Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2016 7 21 /08 /août /2016 08:35
COMPRENEZ-MOI...!

.

COMPRENEZ-MOI...!

.

Cet idéalisme-là (1) avait moins de défauts et plus de contenu que cette raison raisonnable que l’Onfray du Dimanche après midi ou le Finkielkraut du Samedi matin représentent à ce jour, certes avec leurs capacités de conteurs, capacités-vestiges d’un « bon sens » qui se pense critique, et à leur décharge en tant qu’aussi victimes, dans le déferlement d’images sans cohérence autre que celle de la vente et de l’achat. Ils tentent confusément de combler le vide qu’ils ressentent mais on ne comble pas un vide par du vide, si cinglant soit-il.

.

Que disent Hiroshima et Nagasaki sinon « Vous voyez bien, nous sommes les plus forts… »

.

Oulianov le sentait bien (2), lui qui avec le mouvement auquel il participait, faisait face par la répression contre la guerre impérialiste de 1914-1918 puis contre la guerre civile soutenue par le capital, désespérément mais avec conviction, au déferlement des répressions (incommensurable pour notre cerveau « formaté » d’aujourd’hui, et malgré ses poursuites) contre le mouvement ouvrier grandissant dans l’industrialisation mécanique en développement et ses convulsions. Il y faisait face, dans l’exercice des revendications populaires qu'il soutenait, comme dans l’exercice du pourvoir, intellectuel, ouvrier et paysan qu'il animait : « il vaut mieux un idéalisme intelligent qu’un matérialisme stupide ». Il demandait, dans la tempête, des sanctions contre le nationalisme et colonialisme petit bourgeois de ses « camarades » bolcheviks Ordjonikidze ou Dougatchvili. Il recherchait dans le progrès de la conscience ouvrière et populaire le développement de la capacité de gestion des transformations de la société et une autre organisation de son Parti pour cela. Apprendre, apprendre….

.

Les Malraux, les Claudel, et bien d’autres, sans le savoir en ont fait la démonstration d’une intelligence idéaliste, démonstration qui s’achève dans et avec la comparaison du monde actuel, si savant sur des portions détachées de la nature et de la société mais si élitiste et sans synthétisme philosophique et scientifique, et dont la seule contestation, hormis la contestation communiste, consiste en un moralisme s’appuyant sur des réalités disparues, moralisme étroit, fermé sur les possibles d’une civilisation nouvelle de toute l’humanité, sa culture, ses techniques. Intelligences gâchées dans un arrêt sur image du mouvement.

.

Mais s’attarder de trop sur les « âmes perdues », souvent la notre comprise, n’a qu’un sens esthétique curatif sur le coup, mais fondamentalement dégénératif. Autre chose est l’émotion cultivée et entretenue dans le mouvement réel de la société qui n’est pas fait que de l’immédiat mais de l’héritage vivant dans le présent scientifique culturel et social, en unité, que l’idéaliste Zigel exprime si bien , dans ses limites « L’art est l’expérience la plus forte dans la vie » (H.D. du 4 août 2016). Il parle de force, rien d’autre, heureusement. Futur culturel à venir.

.

La mondialisation capitaliste numériquement informationnalisée contient les possibles scientifiques, techniques et culturels d’une mondialisation humaniste, où l’humain établisse des rapports sociaux non déterminés par l’accumulation du capital et ses limites en matière de développement, mais par les besoins humains, leur développement et leur complexification, avec les outils économiques, démocratiques, ergologiques, écologiques, anthroponomiques, que la maîtrise politique des banques, des institutions financières et monétaires sur le mouvement et l’usage du capital peut commencer de permettre.

.

Science et conscience...

.

Pierre Assante, 21 août 2016.

.

(1) Idéalisme, terme philosophique qu'on l'on oppose à matérialisme. Pour résumer drastiquement, les matérialistes considèrent que les objets perçus par nos sens existent indépendamment de notre conscience. Cette conception entraîne évidemment des conséquences sur notre jugement des choses, des idées et leurs mouvements. Le matérialisme dialectique, outil du marxisme dans l'analyse de l'économie, l'histoire, les sciences, le mouvement de la société, etc., utilisé quelquefois sans prudence a pourtant produit, selon moi, un progrès de la conscience humaine, sur les plans théoriques comme pratiques, avec des avancées, des reculs, des erreurs, des réévaluations et remises en chantier permanentes.

L’idéalisme intelligent serait donc, de la part de ceux qui accordent la primauté à la pensée, une relation à la matière, sa perception, et la construction de la conscience qui s’en suit, comparables à celle d’un matérialiste. Evidemment il y a là un antagonisme interne qui se manifeste. Mais, chez le matérialiste, ses limites de personne et d’espèce, n’y en a-t-il pas de même ?

On pourrait illustrer cela par des extraits du petit et magnifique ouvrage, "Avicenne et la gauche aristotélicienne", de Ernst Bloch, (Avicenne, Ibn Sinâ, né en 980 à Afchana, près de Boukhara) ce qui aurait un double but, le débat sur "l'idéalisme intelligent", sur l'islam et sur le catholicisme, et triple, sur la religion en général, les hérésies, les inquisitions, mais aussi leurs contenus respectifs, en matière de théologie de la libération par exemple et les différences sur ce point.

(2) « …J’ai dit que nous avions commis une énorme quantité de sottises….oui mais nos sottises, vous savez, sont d’une tout autre espèce que les vôtres. Nous avons seulement commencé notre apprentissage… »

.

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article

commentaires

merle 21/08/2016 09:50

pardon, lire "celui qui le précède"

Pierre Assante 21/08/2016 12:03

Merci René. J'ai essayé de faire un bref ajout dans le sens que tu me propose.

merle 21/08/2016 09:49

Pour que cet article prenne tout son éclairage, peut-être faudrait-il expliquer à un lecteur non initié quel est cet idéalisme cité dans la première phrase. Mais pour aller au fond, en tant que simple lecteur et non pas en tant que philosophe comme toi, il me semble que cet article, comme celui qui le précèdent précisent encore mieux que tu ne l'as jamais fait cette métaphysique de l'Être dans laquelle tu te situes, concaténation (à tous les sens du mot) entre la place des monades que nous sommes dans la société humaine et inhumaine, et la place qui nous est impartie, pour aller vite, disons dans l'Univers. Concaténation rassurante parce qu'elle donne un sens à toutes nos perceptions, tous nos actes, tous nos sentiments, et les unit indissociablement dans la compréhension de l'unité contradictoire du macro et du micro. Et par là concaténation qui efface l'angoisse et le sentiment d'inutilité...
Amistats
Renat

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche