Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 janvier 2018 3 31 /01 /janvier /2018 07:05

Cet article a été publié une première fois sur ce blog le 23 janvier 2018

COMMENTAIRE PARTIEL ET PERSONNEL DES JOURNEES ECONOMIE ET POLITIQUE

des 19-20-21 janvier 2018 à Colonel Fabien.

Les parutions ultérieures et compte rendus de la ComEco, seront plus appronfondies que ces « impressions immédiates » limitées, partielles et insuffisantes pour restituer la richesse des exposés et des débats. Mais il s'agit là d'une vue d'ensemble personnelle de ces journées qui peut peut-être en donner une idée.

J’ai suivi deux jours sur trois les travaux de la commission économique du Pcf.

Face à une inconsistance actuelle générale des orientations politiques,  en France, en Europe et dans le monde, cette commission devient un cœur ouvert pour la construction et la mise en pratique d’une politique de transformation sociale en santé.

Y réussira-t-elle à l’occasion du prochain congrès du Pcf et des événements économiques qu’ignore le pouvoir qui se cantonne à la "santé de l’entreprise" laquelle nage dans l’eau malade d’une suraccumulation du capital qui inquiète même les capitaines des féodalités financières, les événements économiques et leurs conséquences dramatiques qui risquent de nous attendre dans une nouvelle crise plus explosive locale et mondiale qu’en 2007-2008 ?

Ces journées ont permis de penser la question gauchiste en économie, gauchisme qui voudrait rejeter tout ce qui peut se faire dès à présent et qui attend toujours un « grand soir » en économie comme en politique.

Par exemple la bataille possible pour qu’un mouvement de préservation et de développement de l’emploi, c’est-à-dire du travail dans les conditions ici et maintenant de son organisation et législation (à transformer certes dans un processus), que ce mouvement utilise les moyens de financement qui existent déjà dans l’article 123.2 du traité européen et permet, au contrario du 123.1 le financement public, organisé, contrôlé, régulé démocratiquement sous la pression de l'action des salariés et de l'action populaire. Et qui va de pair avec la nécessite de sécurisation de l’emploi et de la formation, emploi ou formation tout au long de la vie assurant la continuité dans la production des biens nécessaires à l’humanité et dans la vie de la personne comme « norme de base » démocratique et non comme dictature de norme. C’est un exemple parmi d’autres, bien sûr, qui dit l’objectif de transformation sociale radicale et progressive nécessaire, d’un processus que le romantisme populiste ou gauchiste rejette au nom d’une transformation magique et immédiate de la société qui la renvoie en fait par incapacité d’analyse et de propositions, aux calendes grecques.

Ces deux jours ont permis de penser aussi l’écueil de "l’économicisme". A ce sujet me venait sans cesse en mémoire ce que j’ai appris de l’ergologie, de l’unité de l’activité humaine et de ses différentes « fonctions organiques », ce qui m’a aidé à mieux comprendre et intervenir dans les riches informations et échanges de ces journées.

Il est d’ailleurs à mon sens, très positif de voir que les économistes non orthodoxes, et les économistes marxistes en particulier lient de plus en plus la totalité des activités dans leur multiplicité et leurs particularités, comme certains le faisaient déjà autrefois et ont continué à le faire dans la ComEco, de l’activité humaine et qu’apparaisse de plus en plus dans leur pensée les 3 pôles et leur relation dialectique à propos de chaque « champ » d’activité, ce qui me ramène au schéma ergologique général des dispositifs à 3 pôles. Plusieurs des exposés présentaient de tels schémas sous différents angles de l’activité sociale. Luttes-Théorie-Elections, Objectifs sociaux-moyens financiers-Pouvoir, etc.

Je répète, avec d’autre bien sûr : le rapport au financement des activité humaines, ici et maintenant et à leur crise, ce rapport est au centre de la maladie ou de la santé, de la crise des rapports humains, des rapports sociaux, et de leur processus vers la libération des rapports de domination de classe et des prélèvements du capital sur le travail et par conséquent des moyens de vie et de production en unité organique et des services publics aussi en unité organique, qui maintiennent en vie l’activité et la santé de l’activité.

Pierre Assante, Mardi 23 janvier 2018

 

La tenue de ces journées a porté sur :

 

Vendredi 19 janvier, 20 heures – 22 heures
De la marchandise à la suraccumulation/dévalorisation. Première partie, critique de l'économie politique ; l'analyse positive de Marx

Introduction : Frédéric Boccara.
 
Samedi 20 janvier, 9 heures – 12 heures
De la marchandise à la suraccumulation/dévalorisation. Deuxième partie, critique des idéologies économiques : dépasser le débat keynésiens – néoclassiques. Théories de la régulation.
Introduction : Frédéric Boccara.

Samedi 20 janvier, 14 heures – 17 heures
Civilisation / anthroponomie. Classe/nation/genre

Introduction : Catherine Mills.

Samedi 20 janvier, 17 heures – 19 heures et 20 heures – 22 heures
Crise systémique et transformations du capitalisme.
Révolution informationnelle et contradiction forces productives - rapports de production
Révolution écologique / industrie / entreprises
Dollar / Financiarisation / FMI
Protection sociale, services publics… anthroponomie.
Introduction : Denis Durand.

Dimanche 21 janvier, 9 heures – 12 heures
Enjeux actuels et processus révolutionnaire

Critères de gestion, nouvelle production et nouvelle appropriation sociale. « Nouvelle culture de la consommation et de la production ».
Monnaie - crédit, prise de pouvoir sur l'argent
Sécurité d'emploi et de formation et dépassement du salariat
Europe / mondialisation
Services publics et biens communs.
Introduction : Yves Dimicoli.

 

QUELQUES RECUEILS ET LIENS de ce blog:

* PHILO_ET_COMMUNISME : ici

http://pierreassante.fr/dossier/PHILO_et_COMMUNISME.pdf

*Essai sur LA PENSEE MARX : ici

http://pierre.assante.over-blog.com/2017/02/la-pensee-marx-i-ii-iii-iv.html

* 2 questions pour procéder : ici

http://pierreassante.fr/dossier/ECRITS_SUR_L_ERGOLOGIE_ET_LES_EPISTEMICITES.pdf

* Yves Schwartz, « l’activité humaine génère des réserves d’alternative »: ici

http://pierre.assante.over-blog.com/2017/10/l-activite-humaine-genere-des-reserves-d-alternatives-par-yves-schwartz-philosophe-du-travail.html

*Boccara, Dimicoli, Durand, Mills, DOCUMENTS DES JOURNEES ECONOMIE ET POLITIQUE des 19-20-21 janvier 2018 : ici

http://pierre.assante.over-blog.com/2018/01/documents-des-journees-economie-et-politique-des-19-20-21-janvier-2018.html

*Site de la Revue Economie et Politique : http://www.economie-politique.org/

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20304050607080> >>

* 31 articles anciens sélectionnés, en cliquant ici

 

Partager cet article

Repost0

commentaires