Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2017 5 17 /03 /mars /2017 09:16

INTELLECTUEL COLLECTIF ET PRODUCTEUR COLLECTIF.

De la Renaissance du XVI° à notre futur du XXI°.

 

Le XVIème siècle et le XXIème siècle ont quelque chose de commun : une immense révolution scientifique et technique et son rapport avec les transformations des moyens de production, les transformations accélérées et explosives du monde.

Peut-on dire aussi qu’ils sont chacun à leur moment particulier l’initiation d’un nouveau mode de production et d’échange à naître ?

 

LA RENAISSANCE ! : Erasme, Galilée, Kepler, Rabelais, More, Paré…, liste arbitraire et réduite d’une extraordinaire éclosion de pensée foisonnante, opposée, diverse et convergente à la fois.

 

Ne peut-on dire que notre siècle peut nous donner ou commence à nous donner déjà une telle éclosion ? Certes, une éclosion moins personnalisée, moins élitiste, plus intime mais massive, car le « monde de la pensée » c’est enrichi de la masse de ceux qui ont accédé à la parole, aux connaissances, qui en font une expression moins personnelle, plus collective, tout en s’appuyant sur l’affirmation d’individualités en masse moins médiatisées et moins isolées, ce qui semble contradictoire. Mais cette contradiction est le moteur du mouvement nouveau de la pensée en tant qu’humanité. Moteur et moyens que le "bigdata", le réseau mondialisé (1) d'une humanité dominée, instrument actuel du capital, donne contradictoirement à la propre contestation et à la destruction-transformation d’un système social obsolète.

 

Pour faire un autre parallelle, 

 

L’élitisme médiatique actuel existe bien aussi, mais c’est le contraire d’une éclosion en santé d’une renaissance.

 

En même temps, la distance de l’avancée et l’approfondissement des savoirs sur la nature et sur nous-mêmes entre le commun des mortels et ceux qui se sont spécialisés dans la poursuite de ces savoirs et de leur mise en pratique, cette distance s’accroit exponentiellement ce qui pose le problème de mettre en harmonie les capacités de l’humanité avec sa partie la plus avancée, sous peine de constituer un rapport élitiste rapidement invivable et inviable.

 

Sur le rapport que peut avoir un humain avec la connaissance et l’expérience élargie du quotidien au mondial à court et long terme, dans leurs interactions et leur unité, voici une citation qui peut nous ouvrir les yeux sur une démarche initiant la libération de la pensée des pesanteurs idéologiques dominantes :

 

« … Depuis Galilée (2), l’homme a sans cesse enrichi sa connaissance de la nature, il a suivi la trace des relations naturelles et a fini par les utiliser pour des combinaisons techniques… Chez Galilée, nous avons deux démarches méthodiques : la décomposition en éléments rendant possible l’expérience, le dissecare naturam permettant de découvrir les éléments les plus simples du mouvement grâce auxquels on pourra déterminer les processus du mouvement. Galilée appelle cette première méthode, qui consiste à diviser, à disséquer, à démonter, à décomposer la réalité, la méthode résolutive : elle « partage et résout ». La deuxième opération, celle qui recourt à l’expérience, a reçu le nom de méthode compositive. Cela veut dire : partant des éléments de mouvement les plus simples, on doit parvenir par la représentation mathématique des phénomènes aux résultats que l’expérience quotidienne nous a montrés ; on obtient en procédant ainsi une expérience à composante scientifique, la seule qui mérite vraiment le nom d’expérience… »

Je vous laisse lire la suite dans le bel ouvrage d’Ernst BLOCH, « La philosophie de la renaissance ».

 

Renaissance du XVIème siècle et le XXIème siècle ont sans doute des points communs, mais une opposition antagonique : l’une est la naissance du capitalisme, l’autre sa fin. Ceci dit, une transformation en santé a besoin de connaissances, d’expérience et d’inventivité et de création, comme la Renaissance en a eu besoin.

 

Les bouleversements que nous connaissons aujourd'hui ne demandent-ils pas une régulation démocratique collective, du local au mondial, pour rendre vivables et viables les effets de ces transformations sur la santé de l’humanité ? La croissance humaine réclame des changements en qualité et pas seulement en quantité, initiés à partir du réel du moment, en mouvement.

En particulier dans l’organisation du travail, de la production des biens « matériels et moraux » nécessaires à notre vie, des moyens et institutions d’échange, monétaires et financiers basés sur l’accumulation du capital, gravement malades et obsolètes.

 

Pierrot, 17 mars 2017

 

(1) Autre parallèle intéressante concernant la révolution de l’information grâce à l’imprimerie alors, et aujourd’hui la numérisation informationnelle: Erasme, par exemple, un intellectuel de la Renaissance, partageant les événements de son temps, qui inspiraient souvent ses écrits, « L’éloge de la folie » entre autre, a été un européen de fait, se déplaçant et séjournant dans divers pays d’Europe et a vécu en osmose avec l’imprimerie. Dans son séjour à Bâle, il y vivait quasiment physiquement dedans.

 

(2) Galileo Galilei, celui de "E pur si muove", "et pourtant elle tourne" cette Terre sur elle-même (et non le Soleil autour de la Terre), ce qu'avait voulu lui faire renier l'Eglise et le Pape de son temps au risque de sa vie et de la poursuite de ses recherches. La recherche fondamentale, nous usons chaque jour de ses applications dans notre vie quotidienne. La science cherche au-delà des apparences et de la superficie des choses et des idées empiriques.

*

Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20304050607080> >>

*

31 articles anciens sélectionnés, en cliquant ici

*

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche