Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 08:23

LE DEBAT S’ACCELERE : COUT DU TRAVAIL, VALEUR DE LA FORCE DE TRAVAIL ET PROGRAMMES ELECTORAUX. COMPTABILITE OU ECONOMIE POLITIQUE ? REUSSIR OU S'ENFONCER DANS LA CRISE ?

 

Le coût du travail et la valeur de la force de travail, sont liés. L’ignorer c’est commettre une grave erreur de jugement, à mon sens (1).

 

Est nécessaire la critique des programmes qui confondent économie et comptabilité et qui de ce fait ne procèdent qu’à des transferts d’un chapitre comptable à un autre en prétendant faire du social ou affirmant résoudre les contradictions issues de la « révolution du travail », au lieu de créer les conditions d’un développement de quantitatif et qualitatif de la production « matérielle et morale » nécessaire à la vie humaine, le développement des sciences et des techniques nécessaires à cette production et le développement de la conscience de la nature sur elle-même que constituent les êtres humains en avançant.

 

Le slogan "en marche" est bien usurpé. Au travailleurs et à la population de le reprendre à leur compte, pour leurs propres besoins et non ceux du système financier monopoliste mondialisé et de sa guerre de concurrence pour le profit maximum immédiat.

 

"L'accompagnement social" de la crise, à quoi prétend le social-libéralisme par le déplacement des postes budgétaires selon un principe de "vases communiquant" au cours duquel les moyens financiers s'évaporent vers le capital, et sans création des ressources nécessaires pour le travail, qu'il soit avoué ou qu'il cache sa nature, c'est encore et toujours de l'austérité. C'est encore et toujours la baisse du coût du travail sous diverses formes. Et l'on sait les effets négatifs de l'austérité,  de la baisse du coût du travail sur la vie quotidienne des gens (hormis "les 1%"), sur l'aggravation de la crise économique et sociale et la crise des moyens de production, ce qui va de pair.

 

Pierrot, 2 mars 2017

 

Note

(1) La force de travail c'est l'ensemble des facultés physiques et intellectuelles du corps humain d'un travailleur dont la dépense permet une production et dont la valeur va être mesurée en temps de travail équivalent à celui de production des marchandises qu'il consomme et qui déterminent leur valeur par la mesure du temps (TTMSN, temps de travail moyen social nécessaire).

Il y a égalité ou tendance à l'égalité entre valeur de la force de travail et valeur des marchandises consommées. Tendance, parce d'autres éléments vont influer sur cette loi qui vont modifier la valeur de la force de travail et valeur des marchandises consommées et modifier aussi les prix. Les mêmes éléments et d'autres éléments agissent sur les prix qui vont différer fortement autour de la valeur, dans notre société mondialisée et divisée, bien qu'ils découlent de la valeur. Compliqué ? Mais ce n'est pas important de sauter ça et d'y revenir pus tard.

Ces éléments d’analyse sont nécessaires à la compréhension et aux solutions par rapport au coût travail. La question du coût du travail n’est pas la même pour une PME de main d’œuvre et pour un groupe monopoliste international  dans une unité automatisée pour laquelle le coût du travail ne peut représenter que quelques "pourcent". Par contre un groupe monopoliste international  et un groupe financier mondial va avoir à compenser le coût du capital constant, de ses machines. Aussi, dans la concurrence intermonopoliste, il n’y a pas de « petites économies ». Par contre le coût de course à la plus-value extra tirée de mise en place de la production numérisée pousse à des ententes de monopoles pour l’économiser, et surtout au drainage de capitaux dans tous les domaines de l’activité humaine, pour renflouer la baisse tendancielle du taux de profit qu’entraîne le gonflement du capital constant. Pourtant, la reproductibilité des outils numériques, et leur perfectionnement graduel permettrait un partage économisant le capital dans une société basée sur un autre type d’échange que l’échange Argent-Marchandise-Argent plus (A-M-A’). Il y a à la fois course à la compétitivité par la numérisation et frein à la numérisation qui entre en conflit avec le mode de production capitaliste. Les groupes monopolistes mondiaux recourent au  « mixte » de l’investissement dans l’industrie de main d’œuvre dans les zones de bas coût du travail et de l’investissement de haute productivité dans les zones et les entités industrielles numérisées. A quoi s’ajoute l’activité parasite de spéculation sur la marge énormément croissante du surtravail permise par la révolution scientifique et technique et la masse de capitaux qui s’en suit qui le permettent. D’autant qu’il est même possible de spéculer sur les valeurs non encore créées qui sont en attente de retour sur investissement. La désindexation de la monnaie d’échange sur l’or permet la création monétaire ex-nihilo, elle est la suite « naturelle » de la crise du capital et ses remèdes provisoires, crise induite dès son origine par ses propres lois. Drôle de risque lorsque la suraccumulation-dévalorisation des capitaux qui n’arrivent plus à se réinvestir limite les retours d’investissement et donc menace la crise progressive depuis les années 1970 de devenir écroulement du système. Nous vivons les prémices de cet écroulement si nous ne transformons pas le mode d’échange et ne révolutionnons pas les outils d’échange.

 

VOIR AUSSI :

http://pierre.assante.over-blog.com/2017/03/cout-du-travail.valeur-de-la-force-de-travail.conditions-necessaires-de-l-activite-suite.html

*

Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20304050607080> >>

*

31 articles anciens sélectionnés, en cliquant ici

*

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche