Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 avril 2020 6 25 /04 /avril /2020 14:19

 

AUCUNE ISSUE POSSIBLE DANS LA COLLABORATION DE CLASSE. 1.

L’illusion que cette politique adoucit l’exploitation, faute de la dépasser et l’abolir,  est encore forte.

 

La Lutte de Classe est plus que jamais nécessaire pour sortir par le haut de la crise sanitaire et pour sortir de la crise sanitaire, il faut résoudre la crise économique et ses causes structurelles dans laquelle elle s’est développée.

Mais c’est quoi la lutte de classe ? L’expression d’une haine contre les exploiteurs ? Qui sont les exploiteurs ? : C’est le système économique et social, le système capitaliste et ses lois économiques de développement, contradictoires avec le développement,  qui fait passer la guerre pour le profit avant la satisfaction des besoins humains.

On entend  aujourd’hui se répandre dans le milieu des affaires, comme une traînée de poudre, l’expression « capitalisme numérisé » comme potion magique à la crise. Le capitalisme se numérise bel et bien et si la numérisation peut être un progrès, évidemment, le capitalisme reste bel et bien en crise et ses effets en particulier sur l’emploi sont désastreux. Son usage de la numérisation, dans une production qui s’automatise n’est pas mise au service ni du salarié, ni de la population, et ses effets lorsqu’ils apparaissent positifs entraînent des conséquences négatives, que souvent l’on ne perçoit pas immédiatement,  bien plus grandes dans le fonctionnement global de la société. Le capital fait toujours payer ses services au centuple.

Quelles que soient les mesures d’urgence nécessaires qui font, apparemment, un temps, voler en éclat les règles de la "concurrence libre et non faussée", les critères de la dette et des accords de Maastricht et de Lisbonne (qui avait remplacé de projet constitutionnel européen rejeté), la base des échanges et de la production reste la course au profit, et cette course au profit, la guerre du plus fort, la concentration capitaliste,  ne faiblira pas dans la crise sanitaire, au contraire elle se renforcera.

Affronter la crise du système c’est affronter le système lui-même et c’est aussi  une lutte contre l’idéologie qui le soutient et ceux qui la promeuvent.

Lutte pour la transformation du système productif, affrontement du travail et du capital, pour l’organisation de la production et des entreprises, et lutte idéologique ne font qu’un.

Toutes les périodes grande guerre et périodes exceptionnelles y ressemblant connaissent un regain de la collaboration de classe. La démocratie chrétienne est la forme politique « modèle » de cette collaboration de classe. L’illusion que cette politique adoucit l’exploitation, faute de la dépasser et l’abolir  est encore forte. Elle va sans doute jouer à plein dans la période à venir.

25 Avril italien : Manifestation "confinée" et coordonnée

C’est cependant avec les luttes de classe et leur développement, même difficiles ou relativement réduites par les évènements, et les luttes populaire dénonçant les effet de la crise et des politiques qui l’accompagnent sans la résoudre, que se préparera un dépassement de cette collaboration de classe et s’initiera une transformation du système :  en s’attaquant au pouvoir de l’argent, au système financier, pour le transformer au profit du monde des travailleurs et de la population.

Assurer une régulation du travail et de la production sans laquelle la personne et la société ne peut vivre, une sécurité des revenus des salariés, de la population laborieuse et de toute la population, passe par une sécurité d’emploi et de formation, au même titre et englobé dans une sécurité sociale généralisée, au même titre que la sécurité sociale actuelle de l’après-guerre de en 1945 ; mais étendue à toute l’activité, au travail et à la formation sans laquelle le travail ne peut exister. Formation, travail, production, consommation sont liés en quantité et en qualité.

La social-démocratie devenue social-libérale aura des difficultés à jouer ce rôle « températeur » de la lutte de classe, tiraillée entre les échecs de sa politique, les difficultés à se reconstituer et l’expérience de la population de ces échecs. Mais rien n’est donné ni assuré dans le mouvement d’une société. C’est un temps de crise que le fascisme a utiliser pour s’imposer.

Ce qui est assuré, c’est que le critère d’investissement qui reste la base du système mondial financiarisé, numérisé, reste aussi l’obstacle premier au dépassement durable des crises et ne tombera que par la force d’une action populaire ayant pour base ce dépassement et un critère mettant en mouvement l’usage de la Valeur ajoutée contre celui du profit.

Pierre Assante. 26/04/2020 06:32:00.

 

VOIR AUSSI :  IL N’Y AURA PAS .....

SUITE SUR CE LIEN : 

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/04/il-n-y-aura-pas.html

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25).

Pour la première série, utiliser l'ascenseur.

Pour les autres cliquer sur un nombre ci-dessous: 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >>

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche