Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2017 1 06 /02 /février /2017 07:49

Mis en ligne une première fois sur ce blog le 25 décembre 2016

avec en additif, une brève présentation du 6 février 2017, par l'auteur du blog,

à la fin de l'article.

IL SOLE NON SI MUOVE – CIE RASSEGNA

 

Présentation et TEASER sur ce lien :

http://ensemble-multitudes.com/portfolio/il-sole-non-si-muove-cie-rassegna-2/

Après la création du spectacle, le cd et son livret.

 

Une des présentations :

 

La Cie Rassegna invite Mireille Collignon à la viole de gambe

Avec Bruno Allary (direction artistique, guitare), Mireille Collignon (viole de gambe), Isabelle Courroy (flûtes kaval), Fouad Didi (chant, violon, oud), Philippe Guiraud (basse), Carine Lotta (chant), Sylvie Paz (chant), Carina Salvado (chant)

permettent un nouvel angle de vue, plus septentrional, sur cette mer si fascinante. la Cie Rassegna se penche sur la circulation des chansons profanes au XVIème siècle. A cette occasion, flûte kaval, luth arabe, basse, guitare baroque ou électrique invitent la viole de gambe à accompagner les chanteurs de la compagnie. Au programme, des pièces issues des répertoires de chansons italiennes (frottole), espagnoles ou portugaises, des chants issus du «Hawzi» (genre né au XVIème siècle dans la ville algérienne de Tlemcen), ainsi que des airs turcs et arméniens caractéristiques de cette époque. En parallèle de ce répertoire méditerranéen, un autre se dessine : venus de l’Angleterre élisabéthaine, des Ayres de Dowland et de Hume, ou des extraits des «cris de Londres», ponctuent le déroulé du concert. Ils rappellent que cette époque fut celle des flux et des échanges autant que celle des territoires et que, européen avant l’heure, le musicien de la Renaissance circulait en permanence, croisant déjà les influences et les sonorités, pleinement acteur d’un monde en mouvement. Propices à l’improvisation et à la créativité, ces airs du nord et du sud de la Méditerranée« Il sole non si muove »,

 

Présentation et TEASER IL SOLE NON SI MUOVE – CIE RASSEGNA sur ce lien :

 

http://ensemble-multitudes.com/portfolio/il-sole-non-si-muove-cie-rassegna-2/

 

 

Toutes les création de Rassegna :

http://ensemble-multitudes.com/creations/

 

Additif de ce jour à l'article :

Ce soir, 6 février 2017, à l'Eolienne, la présentation du CD et du livret. Un évènement culturel qui met musicalement notre époque et notre monde avec celui de la Renaissance, "nouvelle aube des temps nouveaux" (Patrick Boucheron). Nouvelle révolution scientifique et technique que Bruno Allary nous convie à observer "dans la durée" des civilisations, au moment où "les hommes sont troublés dans un monde qui fait la culbute". Un texte de Bellaud de la Bellaudière, que je note en tant qu’amoureux de l’Oc, frère de vie de Clément Marot, né cinq décennies plus tard, par ses pérégrinations dans le même bouleversement historique, mis en musique par Bruno vient s'afrairar ambe leis autras bramadissas dau paurum (frateniser avec les autres plaintes des pauvres gens) dans les langues du mondes, de l'anglais à l'arabe, du portugais à l'italien et l'espagnol, et à l'Arménie pour la danse.....

Mettre une culture au contact avec les cultures du monde, c’est cela lui donner vie, ou plutôt lui conserver une vie dans les contacts quelle a déjà et qu’il faut développer sans cesse.

Glaudi Barsotti, connaisseur bien plus fin de moi de l’œuvre de Bellaud, souligne dans ses conférences sur la période de la « République marseillaise de Cazaulx »(1), les contradictions de cette période où la réaction à la Réforme tourne, parfois, à la rattraper.

C’est sous cette « république tyrannique », aux sens des tyrans près-démocratiques d’Athènes, que fut imprimé le premier livre à Marseille, oeuvre en Oc, "Obros et Rimos provenssalos" de Bellaud, Bellaud que chante Bruno avec son "Ode à la misère et à la pauvreté", en langue d'Oc de Grasse, maritime.

« Il sole non si muove », titre du disque. Aujourd’hui, sous d’autres formes, mais dans une continuité, certains le croient et le professent. C’est à cela qu’il faut répondre sans cesse, dans le respect des autres, avec Galileo Galilei.

Pierrot. Ajouté à l’article aujourd’hui 6 février 2017

(1) Lire son étude dans la publication du colloque organisé par Georges Gibelin, lui-même grand connaisseur de Bellaud. "Louis Bellaud de la Bellaudière", Section Française de l'association internationales d'Etudes occitanes. 1993

 

 

*

Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20304050607080> >>

*

31 articles anciens sélectionnés, en cliquant ici

*

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article

commentaires

LMC 02/02/2017 09:52

La créativité du concept se ressent très bien à travers la photo de présentation que vous avez utilisée : on dirait un tableau de maître !

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche