Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2017 2 12 /09 /septembre /2017 07:02

 

COMMUN ET COLLECTIF

1789-2017...

La victoire de la bourgeoisie a développé l’individuel contre le collectif.

L’acte de résolution d’un besoin part obligatoirement de la personne qui l’accomplit dans  le commun de la société, et le type de rapports sociaux dominants. C’est une évidence oubliée.

La révolution française, est un acte majeur de la victoire de la bourgeoisie qui s’est concrétisée après la révolution française.

La révolution  elle-même, de ces années de 1789 à la réaction du 9 thermidor, a contenu cette contradiction majeure, a été un affrontement entre la solution individuelle de la bourgeoisie et la solution collective du peuple qui la soutenait.

La solution collective, face à la solution individuelle a revêtu un caractère autoritaire si ce n’est purement dictatorial, au sens pratique d’une hégémonie d’un groupe et de ses moyens de coercition. La solution individuelle a reposé sur la liberté du plus fort, autre forme de dictature d’un autre groupe social, et ses degrés de despotisme.

Cette dualité qui recoupe une dualité de classe a perduré dans l’histoire de la société bourgeoise dont le Capitalisme Mondialisé, Numérisé, Financiarisé et ses dangers sur l’humain et la planète est l’ultime avatar.

Le communisme « contraint » n’a pas contenu que de la contrainte, mais aussi un développement  de la société humaine qui a eu des effets mondiaux, contradictoires, quoi qu’en disent les tenants du libéralisme. Les contraintes du libéralisme n’ont pas été ni moins pesantes ni moins criminelles, en douleurs et en vies humaines. Elles ont reposé sur la facilité d’inorganisation du collectif, pour le dominé aussi, ce qui n’a pas empêché le capital de développer son organisation et de la rendre « naturelle » pour ce dominé.

Dessin de Jean Effel. Qui se rappelle de l'année ?

Les conditions existent-elles aujourd’hui, dans le développement des forces productives, d’un communisme non contraint, et de d’évolution par l’action humaine, de la société d’échange par accumulation de capital vers une société d’échange en fonction de besoins de la personne dans une organisation sociale le permettant ?

En tout cas la question de l’obsolescence du système social actuel se pose et la question demande réponse théorique et pratique.

Ce 12 septembre 2017 pose, d’une façon sous-jacente à l’évènement, et impérative, la question du collectif, du commun, et de l’individuel, et leur réconciliation dans un mode de production et d’échange qui le permette

Pierre Assante, 12 Septembre 2017.

P.S. Il y a peu de choses qui m’émeuvent autant que la manifestation de la solidarité, dans un besoin commun, par l’acte du travail commun : sa beauté, sa force.

 

* Essai sur LA PENSEE MARX : ici

http://pierre.assante.over-blog.com/2017/02/la-pensee-marx-i-ii-iii-iv.html

*  Site de la Revue Economie et Politique : http://www.economie-politique.org/

* Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20304050607080> >>

* 31 articles anciens sélectionnés, en cliquant ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche