Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mai 2018 1 28 /05 /mai /2018 09:09

 

L’état du Monde capitaliste, celle de l’Union Européenne et de ses Etats nationaux, leurs despotismes, son incohérence croissante entre besoins humains et taux de profits,  l’erreur composée de FI, de Mélenchon poète incompris.

 

Je vais essayer de saisir en peu de mots une synthèse de la situation du monde, le détail se trouvant dans la suite des articles et liens avec l’économie marxiste et l’ergologie. C’est prétentieux certes, mais ne pas le faire serait plus dangereux. Si l’on ne s’occupe pas de politique, la politique s’occupe de nous…

Un despotisme existe si tant est qu’il assure une certaine cohésion et cohérence de la production et des échanges humains.

Il ne s’agit donc pas de détruire la cohérence et la cohésion, mais d’en produire une autre.

Un effondrement du despotisme de la commission de L’union Européenne, sans la construction d’une autre cohérence répondant aux besoins sociaux des peuples européens, dans les besoins sociaux des peuples du monde, c’est un recul de civilisation sans aucune mesure avec la chute d’un Empire antique.

L’intrication et la complexité mondiale du système productif et des échanges sont telles, qu’il est absolument exclu de repartir de zéro, comme des nations et l’humanité ont pu le faire dans une économie agricole primitive, ce qui n’était déjà plus le cas pour la révolution russe et son développement, puis son abandon dramatique de la NEP, puisqu’il existait déjà des industries, très concentrées et des capitaux, en grande partie internationaux occidentaux.

Le despotisme de la commission européenne repose sur les l’activités des grands groupes financiers monopolistes mondiaux dont dépend la production mondiale, son financement et le parasitisme dans le financement qui pèse et entrave la résolution des besoins humains et leur évolution quantitative et qualitative. La résolution des besoins humains entre en conflit avec la crise systémique du capital, la baisse tendancielle du taux de profit, la suraccumulation dévalorisation du capital, son renflouement dans la destruction d’une part des richesses produites, du capital mort accumulé, destruction de plus en plus massive, de plus en plus guerrière.

Le mouvement de protestation et de dénonciation des maux de la société capitaliste, que j'appelle le CMMNI (1), n’a pas le contenu et l’analyse suffisants pour dépasser d’une façon progressiste, "en santé" disent le philosophe Canguihem et le philosophe ergologue Yves Schwartz, le despotisme de la commission européenne, et celle du capitalisme US, du FMI, au-dessus, des Etats nationaux capitalistes en-dessous, et leur tendance au national-capitalisme qui concourt à affaiblir la propre cohérence du despotisme du capital sur lequel repose notre survie généralisée.

Pour le moment, il n’y a pas de réponse cohérente à la crise générale du capital, c’est-à-dire de projet d’issue cohérente à cette crise. Mélenchon et FI, Rouge Vif et autres et nombreux petits ou grands mouvement de protestation pure, c’est-à-dire sans projet synthétique, sans cohérence globale correspondant à l’état du monde et qui croient faire des synthèses, ne font que des erreurs composées ultra dangereuses, car elles aggravent la crise en reculant les possibilités de solutions à la crise et ses effets nocifs sur l’ensemble des activités humaines.

Le PCF avec sa commission économique est en France quasiment le seul parti en capacité d’apporter des solutions efficaces, opérationnelles. Malheureusement son populisme des années qui ont suivi l’échec du programme commun et l’accompagnement stérile par la social-démocratie de la crise du capital, l’ont réduit numériquement et en influence sur la société. Et sa direction, après les errements précédents de la période Hue etc.(Mais il ne faut pas rendre responsable un homme d’une erreur collective), hésite dramatiquement à se recentrer sur les solutions à la crise et en imbiber le mouvement de protestation pour lui donner une issue progressiste.

Le populisme de gauche d’un Mélenchon, sa mauvaise mais percutante poésie dénonciatrice, est une menace sur l’évolution du mouvement organisé syndical et politique des salariés et de leur cœur de production ouvriers, ingénieurs, techniciens et sur le mouvement populaire de protestation, sa cohérence générale qui dépend de ce cœur de la production, hommes, machines, techniques, culture, en unité.

Le PCF  et  le mouvement populaire ont donc comme tâche urgente et première, sinon à régresser et mourir, de donner un contenu cohérent à leur contestation du système et de son despotisme. Qu’il en ait la conscience ou une simple intuition, l’évidence frappe tout un chacun, du fossé existant entre la faible, désespérante connaissance de l’état du monde par ceux qui le contestent et par les autres qui le subissent sans le contester et le mouvement ultra rapide et massif de cet état du monde et des besoins en santé en remède, de sa maladie de suraccumulation-dévalorisation du capital inhèrente au système.

Conclusion à répéter sans cesse : L’action ouvrière et populaire nationale et européenne ne s’est pas encore concentrée sur la BCE (Banque Centrale Européenne, sur des fonds finançant les besoins sociaux européens, régionaux, nationaux, que l’article 123.2 du traité européen rend possibles dès à présent, sur les DTS (Droits de Tirage Spéciaux du Fond Monétaire International- FMI) en réponse à la domination du dollar, sur la sécurité d’emploi et de formation, sur des droits permettant à la personne et au système productif de répondre à ces besoins sociaux.

Pierrot, lundi 28 mai 2018

(1) C.M.M.N.I., partant de la formule de Paul Boccara, du C.M.E. (Capitalisme Monopoliste d’Etat) des années 1960-70 en y incluant Mondialisé et Numériquement Informationnalisé).

_________________________________________________________________________

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Cliquer sur le nombre de la série choisie: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20304050607080> >>

* 31 articles anciens sélectionnés, en cliquant ici

RECUEIL N°3 TROISIEME DE 2018 :

http://pierre.assante.over-blog.com/2018/04/recueil-n-3-mars-avril-2018.materialisme-et-idealisme.html

QUELQUES RECUEILS ET LIENS de ce blog sur ce lien :

http://pierre.assante.over-blog.com/2018/01/pollution.html

Partager cet article

Repost0

commentaires

BESSE Daniel 29/05/2018 07:12

Le dégagisme de Mélenchon on voit ce que cela donne en Italie avec le mouvement 5 étoiles qui s'allie avec l'extrème droite . Et on voit aussi ce que donne la disparition du PCI .
Ce qui importe ce sont les luttes immédiates avec un contenu et un but , le dépassement étape par étape du capitalisme jusqu'a son abolition .

Pierre Assante 29/05/2018 08:56

MERCI Pierre

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche