Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2017 4 07 /09 /septembre /2017 08:41

 

 

« L’ATHEISME DANS LE CHRISTIANISME »

 

C’est le titre d’un magnifique ouvrage du philosophe allemand ERNST BLOCH. Il fait suite, entre autre, aux écrits de Marx et d’Engels sur la religion, le christianisme, la guerre des paysans etc.

 

Le christianisme, lorsqu’il est l’expression de la détresse humaine il est une merveille de la société. Elle peut aussi être le départ d’une conscience des douleurs à résoudre, c’est à dire de la manifestation physique de manque qu’est la douleur.

Mais dans l’adoration et la soumission il est une abomination, il est l’acceptation du berger du troupeau au détriment de la personne et de la société. Il constitue une négation du travail producteur des biens nécessaires à la vie humaine, de l’activité humaine, dans le handicap que l’adoration et la soumission opposent à la liberté de création du producteur.

En ce sens, la négation de la négation, le dépassement de l’état présent de soumission c’est le communisme, dans ses diverses manifestations du présent, du projet et de l’action consciente du processus humain qui contient présent et futur. En ce sens christianisme et communisme peuvent avoir ce trait commun : la conscience sous deux formes diverses et opposées du lien global de l’activité de l’univers dans la multiplicité et la diversité infinies de ses mouvements.

 

J’ai une forte culture chrétienne qui ne m’empêche pas d’investiguer le monde, la société, la personne dans sa matérialité.

Mon père, surtout lui me l’a transmise, dans sa façon à lui.

Il se voulait catholique et communiste…En cela il était doublement hérétique. Un handicap souvent pour aller jusqu’au bout d’une rationalité non dogmatique et pour l’intégration sociale, mais aussi un avantage quelquefois, celui d’une plus grande capacité dans certaines circonstances de voir d’un œil critique les dogmes et en tirer des conséquences pratiques pour l’action de la personne dans la société, les choix, les jugements de valeur morale à effectuer plus librement.

 

« La religion est l’opium du peuple », citation sortie de son contexte, n’est pas un jugement moral, mais indique simplement qu’une drogue permet de s’évader de la souffrance ressentie, mais ne résout ni la douleur ni ses causes.

Il ne faut jamais oublier que dans la société d’échange A-M-A’, et sa recherche incontournable d’accumulation du capital, ce qui pèse et détermine la valeur morale c’est en dernière instance la valeur marchande.

Un changement réel consiste à dépasser cet état présent, et non pas s’indigner et protester sans se donner les moyens du dépassement qui existent dans tout état présent, et qu’il faut cultiver dans la protestation et dans les solutions, les remèdes aux douleurs de l’état présent.

 

Pierrot, jeudi 7 septembre 2017

 

CITATIONS (les citations n’indiquent pas le contexte des extraits qu’elles constituent)

 

-"Nier la religion, ce bonheur illusoire du peuple, c'est exiger son bonheur réel. Exiger qu'il abandonne toute illusion sur son état, c'est exiger qu'il renonce à un état qui a besoin d'illusions. La critique de la religion contient en germe la critique de la vallée de larmes dont la religion est l'auréole."
Karl Marx - 1818-1883 - avec Engels, Critique de "La philosophie du droit" de Hegel, 1844

-"La religion est le soupir de la créature opprimée, l'âme d'un monde sans cœur, comme elle est l'esprit des conditions sociales d'où l'esprit est exclu. Elle est l'opium du peuple."
Karl Marx - 1818-1883 - avec Engels, Critique de "La philosophie du droit" de Hegel, 1844

-"Les philosophes n'ont fait qu'interpréter diversement le monde, il s'agit maintenant de le transformer."
Karl Marx - 1818-1883 - Thèse sur Feuerbach

-"Le comportement borné des hommes en face de la nature conditionne leur comportement borné entre eux."
Karl Marx - 1818-1883 - L'idéologie allemande

_"La production des idées, des représentations et de la conscience, est d'abord directement et intimement mêlée à l'activité matérielle et au commerce matériel des hommes : elle est le langage de la vie réelle."
Karl Marx - 1818-1883 - L'idéologie allemande

-"Les ouvriers... doivent inscrire sur leur drapeau le mot d'ordre révolutionnaire: "Abolition du salariat", qui est leur objectif final."
Karl Marx - 1818-1883 - Salaire, prix et profit, rapport de 1865 à l'Internationale

-"Dans la famille, l'homme est le bourgeois ; la femme joue le rôle du prolétariat."
Karl Marx - 1818-1883 - L'origine de la famille, de la propriété privée et de l'État

-"Ce n'est pas la conscience des hommes qui détermine leur existence, c'est au contraire leur existence sociale qui détermine leur conscience."
Karl Marx - 1818-1883 - Œuvres économiques

-"Le domaine de la liberté commence là où s'arrête le travail déterminé par la nécessité."
Karl Marx - 1818-1883
- Qui ne connaît pas l'histoire est condamné à la revivre."
Karl Marx - 1818-1883
-"Abolissez l'exploitation de l'homme par l'homme et vous abolirez l'exploitation d'une nation par une autre nation." 
Karl Marx - 1818-1883

-"L'histoire de toute société jusqu'à nos jours n'a été que l'histoire de luttes de classes."
Karl Marx et Friedrich Engels - Manifeste du parti communiste

-"Les travailleurs n'ont pas de patrie."
Karl Marx et Friedrich Engels - Manifeste du parti communiste

-"Les prolétaires n'ont rien à perdre que leurs chaînes. Ils ont un monde à gagner. Prolétaires de tous les pays, unissez-vous !"
Karl Marx et Friedrich Engels - Manifeste du parti communiste

-"Poussée par le besoin de débouchés toujours nouveaux, la bourgeoisie envahit le globe entier. Il lui faut s'implanter partout, exploiter partout, établir partout des relations."
Karl Marx et Friedrich Engels - Le manifeste du parti communiste

-"Par son exploitation du marché mondial, la bourgeoisie a rendu cosmopolites la production et la consommation de tous les pays."
Karl Marx et Friedrich Engels - Le manifeste du parti communiste

-"Par l'amélioration rapide de tous les instruments de production, par les communications rendues infiniment plus faciles, la bourgeoisie entraîne toutes les nations, jusqu'aux plus barbares, dans le courant de la civilisation. Le bas prix de ses marchandises, est son artillerie lourde, avec laquelle elle rase toutes les murailles de Chine, avec laquelle elle contraint à capituler les barbares xénophobes les plus entêtés. Elle contraint toutes les nations, sous peine de courir à leur perte, à adopter le mode de production bourgeois ; elle les contraint d'importer chez elles ce qui s'appelle la civilisation, autrement dit : elle en fait des nations de bourgeois. En un mot, elle crée un monde à son image."
Karl Marx et Friedrich Engels - Le manifeste du parti communiste

 

 

Site de la Revue Economie et Politique :

http://www.economie-politique.org/

Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20304050607080> >>

31 articles anciens sélectionnés, en cliquant ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche