Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mars 2020 2 24 /03 /mars /2020 22:18

 

LA DISPARITION DE Lucien SÈve, la crise économique, sanitaire et financiÈre, les conditions DE travail avant, pendant et aprÈs la crise.

 

Il y a le travail Concret et le travail Abstrait.

Le travail concret est la dépense physique et psychique pour accomplir une tâche destinée à une production humaine par un producteur-individu humain

Le travail abstrait c’est la mesure d’une valeur produite mesurée en temps, par rapport à un équivalent, quelle que soit le travail concret, indépendamment du produit concret.

Le travail Prescrit est celui qui est projeté pour créer un produit.

Le travail Réel est le travail concret effectué pour le produire, le résultat du travail concret.

Mais les choses ne sont pas les mêmes lorsque le travail prescrit l’est dans le cadre d’un usage de soi par un autre ou les autres. Dans ce cas l’écart entre la prescription et le résultat de la prescription issue du travail concret, est affecté par la distance entre le besoin du producteur et l’obtention différée du besoin par ce que permet le salaire.

Travailler pour un salaire c’est-à-dire la mesure de la valeur d’un produit moins la partie qui revient à l’accumulation de capital privé, demande de différer la satisfaction du besoin.

Certes l’activité pour l’obtention d’un salaire peut représenter un besoin en soi.  D’autant que l’obtention d’un salaire peut être partie prenante en unité psychique de ce que peut permettre un salaire et le salaire lui-même. A condition que le développement et la complexification des besoins n’entrent pas en contradiction irrésoluble, antagonique,  avec la mesure de la valeur du produit, le salaire plus la plus-value (1)

Ceci semble compliqué mais est d’une grande facilité à comprendre une fois qu’on fait l’effort de comprendre et que pour cela on romp avec le mode de pensée dominante de la société dans laquelle on est né et l’on vit.

Et ce n’est pas rien ! Il s’agit de deux angles d’attaque d’un même mouvement qui est celui de produire les biens nécessaires à la vie humaine.

*

Ceci n’est qu’un petit apéritif de ce qui a animé le débat entre Lucien Sève et Yves Schwartz. Ce débat s’est concrétisé par des travaux pluridisciplinaires sur la théorie de la personnalité et l’analyse des situations de travail.

Mais un troisième élément traverse ces deux approches : la particularité du travail dans une société marchande et de droit basée sur l’accumulation du capital, sa circulation élargie comme mode de circulation des marchandises, c’est-à-dire des produits d’usage des humains, et les rapports sociaux inégaux, aliénants, entre eux pour produire.

A partir du moment où le mode de production, d’échange, de circulation des richesses et de leur qualité s’écrase sur des difficultés de circulation parce que le moteur de l’accumulation du capital se heurte à une suraccumulation-dévalorisation, travail concret, travail abstrait, travail prescrit et travail réel entrent en incohérence et mettent la production en tilt. Entre là, de façon organique et à organiser, le débat initié par Paul Boccara et les économistes communistes.

*

En ce sens, la crise économique et la crise sanitaire sont inséparables  d’un lien organique entre économie, ergologie (issue de l’analyse pluridisciplinaire des situations de travail), psychologie.

La disparition de Lucien Sève en pleine crise mondiale généralisée tous azimuts vient rappeler à qui le veut bien ce lien organique. La « théorie marxiste de la personnalité » de Lucien Sève, initie un travail de réalisation théorique de cette unité. Poursuivre cette unité ébauchée est une tâche de notre temps en bouleversement que le système induit et dont la solution réclame les trois approches.

Dominique Méda, en tant que spécialiste du travail effleurait ces rapports ce soir aux informations, rappelant entre autre les conditions de travail hospitalier.

Il est dommage que cette intervention n’ait pu être approfondie dans le sens décrit ci-dessus et il est dommage, à mon sens, si ergologues, économistes communistes ou proches, et chercheurs de la personnalité ne convergent pas.

Ces quelques mots maladroits auraient voulu être seulement un hommage au grand philosophe communiste disparu. Mais l’aurait-il été vraiment si sur son travail, brièvement évoqué, n’était pas souligné une portée globale sur le mouvement de la société, sa crise et les solutions possibles de sortie et de reconstruction, ce qui était, il ne faut pas en douter, sa conviction de communiste.

*

La disparition de Lucien Sève, après celle de Paul Boccara laisse-t-elle le soin aux ergologues l’effort de rassemblement des trois démarches ?

*

Pierre Assante. 24/03/2020 21:59:50

*

(1) La valeur historique capitaliste de la force de travail, dans les conditions de son achat-vente du moment des forces productives, est d’autant plus en contradiction avec les besoins humains que la suraccumulation du capital entraîne une revalorisation croissante puis galopante au détriment de ces besoins, de leur développement, de leur complexification. En fin de compte, le capital constant, mort, en excès, comme le capital circulant et le capital variable, malgré tous les palliatifs employés, ne trouvent plus à se valoriser. C’est une crise de production et une crise du travail. Le phénomène de suraccumulation du capital est tel aujourd'hui, entre autre sous l'effet de la révolution scientifique et technique, que quel que soit la baisse du capital variable, le taux de profit diminue. Cela demande de nouveaux critères de gestion pour les entreprises et la production, pour la société.

 

Cliquer ci-dessus

LA PENSEE MARX. I. II. III. IV.V.VI. ECRITS 2016-2017.

 OUVRIR

 

ici

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/03/la-pensee-marx-i.ii.iii.iv.v.vi.ecrits-2016-2017.html

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25) : 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >>

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche