Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2017 7 30 /07 /juillet /2017 11:39

 

DÉTOURNER LE CAPITAL DE LA MALADIE DE L’ACCUMULATION VERS LES BESOINS HUMAINS. LIBÉRER LA FORCE DE TRAVAIL DE L'ACHAT-VENTE.

L’immensité de la croissance de la puissance humaine se confronte à l’immensité des choix humains et à la cohérence d’un choix global, non unique ni uniforme mais en santé.

 

La société moderne s’est développée à partir de l’accumulation de capital. L'échange "Argent-Marchandise-Argent plus" (A-M-A').

Ce mode de développement s’est mondialisé, globalisé et arrive à ses limites : une suraccumulation de capital non plus seulement cyclique mais permanente.

C’est vers les années 2022-24 qu’il devrait logiquement, dialectiquement, en tout cas apparemment, atteindre des limites de blocage. Passé une période, une fenêtre de résolution possible, il devient beaucoup plus difficile de remédier aux dangers, montée des mers, saturation de l’espace et diminution des ressources etc.

 

Ce n’est pas parce que les dangers sont immenses qu’il faille avoir peur. Les grands dangers se résolvent collectivement, à la différence des petits dangers personnels qui eux peuvent plus souvent être irrémédiables.

 

L’immensité de la croissance de la puissance humaine se confronte à l’immensité des choix humains et à la cohérence d’un choix global, non unique ni uniforme mais en santé.

User de 100 tonnes de kérosène pour faire un voyage intercontinental pour 100 personnes ou approfondir les échanges humains ? Mettre en opposition consommation et qualité de vie et de conscience ? Immobiliser nos visions et visées ou réguler notre croissance personnelle et collective ?

 

Mettre en opposition quantité et qualité ou créer une cohérence de développement ? "Condenser" la croissance, restructurer la croissance à l'image de l'accumulation cérébrale, avec des paliers de restructuration, dénormalisations-renormalisations partielles et générale, en spirale, sans cesse et en sauts, pour poursuivre la croissance et le développement. Marx use du terme de "condensation".

 

Les derniers écrits de Lénine et les échecs ponctuels et particuliers, les contextes historiques dans le processus humain reconnus confirment de sa part une capacité relative mais exceptionnelle de prévision du développement et les conditions nécessaires mais non suffisantes du développement. Ils sont à méditer. Après la NEP de 1922 et son abandon dans les années suivantes, les conditions d’un développement à partir du capitalisme à son paroxysme et son obsolescence redeviennent à l’ordre du jour en ce XXIème siècle.

 

Le détournement progressif, radical et massif de la représentation symbolique de la valeur concrète de la production (l’argent, le capital) vers un investissement concret correspondant au besoin quantitatif et qualitatif de développement humain, cela passe par la révolution du système financier et sa transformation-dépassement : un mode d’échange à partir des besoins et pour ce faire l’usage d’une révolution scientifique et technique qui explose mais rencontre ses limites dans le mode de développement par accumulation de capital. Voir les propositions de la commission économique du PCF et sa revue « Economie et Politique » et leur évolution à travers les besoins en développement et les luttes du salariat pour sa vie quotidienne et la vie de la société dont il dépend.

 

Dans notre système mondialisé, globalisé, la force de travail (musculaire, nerveuse, mentale…) est achetée et vendue, c’est la base de l’accumulation capitaliste.

Le force de travail, il s’agit de la partager, la mettre en commun en dépassant les limites du mode de développement par accumulation-suraccumulation-dévalorisation de capital. Les outils que nous avons crées, et la puissance qu’ils transmettent créeront et donneront la possibilité d’un tel partage.

 

Une puissance globale de l’humanité ne peut être constituée d’une uniformité, mais d’une diversité d’activité exponentielle de la personne et du collectif. Cette puissance est indissoluble du service de la nature, de sa conscience que représente en partie l’humanité.

Nature et humanité ont partie liée, elles sont une même chose.

Savoirs, savoirs-faire, concepts et systèmes de concepts en mouvement et conscience de soi-même et de l’humanité sur elle-même, cette transmission générationnelle est en péril dans l’achat-vente de la force de travail-capital, c'est-à-dire inévitablement au plus bas coût financier possible, formation comprise. Le premier danger est là, il détermine les autres car il tend à diminuer les capacités humaines de résoudre leur processus de développement.

 

Pierre Assante, Dimanche 30 juillet 2017

 

Essai sur LA PENSEE MARXici

http://pierre.assante.over-blog.com/2017/02/la-pensee-marx-i-ii-iii-iv.html

 

Site de la Revue Economie et Politique :

http://www.economie-politique.org/

 

Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20304050607080> >>

31 articles anciens sélectionnés, en cliquant ici

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche