Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2017 7 01 /10 /octobre /2017 10:32

 

Éloge de la sécurité, emploi et formation

DE PIERRE IVORRA

 

MERCREDI, 27 SEPTEMBRE, 2017

L'HUMANITÉ

La chronique économique de Pierre Ivorra.

Dans le débat sur le droit du travail, ce qui fait l’originalité de la proposition communiste de sécurité d’emploi et de formation (SEF), par rapport à d’autres démarches progressistes, c’est évidemment la garantie pour chacun de disposer d’un revenu tout au long de sa vie, la possibilité de choisir son parcours en alternant les périodes en emploi et celles en formation, avec une continuité de rémunération sans souffrir du chômage et de la précarité. Le rôle envisagé pour la formation dans la sécurisation des parcours est capital.

Les milieux patronaux et les macroniens de service invoquent souvent la révolution informationnelle en cours pour tenter de justifier un recours accru à la flexibilité. Foin de cette bouillie pour actionnaire ! Ce qui peut permettre aux travailleurs d’être en phase avec les transformations technologiques, accroître leur disponibilité pour passer d’un emploi à un autre et leurs capacités à s’adapter en permanence, c’est notamment qu’ils puissent disposer d’un droit à la formation dans la sécurité. Autre trait original particulièrement important et fécond : la place accordée aux moyens financiers que nécessite une telle révolution sociale. Tout aussi bien chez Hamon que chez la France insoumise et les Verts, c’est particulièrement là qu’est le maillon faible. Avec la SEF, pour pouvoir disposer des ressources nécessaires à une telle transformation, il ne s’agirait pas seulement d’instituer une autre répartition des richesses, de taxer les riches, de lutter efficacement contre la fraude fiscale et sociale ; l’ambition serait de réformer en profondeur la manière de produire, à la fois pour lutter contre le gâchis de ressources naturelles, pour respecter l’environnement, pour améliorer les conditions de travail, et aussi pour réduire le coût du capital. Produire ainsi mieux et plus. Et à cette fin, il s’agirait de financer autrement. D’où le rôle nouveau envisagé pour la Banque centrale européenne et l’ensemble du système bancaire, avec la convocation de conférences régionales et nationales associant tous les intéressés pour décider d’objectifs chiffrés de créations d’emplois, de développement de la formation, de production et de création de valeur ajoutée dans les territoires.

Enfin, dernière gâterie pour la route : le projet de SEF fait à juste titre la part belle aux critères de gestion et de financement.

Réduire le coût du capital pour accroître de manière économe la redistribution sociale, financer plus, mobiliser les services publics, mais pour promouvoir l’emploi efficace et durable et la recherche. C’est le critère des critères !

*Essai sur LA PENSEE MARX : ici

http://pierre.assante.over-blog.com/2017/02/la-pensee-marx-i-ii-iii-iv.html

*Site de la Revue Economie et Politique : http://www.economie-politique.org/

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20304050607080> >>

* 31 articles anciens sélectionnés, en cliquant ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche