Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2016 6 25 /06 /juin /2016 11:32
* AMIS, à la santé de l'Europe et de notre planète ! *
* AMIS, à la santé de l'Europe et de notre planète ! *

.

DÉ-GLOBALISATION ?

.

Quand un italien militant communiste entend la parole « dé-globalisation », il pense, il me semble, dé-globalisation capitaliste, rupture avec l’hyperlibéralisme, la marchandisatuion globale. C’est sous-entendu.

Et en ce qui concerne l’U.E., il s’agit de s’opposer à une hyper délégation à la Commission Européenne, dont la politique au service du capital monopoliste mondial, est ultra centralisée et ne laisse pas de place à la démocratie des peuples et des Nations.

L’Europe sous la férule de cette Commission Européenne est en fait une Europe Fédérale autoritaire, hyperlibérale.

Pour notre part, c’est d’une EUROPE CONFEDERALE que nous voulons, laissant place aux cultures économiques, politiques particulière héritées de chaque nation, et aux cultures sociales les plus avancées en matière de droits du travail et du citoyen.

L’Europe de l’U.E. peut être dans le monde d’aujourd’hui une zone économique et politique et pluri-culturelle pertinente de développement humain, mais la soumission de ses institutions aux oligarchies, dès sa création l’on rendue malade et sa maladie ne cesse de s’aggraver.

La mondialisation, la globalisation sont des phénomènes millénaires en processus basés sur les échanges, de l’antiquité à nous jours, qui a permis les progrès du processus humain, du processus d’humanisation entamé dans la très longue préhistoire, de l’homo habilis à l’homo sapiens d’aujourd’hui.

La mondialisation, la globalisation par elles-mêmes ne sont pas la cause de la crise économique et sociale, la crise de civilisation. « L’impérialisme est le stade suprême du capitalisme ». Pourquoi ? Parce qu’au bout du développement de l’accumulation capitaliste, et particulièrement sous l’effet de la révolution scientifique et technique mondiale, le phénomène de baisse tendancielle du taux de profit, la suraccumulation-dévalorisation du capital poussée à son paroxysme crée les conditions d’un blocage-destruction du processus humain et de son milieu naturel.

La globalisation, la mondialisation, dans son état actuel a besoin d’une épithète pour être comprise par un lecteur français, celle de globalisation CAPITALISTE.

Une globalisation démocratique, faisant place à une démocratie du « que, quoi, comment produire » ne gommera ni les diversités économiques, politiques et culturelles si tant est que nous menions la lutte pour la mettre en œuvre : sécurité d’emploi et de formation, maitrise politique des flux des capitaux, réformes locales et mondiale progressive et radicale des systèmes financiers et monétaires plus une organisation du travail démocratique, en santé, reconnaissance et initiative de la personne dans l’entité productrice locale et globale

Arnaud Montebourg a lancé il y a quelques années le concept de « dé-globalisation » ou de "dé-mondialisation" ? Malgré le respect que je porte à la personne, comme à toute personne, il faut reconnaître, je crois que sa « dé-globalisation » est loin de correspondre à l’idée développée ici, et son passage au gouvernement de l’économie en France en a apporté la preuve.

Pierre Assante, samedi 25 juin 2016.

.

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche