Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2016 7 29 /05 /mai /2016 07:49
Pierre IVORRA : Le "ça va mieux" de François Hollande et les dessous de la baisse du prix du pétrole.

LE "ça va mieux" de François Hollande et LES DESSOUS DE LA BAISSE DU PRIX DU PETROLE.

*

La chronique économique de Pierre-Ivorra

.

Les cours du pétrole, malgré un redressement début 2015, se maintiennent à des niveaux historiquement bas depuis l’été 2014. En avril 2016, le prix du pétrole de la mer du Nord est ainsi en repli de 32,1 % sur un an. Cela se traduit notamment pour la France par une chute du coût des approvisionnements en brut. Déjà, en 2015, on a constaté une baisse d’un quart des achats d’hydrocarbures naturels et de produits pétroliers raffinés français, conduisant à un allégement de la facture énergétique d’environ 40 milliards d’euros.

Comment expliquer un tel effondrement ? Le ralentissement de la croissance en Chine et aussi dans nombre de pays émergents freine évidemment la demande. S’y ajoutent d’autres raisons, plus obscures et même parfois difficiles à décrypter. La politique de l’Arabie saoudite en donne l’exemple. Les dirigeants saoudiens, désireux d’affirmer un leadership régional, sont engagés dans un bras de fer géopolitique avec l’Iran et la Russie au Moyen-Orient. On le constate notamment en Syrie. En dépit de la demande de plusieurs pays pétroliers, ils refusent de limiter leur production de pétrole, de l’adapter à la conjoncture mondiale ce qui contribue à provoquer un excès de l’offre et a pour conséquence une baisse considérable des prix. L’effet est dévastateur pour un pays comme l’Iran, qui revient tout juste sur les marchés mondiaux après la fin de l’embargo américain. La Russie, le Brésil, le Venezuela, l’Indonésie, l’Algérie, le Nigeria, l’Angola, le Gabon… sont également durement affectés. Il semble également que l’Arabie saoudite veuille jouer au billard à plusieurs bandes et ruiner une partie de la production pétrolière américaine tirée des gaz de schiste, dont les coûts de production sont trop élevés par rapport aux cours mondiaux.

L’Arabie saoudite n’en sort pas indemne non plus. Pour la première fois de son histoire récente, l’État saoudien a été obligé d’emprunter de l’argent sur les marchés financiers. Mais ses dirigeants considèrent certainement qu’ils ont de la marge.Une telle position est-elle tenable encore longtemps ? Certains spécialistes en doutent. La reprise des cours du pétrole aurait d’autres effets conséquents, mais pas sur les mêmes pays, sur l’Europe notamment. Prenons l’exemple de la France. Pour un institut comme l’Observatoire français des conjonctures économiques, l’impact en 2015 de la baisse du prix du pétrole sur une croissance évaluée à 1,2 % aura été de 0,5 point, près de la moitié ! Ce qui veut dire que si le pétrole repart à la hausse, le « Ça va mieux » de François Hollande risque, lui, de filer un mauvais coton.

.

http://www.humanite.fr/les-dessous-de-la-baisse-du-prix-du-petrole-607813

L’HUMANITE, MERCREDI, 25 MAI, 2016

.

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche