Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 23:15

La coalition des libéraux de tout poil

MERCREDI, 7 JUIN, 2017
L'HUMANITÉ

La chronique économique de Pierre Ivorra.

Dans la crise qui secoue le capitalisme, crise à la fois économique, sociale, politique, écologique, culturelle, sociétale, certains changements donnent à réfléchir. Avec l’élection d’Emmanuel Macron, on peut penser que désormais, en France, le capital financier ne se contente pas d’avancer ses objectifs par le biais d’un personnel politique traditionnel dévoué à sa cause, en lien certes avec les groupes monopolistes, il se met lui-même aux manettes, s’installe à la tête d’institutions politiques majeures. Le nouveau chef de l’état n’est pas seulement un dirigeant qui entend satisfaire les intérêts de la finance, il est l’homme de la finance ! Avec lui à l’Elysée, de façon plus marquée qu’à d’autres périodes, des hommes et des femmes du CAC 40 et du Medef font une entrée remarquée à des postes ministériels importants, au côté de politiciens chevronnés, libéraux d’engagements politiques prétendument opposés il y a peu. L’équipe gouvernementale s’entoure en outre d’experts formatés au sein des organisations patronales.

Confrontés à une accumulation de capitaux gigantesque qu’ils ont du mal à rentabiliser et qui menace de provoquer une nouvelle crise financière plus grave encore que celle de 2007-2008, les forces du capital entendent mettre les peuples à contribution comme jamais, baisser la part des travailleurs et de leur famille dans la richesse créée. En France, cela passe notamment par une transformation en profondeur du système de financement de la protection sociale afin d’en désengager autant que possible le capital et aussi par un recul sans précédent du droit du travail, des services publics, une refonte de l’organisation territoriale,… C’est dans cet esprit que les libéraux de tout poil se coalisent. C’est leur force et… leur faiblesse.

Mais en effectuant ce constat, nous ne sommes qu’à mi-chemin. Certainement le plus difficile est d’imaginer et de mettre en œuvre des contre-feux et des répliques à ces régressions envisagées ou entamées. La dénonciation de cette mainmise accentuée de la finance sur les affaires du pays ne suffit pas. On ne peut ignorer notamment que le Front national fait mine de la vilipender.

Comment inverser le cours des choses ? Il ne sera possible de le faire que si les forces alternatives, syndicales et politiques reprennent pied dans l’entreprise, dans les usines, bureaux, chantiers, centres de recherche, dans les banques et les institutions. C’est là que la financiarisation prend son envol, c’est aussi là qu’on peut imposer d’autres critères pour produire que ceux de l’argent pour l’argent, là qu’on peut la faire reculer.

.

Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20304050607080> >>

31 articles anciens sélectionnés, en cliquant ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche