Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 août 2016 1 22 /08 /août /2016 07:19
MOINS MAIS MIEUX

.

MOINS MAIS MIEUX

.

Moins mais mieux ce n’est pas la décroissance, c’est une nouvelle qualité de la croissance.

J’ai souvent utilisé la métaphore de la croissance de la technique de l’ordinateur qui est passée en quelques décennies de la taille de l’immeuble à la taille du téléphone portable, avec en corollaire la consommation d’énergie réduite relativement à cette miniaturisation, malgré la généralisation de la production des computers.

.

Bien sur une croissance d’une autre qualité ne se limite pas à l’importante et essentielle question des techniques.

La croissance de la conscience humaine sur l’existant, l’être humain, son milieu, et sur elle-même en miroir, est le point d’arrivée et de départ de toute possibilité de croissance en santé, et contient et est contenue dans la multitude et la diversité des activités humaines, leurs croissances propres, leurs dépendances entre elles, et leurs autonomies relatives.

.

La globalisation de l’humanité, malade du système d’échange « Argent-Marchandise-Argent’ plus », a en outre, au-delà de cette maladie curable, le besoin de trouver sa voie pour maintenir une santé nécessaire à sa vie qui sera toujours menacée jusqu’à la fin, c'est-à-dire de trouver à chaque pas de cet immense mouvement (immense pour nous), le rétablissement vers un équilibre relatif qui permet le mouvement, crée le mouvement.

Lorsqu’on parle de santé en matière de corps social, donc de santé d’une activité particulière et de santé globale, c'est-à-dire d’un équilibre, ou plutôt d’une tendance à l’équilibre qui protège le mouvement de la chute tout en le permettant, on parle aussi de la santé de l’économie qui permet de produire ce dont on a besoin pour vivre et se développer et de santé tout court au sens sanitaire, qui dépend en grande partie de la santé économique.

On n’imagine pas suffisamment le point de coordination mondiale scientifique, technique et malgré tout politique auquel des milliers, des millions de chercheurs et techniciens travaillent, s’appuyant sur les activités générales de tous les êtres humains, et à auquel nous sommes déjà parvenus et qui nous permet dès à présent d’avoir un effet sur les pandémies, l'organisation de la société sous tous ses aspects, etc. et toutes les conditions dans lesquelles l’humanité puisse vivre, sans quoi elle aurait déjà disparu...

Evidemment nous avons aussi la preuve, en matière de climat entre autre, de l’insuffisance de cet effort de coordination et la preuve, pour qui ouvre les yeux suffisamment, du handicap que crée notre mode d’échange (et de production cela va de pair) dans le niveau d’effort à atteindre.

.

Au lieu de continuer, comme je le fais souvent en développant un article, le tableau de la réalité, dans laquelle nous vivons, de ses besoins, de ses handicaps, des solutions aux obstacles qui s’opposent aux développements humains, je m’arrête là pour susciter, avec tant d’autres qui parlent et se rencontrent, une poursuite commune de la réflexion pour agir.

Pour agir sur la question : moins mais mieux, croissance de qualité nouvelle, dépendance de cette qualité de la transformation en santé du mode d’échange , en commençant par la transformation de l’usage du système financier, des banques et de la création monétaire pour permettre l’activité de production, sa santé, partant de la personne jusqu’à la production globalisée en passant par l’unité de production, sa gestion, sa coordination avec l’ensemble productif et producteur.

.

Avec une recommandation mutuelle supplémentaire : le processus humain comme tout processus est une continuité qui ne tolère pas un gauchisme qui romprait la continuité pour « repartir de zéro », ni un opportunisme qui voudrait empêcher les sauts transformateurs. La réalité présente contient le passé dont user et le futur à développer. Le pouvoir, la démocratie de l’homme producteur, comme l’extinction progressive d’un Etat agissant comme représentant d’une classe dominante fait partie de la continuité du développement humain et des sauts d’organisation sociale nécessaires.

.

Pierre Assante, lundi 22 août 2016.

.

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche