Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2016 6 25 /06 /juin /2016 07:20
LE CAPITALISME, LA CONCURRENCE  ET LA GUERRE ECONOMIQUE ET MILITAIRE.  Les « dessous » d’un brexit, d’un grexit etc…..Nationalismes et populismes ne sont pas une fatalité. Il existe une réserve d’alternatives qu’une démocratie du « que, quoi, comment produire » fera s’épanouir.

.

LE CAPITALISME, LA CONCURRENCE

ET LA GUERRE ECONOMIQUE ET MILITAIRE.

Les « dessous » d’un brexit, d’un grexit etc…..

Nationalismes et populismes ne sont pas une fatalité.

Il existe une réserve d’alternatives qu’une démocratie du « que, quoi, comment produire » fera s’épanouir.

.

En période de crise extrême de baisse tendancielle de taux de profit, de suraccumulation-dévalorisation du capital, les contradictions s’aggravent, même entre capitalistes évidemment, et même dans la mondialisation d’aujourd’hui, numériquement informatisée, sa production et ses échanges, ses institutions politiques, culturelles et militaires.

Lénine a décrit ce phénomène en écrivant « l’impérialisme, stade suprême du capitalisme », stade qui a produit la première guerre mondiale de partage du monde. Les capitalismes dominants d’Europe n’ont pas hésité, sous l’œil de maitre de l’impérialisme dominant à se lancer dans la course guerrière à la concurrence.

.

Certes, les « motifs » sont aussi culturels, partant des différences entre peuples, ethnies, groupe humains constitués, et servent d’appui et de prétextes aux aventures mortifères. Il ne s’agit pas de « complots » mais d’affrontements entre puissants groupe monopolistes et leurs relais politiques. Nous somme passés d’un Capitalisme Monopoliste d’Etat Social, suite à un rapport de force favorable d’après guerre, à une mondialisation de ce capitalisme et de son hyperlibéralisme aiguisé par la nouvelle révolution scientifique et technique.

.

Cette aventure d’il y a un siècle s’est soldée aussi par un affaiblissement relatif du capital, la Révolution d’Octobre Russe et malheureusement aussi ses dérives. La deuxième guerre mondiale a aussi eu, du moins en partie, le même « fond d’écran » que la bourgeoisie exprimait en disant « Plutôt Hitler que le Front Populaire ».

Les crises cycliques et la crise systémique nous portent aujourd’hui vers les mêmes contradictions et la guerre économique ne menace pas moins notre existence que la guerre armée, et l’une et l’autre ne sont pas incompatibles.

Le Brexit fait partie de cette guerre de la concurrence inter-capitaliste, et s’il est indéniable qu’elle s’appui sur les propres effets de sa crise dans les populations, l’existence de particularités culturelles des peuples, leur regrets de périodes de prospérités liée à des conditions historiques de leurs propre nation, constituent un terreau exploité dans cette guerre économique.

.

Il s’agit donc bien de trouver des solution de classes, de l’intérêt commun des travailleurs et des peuples d’Europe pour construire une Europe de développement de la production et de la coopération répondant aux besoins des peuples (des populations) et leur besoin de libre développement de la personne dans le libre développement de tous.

Pour ce qui est des propositions de résolution de la crise économique et de civilisation, je vous renvoie à d’autres article de ce blog, inspirés par les analyse, propositions de solutions et d’actions de la ComEco et de la revue Economie et Politique et du PCF, et les travaux de Paul Boccara : projet de loi SEF, Pôle démocratique de crédit et de financement, réformes financière et monétaire progressives et radicales, etc.

Quand au développement de la personne qui dépend des réserves d’alternatives dans le travail humain et de leurs mises en mouvement par une autre organisation du travail respectant la personne, je vous renvoie aux travaux d’ergologie d’Yves Schwartz et des équipes constituées sur cette base.

.

Par son mode d’existence, le capitalisme engendre l’hyperlibéralisme, la marchandisation totale des activités humaines, sous laquelle s’exprime pourtant une réserve d’alternatives qu’une démocratie du « que, quoi, comment produire » fera s’épanouir : grâce au rassemblement des luttes ouvrières et populaires dans toute l'Europe, contre les lois-travail par exemple et pour de véritables lois sociales sur le travail répondant aux besoins des êtres humains dans tous les domaines et à une transformations de la production en santé d'aujourd'hui.

.

Nationalismes et populismes ne sont pas une fatalité.

.

Pierre Assante, Vendredi 24 juin 2016

.

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche