Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 avril 2020 4 23 /04 /avril /2020 06:46

BLABLAHELP, BLABLACAR ET L’INSÉCURITE SOCIALE

 

Une vision qui sépare le service immédiat des conditions de production matérielle qui le permet est suicidaire. C’est pourtant cette vision qui domine notre quotidien.

La digitalisation, ou la numérisation, comme vous voulez,  mondiale, permet de rassembler mondialement comme dirait Lapalisse, des actes et efforts humains, de concentrer leur organisation locale au niveau mondial. De plus cette concentration de l'organisation semble laisser place à l’initiative de l’individu, à la liberté de la personne, à la différence de l’organisation du travail contraint face à un « patron ».

Tout cela oublie une chose, c’est la sécurité sociale, au sens premier du terme,  l’organisation matérielle des besoins allant au-delà du secours immédiat de personne à la personne sans réfléchir que ce secours immédiat de personne à personne repose sur d’immenses moyens qui l’assurent et qui sont produits par une organisation complexe et généralisée de la production.

On peut aller sauver quelqu’un à la nage. Bravo ! Mais qui assure le salaire, les conditions de vie, logement, consommation, véhicule, soins et matériels médicaux etc. qu’utilise le pompier sauveteur.

Dans la solidarité informelle prônée par la digitalisation mondiale il y a :

  • L’insécurité générale de l’acteur local du service local. Et, entre parenthèses, ajoutons que  « La Charité » n’est une réponse ni suffisante ni durable aux besoins sociaux.
  • La non-production de tout ce qu’il consomme et de ce qu'ont besoin de consommer tous les usagers de ce service. Dans ce système, La sécurité sociale de l’acteur et de l’usager ne sont pas comprise dans l’organisation et le financement global de l’ensemble de leur vie.

Pour produire une machine à scanner ou un IRM, pour financer une retraite dans la troisième partie de la vie, pour construite un bus, une usine, une maison, une route, une salle de cinéma… il faut une organisation globale de la production, de l’échange et de la consommation.

L’organisation et le financement ne peuvent provenir que le d’usage d’une Valeur Ajoutée que permet la production générale elle-même. Et nous touchons au cœur de la crise que nous connaissons, sanitaire, économique, et déjà énergétique. Le tout enrobé dans la crise philosophique et morale, en interaction dialectique, et qui constitue une crise globale de civilisation. Il n’y aura de sauvetage écologique de la société que si une part nécessaire de la valeur Ajoutée y est consacrée. Et pour que cette part soit suffisante, il faut aussi qu’une part de la valeur ajoutée croisse qualitativement, c’est-à-dire que toute l’économie progresse en "quantité de qualité", ce que la « condensation » des fonctions sociales permet, à l’image de celle du développement du cerveau de l’enfance à la mort de l’individu dans l’espèce et la société.

La Valeur Ajoutée est ce qui permet de réinvestir pour créer et faire croître les moyens de la vie humaine, de sa sécurité, de son développement, de sa complexification « naturelle ». Le développement et la complexification c'est une loi naturelle de l’univers depuis le « bigbang » et cette loi se découvre de même dans l’histoire de l’humanité et de la société.

Mais quel usage de la Valeur Ajoutée, de ce qui est produit « en plus » dans le cycle productif ? C’est là la question où le système dans lequel on vit entre en contradiction. Et la contradiction, voilée dans le passé,  est devenue aujourd’hui explosive, comme chacun peut le constater.

Pour résumer, mais résumer ne suffit pas, il faut aller au-delà dans l’explication, mais pour résumer, le système utilise la Valeur Ajoutée pour une Accumulation du capital dans la guerre qu’il mène entre les capitaux eux-mêmes et contre la vie et l'activité des population et leurs besoins, dont la valeur ajoutée destinée à les satisfaire est soustraite dans des proportions invivable.

Salvien à la fin de l’Empire Romain, dans son "de governatio dei ", notait que la soustraction de produit du travail qui ne permettait pas de renouveler le travail conduisait à la faillite de l’Empire. L'accumulation devient aujourd'hui suraccumulation et dévalorisation du capital. Certes, du temps de Salvien, il n'était pas question de capital. Mais la soustraction des moyens aux besoins de produire pour répondre aux besoins généraux est relativement comparable, 

La digitalisation capitaliste mondialisée est une technique du capital pour tirer des profits sans en rendre la part nécessaire au fonctionnement de la société. Il achète la force de travail sans investir dans la sécurité du travailleur ni au moment même ni dans tout le courant de la vie. Quant à la liberté du travail "libéré" de son patron, elle se heurte rapidement aux besoins de la personne, insatisfaits par ce système. Que ceux qui "profitent"  encore du système y songent...

Le salariat, l’achat-vente de la force de travail a besoin d’une réforme radicale et progressive qui le libéré progressivement, augmentant progressivement le temps dit libre, de libre activité, grâce à l’usage social de la révolution scientifique et technique et la Productivité Croissante qu'elle permet.

C’est cela une mondialisation démocratique, une numérisation saine : c'est, certes, une mise en commun mondialisée des moyens humains pour le progrès et non pour le profit, du local au mondial, du Km. zéro à la coopération mondiale généralisée.

La production monétaire des banques centrales, déchaînée aujourd'hui dans la crise, doit être libérée de la loi du profit, de la financiarisation,  et la production favorisée par une stabilité que permettra une loi de Sécurité d'Emploi et de Formation.

Pierre Assante. 23/04/2020 06:14:28.

 

 IL N’Y AURA PAS ...

RÉVOLUTION ECONOMIQUE

ET

RÉVOLUTION PHILOSOPHIQUE VONT DE PAIR

SUITE SUR CE LIEN : 

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/04/recueil-21-mars-17-avril-2020.html

 

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Pour la première série, utiliser l'ascenseur. Pour les autres cliquer sur un nombre ci-dessous: 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >>

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche