Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2016 6 10 /09 /septembre /2016 07:36
A propos d’une intervention de Paul BOCCARA  Congrès du PCF de février 1982

.

DE 1981 A AUJOURD’HUI, LA QUESTION DE LA TRANSFORMATION SOCIALE FACE A LA CRISE ET SON AGGRAVATION DE TYPE CATASTROPHIQUE.

A propos d’une intervention de Paul BOCCARA

Congrès du PCF de février 1982

.

Les élections présidentielles et législatives de mai 1981, les luttes ouvrières et populaires qui les ont accompagnées ont permis l’installation d’un gouvernement de gauche, à majorité PS et à participation PCF.

Certes, depuis la signature du programme commun de la gauche, en 1972, fruit de décennies d’initiatives et de luttes politiques du PCF pour un accord et son contenu, la situation en 1981 avait changé, les difficultés d’agir dans le cadre d’une nation et d’un marché national s’étaient complexifiées et sans doute agrandies par rapport à l’état du rapport de force politique et idéologique.

La mondialisation, sous l’impulsion de la trilatérale (Etats-Unis-Japon, Union Européenne, élargie plus tard au G7 etc. ,contemporaine de la signature du Programme Commun de la Gauche, ce qui n’est pas un hasard), son déploiement politique, militaire et économique dans la révolution scientifique et technique et l’initiation d’une organisation mondiale conjointe nouvelle du travail, plus un certain tassement physique et idéologique des forces populaires sous le gouvernement Giscard et trilatérale conjoints, ont créé des conditions sans doute plus défavorables à la lutte pour l’établissement d'une « Démocratie avancée ouvrant la voie au socialisme » dans un pays, visée des communistes français.

Dans ces conditions, du moins ce que je crois être ces conditions, a lieu le 24ème Congrès du PCF en février 1982, c'est-à-dire moins de 8 mois après la victoire électorale de la gauche et les mesures sociales limitées mais certaines, prises rapidement, voici quelques mots extraits arbitrairement de l’intervention de Paul Boccara, responsable historique de la commission économique du PCF (Dont j'ai présenté ici le dernier ouvrage, "Pour une nouvelle civilisation", 2016 *) et grand théoricien de l'économie marxiste, concernant entre autre les propositions économiques du parti, extraits qui illustrent encore aujourd’hui, je crois, les tâches essentielles pour une transformation sociale de progrès :

.

« …En effet les propriétaires du capital veulent continuer la même gestion, désastreuse pour le pays, d’abord dans les entreprises privées qui restent si importantes. Et même dans les entreprises nationalisées, anciennes et nouvelles, la pression de l’environnement capitaliste et les habitudes acquises, l’insuffisance du renouvellement des dirigeants, tout pousse à une gestion qui ne développera pas une nouvelle croissance sans luttes acharnées.

Or, si cela ne change pas de façon substantielle, dans les entreprises et d’abord bien sûr dans les entreprises publiques, alors la politique de changement et d’issue à la crise ne pourra réussir…

….

….Sur quoi s’appuyer pour commencer à imposer, dans une certaine mesure, d’autres critères, à côté des critères patronaux dans la gestion ?

Tout d’abord dans les entreprises nationalisées. Le but officiel n’est plus la rentabilité financière privée, et on peut s’appuyer sur les droits nouveaux des travailleurs dans la gestion et pas seulement au niveau des conseils d’administration.

Dans les entreprises privées, on peut s’appuyer sur le système bancaire nationalisé, étendu, sur les aides publiques quand il y en a, sur l’intervention des comités locaux de l’emploi, sur les responsabilités sociales nouvelles à imposer aux entreprises et sur les droits nouveaux des travailleurs à développer dans la pratique….

…..

…Quelles autres économies ? Quels autres critères mettre en avant pour faire reculer la gestion actuelle qui enfonce dans la crise. Nous avons démontré la validité, pour sortir de la crise actuelle [Les économistes communistes ont montré déjà à cette époque, l’aggravation de la crise dès le milieu des années 1960], des principes d’un nouveau type de croissance de la productivité, cherchant à économiser sur le travail passé accumulé en moyens matériels de production, en s’appuyant sur le développement des hommes, des qualifications et de la recherche. Mais des principes généraux ne suffisent pas !....

….

….Quand on parle de comptabilité et de gestion dans les luttes, on entend répondre parfois : il ne faut pas entrer dans les finasseries des patrons, il faut être politique ! Se battre pour l’emploi et produire français, ça suffit. Mais c’est être bien plus politique aujourd’hui de la faire en se mêlant, même un peu seulement pour commencer, des comptes de l’entreprise….

….On nous dit aussi : parler de la gestion, n’est pas être trop loin de la masse des travailleurs ? Mais c’est le contraire qui est vrai. Les arguments patronaux sur les coûts portent non seulement sur les cadres mais sur beaucoup d’autres travailleurs, sur les ouvriers…. »

.

Paul Boccara, février 1982.

.

On comprend sans doute les raisons de mon choix de ces extraits. On comprend aussi que c’est la lecture complète de ce type d’interventions de communistes, économistes ou pas qu’il faudrait faire. C’est une leçon d’histoire, d’économie, de société et de civilisation pour la pratique d’aujourd’hui que cela peut constituer.

Mais ce petit extrait, rapide à lire peut mettre en appétit sur la question de la transformation sociale progressiste, partant de la réalité telle qu’elle est, dans son processus, et non d’une vision imaginaire qui est souvent, toujours, un handicap encore immense aujourd’hui, mais qui n’est pas insurmontable sous l’effet de la crise générale du système et des réflexions et des actions qu’elle peut nous inspirer, aux communistes et à tout un chacun.

Pierre Assante, 1er septembre 2016

.

* Avec la collaboration de Catherine MILLS.

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche