Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 17:59

L’HISTOIRE DANS L’OBJET

 

OBJET DE CRÉATION HUMAINE, SOLIDARITÉ ENTRE L’OBJET ET LA PERSONNE, ENTRE PERSONNES A TRAVERS L’OBJET.

LA DEADHERENCE CONCEPTUELLE CONDITION ET CARACTERISTIQUE DE LA CREATION,  DE L’AUTO CRÉATION HUMAINE

 

Pour commencer par un exemple simple, non développé, il y a une solidarité objective entre deux personnes, une qui a fabriqué la chaise et l’autre qui s’y assoit. Cette solidarité objective peut devenir subjective à partir du moment où nait la conscience de cet échange.

Cet échange peut devenir marchand par la vente-achat de la chaise. Cette vente-Achat a été un élément du développement de la production et des richesses échangées.

 

Et la vente achat peut développer un système social. Le notre, le CMMNI (1) en est un exemple poussé à son paroxysme et accède à des limites qui demandent révision et dépassement du système d’échange et du mode de production fonctionnant en unité. Dépassement constituant une transition macro entre les normes antécédentes (2) et la création de normes nouvelles dans lesquelles la présence des normes antécédentes de toute l’histoire humaine laisse des traces, des résidus vivants.

 

Revenons-en aux objets : que ce soit un téléphone portable, comme un grain de blé création humaine de la dernière récolte, comme un costume de scène, comme un concept scientifique récemment créé, tous les objets, tangibles ou mentaux contiennent la longue existence de l’activité humaine, de ses origines à aujourd’hui, et les possibles futurs qu’ils contiennent aussi.

 

L’objet humain est la concrétisation présente de l’activité humaine passée et la transition-transmission quantique (3) de cette activité.

 

Aussi, séparer le physique du culturel dans l’activité humaine et dans un objet de l’activité humaine c’est recréer la dichotomie corps-esprit des religions, les hiérarchies sociales et les inégalités relativement stérilisatrices qui en découlent dès leur origine et plus encore dans leur développement, sur lesquelles repose la société de classe marchande, de la société marchande primitive au CMMCI où ces inégalités deviennent dévastatrices et mortelles.

 

L’échange capitaliste inégalitaire, par exemple, a besoin de cette dichotomie corps-esprit. Elle justifie, mais pas seulement elle crée les conditions d’un échange inégalitaire d’un mode de production M-A-M’ puis son inversion capitaliste A-M-A’ (1 bis).

 

La réalité de la déadhérence conceptuelle dans le développement de la pensée et des concepts simples, de leur complexification dans des systèmes de concepts en mouvement (4) me semble être la base du développement humain, dans les caractéristiques de l’espèce humaine, sans doute dès ses caractéristiques de sa base animales à un moment de son développement.

 

La réalité de la déadhérence conceptuelle qui permet à l’homme de créer, d’inventer à un rythme élevé, et qui l’a conduit jusqu’au capitalisme et au développement exponentiel des richesses créées, peut être aussi ce qui lui permettrait dans le futur, contradictoirement, dialectiquement, de dépasser les limites du développement par l’inégalité qui a été « majoritairement » dans le monde celui de la société marchande jusqu’à aujourd’hui.

 

Saisir dans un système crée les limites du système est du ressort de la déadhérence conceptuelle, c'est-à-dire du fonctionnement de la pensée sur elle-même, faisant en partie, relativement sans doute, perception et abstraction en unité, abstraction du réel et imaginant un réel relativement indépendamment de ce réel. C’est ce que Marx appelle l’autonomie relative des idées par rapport aux conditions matérielles qui ont été présentes et ont été le fondement concret, physique sur lequel ont été créées ces idées par l’homme, les idées comme les sentiments (5) et le développement des capacités conscientes de perceptions en aller-retour, en miroir, entre les gestes humains effectuées et leur perception pendant leur exécution et au-delà de leur exécution.

 

Le « constat hypothétique » des préhistoriens sur le "primat" de la création artistique et la naissance et présence de la pensée religieuse avant la création concrète ne justifie pas le concept de dichotomie corps-esprit cher aux idéalistes philosophiques que je conteste, mais au contraire démontre cette caractéristique de l’espèce humaine, qui, à partir du travail, de la transformation de la nature pour satisfaire à ses besoins, sa subsistance, de façon de plus en plus complexe, est liée à la capacité de déadhérence conceptuelle, cérébrale et sociale, et plus, est la déadhérence conceptuelle dans son mouvement, son développement, sa complexification et sa mise en commun de toute l’humanité par l’être social, partie composante de l’humanité et l’humanité en étant non une addition, mais une unité.

 

Certes, analyser les mouvements dans un mouvement « général » en en caractérisant la réalité diverse que constituent les différents champs de recherche ou d’activité n’est pas une méthode idéaliste, mais au contraire la méthode d’un matérialisme dialectique non dogmatique, lui-même déadhérence conceptuelle, avec ses erreurs, ses allers-retours permettant une synthèse conceptuelle interprétant la réalité sur laquelle agir pour la transformer en santé, c'est-à-dire en permettant la satisfaction et le développement des subsistances humaines.

 

Ont peut ajouter, pour ceux qui considèrent ce matérialisme comme réducteur de l’essence humaine, de la pensée et des sentiment humains et de la vision de l’univers, que la déadhérence est la condition de la transcendance et de la sublimation humaine, est la transcendence et de la sublimation humaine, et que cette transcendence de la sublimation a permis et peut permettre à l’avenir à l’humanité de construire des synthèses de ses outils de subsistance en mouvement et en développement et son adhésion intime, son appartenance saine à la nature.

 

Pierre Assante, lundi 19 décembre 2016

 

(1) et (1 bis) CMMNI, Capitalisme Monopoliste Mondialisé Numériquement Informationnalisé. Voir articles précédents sur cette question. A-M-A’, échange Argent-Marchandise-Plus d’argent. Sur l’étude du développement de la mondialisation capitaliste, lire les travaux de Paul Boccara.

 (2) De nombreux concepts tels « déadhérence conceptuelle », « normalisation-dénormalisation » sont volés au Professeur Yves Schwartz qui en est le créateur.

 (3) De QUANTUM : Unité de temps-espace réel et de mesure de temps-espace réel, et la continuité de la constitution quantique de l’espace temps, les sauts micro et leur constante et les sauts « macro » variables dans cette double continuité , dont la transformation sociale qualitative macro de dépassement des systèmes sociaux est un exemple « en grande échelle », à notre échelle pour nous humains dans notre univers, mais qui contient cet univers : hypothèse non prouvée, mais qui constitue ma « croyance », au-delà des croyances religieuses, y compris pour une « résurrection non individuelle» constituée par la continuité de l’humanité, et au-delà de l’humanité, la pensée et son développement en tant que conscience de la nature sur elle-même.

 (4) Sur les systèmes de concepts, lire Lev Vygotski.

 (5) Sentiments, joies, douleurs etc. physiques et mentales, outils de satisfaction de subsistance

******

ET, Accéder, en cliquant ici ou sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

*

Et : Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

******

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche