Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2016 6 13 /08 /août /2016 17:52
CRISE DE PRODUCTION : Couler avec le bateau au lieu de le transformer dans sa course ?

.

CRISE DE PRODUCTION

Couler avec le bateau au lieu de le transformer dans sa course ?

.

Un observateur attentif du processus social de ce XXIème siècle débutant, n’étant partial ni par rapport à ses espoirs, ni par rapport à un mouvement d’idée pourrait dire, sans doute :

« …Finalement le processus d’enrichissement personnel doit aller jusqu’au bout pour être « dépassé », c’est à dire pour que l’enrichissement personnel, contradiction nécessaire de l’individu dans l’espèce, devienne « le libre développement de chacun dans le libre développement de tous … »

.

Une telle pensée est aussi celle de Plekhanov (opposant prestigieux aux options de Lénine), qui attendait que les forces productives soient suffisamment développées pour permettre une transformation qualitative du mode de production et d'échange. Cette attente, aussi justifiée soit-elle sur le plan rationnel qui veut que les conditions d’un changement soient réunies pour réussir, est aussi en même temps un appel à la paralysie sociale, car les luttes quotidiennes pour la satisfaction des besoins humains, y compris pour le pouvoir et pour les changements nécessaires à cette satisfaction, contribuent à la maturation des conditions d’une transformation sociale qualitative.

.

Dans le même temps, il est clair pour moi, et d’autres, que la NEP, nouvelle politique économique (abandonnée par les options staliniennes), réintroduisant en 1921 dans la Russie soviétique des éléments du capitalisme, n’était pas un retrait de la révolution en attente de jours meilleurs, mais une relance du processus de développement des forces productives, nécessaire à une transformation sociale qualitative. En ce sens, il y a bien le choix politique de développer le capitalisme afin que le développement des forces productives qu’il contient permette son dépassement dans un nouveau mode de production où l’accumulation capitaliste et ses contradictions ne soit plus le ressort de moins en moins efficace du développement.

.

Par contre, le développement du gauchisme et du nationalisme favorisés par le capital lui-même, par les groupes financiers monopolistes mondiaux, c'est-à-dire par ses hommes et ses institutions, en contre-feu des progrès de la conscience ouvrière et populaire, consistent à pousser le mouvement de contestation de son système vers des chemins sans issue.

.

L’idée de faire couler le bateau capitalisme pour poursuivre la navigation sur une barque étant un des thèmes favoris des gauchismes et des souverainismes de « gauche et de droite ».

.

Disons que cette plaisanterie dangereuse nous entraine les uns et les autres, à couler avec le bateau au lieu de le transformer dans sa course.

.

Pierre Assante, Vendredi 12 août 2016

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche