Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 avril 2020 7 12 /04 /avril /2020 06:55
Terre vue au microscope...

 

RAISON-POÉSIE. Le « loin » et le « près »

 

Pour aller plus loin, il faut regarder de plus près. Connaitre le réel dans ses détails, ses structures complexes. Avoir un regard synthétique des multiples et divers mouvements observables.

Pour regarder de plus près il faut s’éloigner physiquement et mentalement du réel, concevoir ce qui n’existe pas encore et qui peut exister, déadhérer du réel, capacité de l’espèce humaine qui est capable de concevoir avant de réaliser.

Le « loin » et le « près », c’est un même mouvement, un même processus du réel, et voir et réaliser c’est une part de ce processus du réel.

Il se peut qu’existe sur terre, un monde humain dont la circulation des biens entre les hommes ne repose plus sur la circulation monétaire, sur la base de la mesure de la valeur abstraite en fonction du temps de travail inclus dans la production des biens.

Il se peut que l’humanité sorte de cette adolescence où l’on ne maîtrise pas bien sa vie parce qu’on ne maîtrise pas encore suffisamment les données de l’adulte en tant qu’espèce, et ses repères relatifs et provisoires de vie. Mais aussi quelle belle et dangereuse expérience que celle de cette humanité adolescente en recherche, instable et en pleine construction-invention de sa stabilité du moment, du temps large des générations successives de cette adolescence.

Il se peut que, triste hypothèse, quelque catastrophe naturelle ou sociale prévisible ou imprévisible détruise la moitié ou plus de l’humanité. Il se peut aussi que l’humanité, avec ses forces restantes, la puissance physique-créatrice des forces productives restantes, et le nouveau développement des forces restante, continue de lancer des fusées et crée d’extraordinaires techniques quotidiennes, conquière l’espace et la connaissance de l’espace et de l’infinitésimal de l’espace et les connaissances synthétiques en croissance exponentielle infinies de soi-même, de la conscience de la nature sur elle-même en processus qu’est une espèce, un être pensant.

Il se peut que nous soyons capables de voir nos actes dans le miroir de notre vie, pas notre petite vie, mais notre vie d’être social, collective et autonome à la fois, sa relativité immense et merveilleuse.

Savoir et poésie sont de la même nature et non mondes séparés.

Il n’y a pas de Raison sans Déadhérence conceptuelle scientifique et esthétique.

L’éthique indispensable à tout processus pensant-physique - pensant-physique sinon non existant -, est constituée de l’unité des mouvements esthétiques et scientifiques et son aboutissement éthique, une éthique en mouvement-construction infinie.

In fine, l’éthique et son mouvement c’est l’essence de l’ensemble des rapports sociaux et celle de l’homme par conséquent, en unité.

Pierre Assante. 12/04/2020 06:31:26.

 

 

 IL N’Y AURA PAS .....

SUITE SUR CE LIEN : 

https://pierreassante.fr/dossier/RECUEIL_IL_N_Y_AURA_PAS.....pdf

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25).

Pour la première série, utiliser l'ascenseur.

Pour les autres cliquer sur un nombre ci-dessous: 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >>

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche