mise entre parenthèse médiatique et pratique des élections régionales qui pourraient porter le débat sur un autre type de gestion territoriale développant cette coopération, en matière d’emploi, de culture, de travail et de production des biens nécessaires à la vie humaine, de tout ce qui permet une vie humaine, cette mise entre parenthèse est un recul de démocratie et de civilisation monumental, qu’il sera difficile de rattraper sans un effort monumental lui aussi.

-

Je ne sais si le dévouement à l’orientation d’affrontement féodal mondial entre groupes financiers internationaux qui constituent à eux seuls des Etats non seulement dans l’Etat mais dans le monde, pourra être contestée efficacement dans une situation où la sécurité est basée sur la seule action policière et militaire, alors que les dérèglements du monde découlent d’un recul de coopération, d’organisation démocratique de la société, de rapports humains non libérés de la dictature de l’argent et ses conséquences, une suraccumulation de capitaux qui paralyse l’activité générale humaine dans tous les domaines, la production et les échanges.

-

Le pouvoir, les pouvoirs mesurent-t-ils les conséquences de cet arrêt sur image de la vie démocratique qui ne se manifeste pas seulement ici mais dans l’Europe et dans le monde, ou sont-ils aveuglés sur et par celles de son pourrissement lent déjà entamé de longue date sous l’effet de cette dictature des institutions financières au service de ces féodalités mondiales ?

-

La jeunesse et le peuple en général, après des périodes d’étouffoir politiques et culturels ont déjà montré dans notre histoire une capacité à retrouver ses élans de vie malgré l’énorme temps perdu dans les péripéties et manœuvres mesquines de domination de pouvoirs qui confisquent l’initiative nécessaire au progrès.

-

La vieillesse, son activité productrice de services si-non productive de capitaux, et sa transmission historique aussi.

-

Je renvoie, pour une plus ample réflexion à un article précédent :

http://pierre.assante.over-blog.com/2015/11/ernst-bloch-et-averroes-avicebron-giordano-bruno-et-goethe.html​

-

Pierre Assante, 25 novembre 2015.

-

L'illustration est un ancien article de l'Humanité sur le traitement médiatique des événements, mais pas une illustration d'aujourd'hui qui mettrait sur le même plan La Libye d'alors et DAESH, sa destruction qui a répandu les armes meurtrière du fanatisme entre autre en Afrique, comme l'intervention en Irak par les USA et en Syrie par les monarchies pétrolières entre autres a contribué à son expansion accélérée au Moyen Orient, etc, etc, etc.......

-

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche