Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mai 2020 6 09 /05 /mai /2020 18:52

 

LA SURDITE INTELLECTUELLE, LA MALADIE SYSTEMIQUE  ET LEURS CONSEQUENCES

D’une crise « mineure » à une crise « majeure » du système, les mêmes principes d’austérité dans la gestion capitaliste :

« …1° La gestion sociale serait fondée avant tout sur la liberté de décision de chefs d’entreprise, et la suppression d’acquis sociaux des travailleurs (droit à l’emploi protection sociale). Il faudrait  en particulier casser le principe : « à travail égal, salaire égal », et accepter de réduire les salaires quand les résultats financiers de l’entreprise sont insuffisants.

2° Une gestion économique efficace consisterait  à rétablir les profits pour pouvoir investir.

3° La gestion financière donnerait la priorité absolue à l’accroissement des profits financiers… » (1)

La base de la vie humaine est constituée par le cycle production-distribution-consommation-reproduction des marchandises produites et par la même occasion celle de la personne et de la société, comme dirait Lapalisse.

C’est dans ce cycle que les biens nécessaires à la vie de la personne, la vie sociale dont elle est partie prenante, qu’elle le veuille ou non, sont produits. Chacun est impliqué à titres divers, mais beaucoup à titre de salarié ou de vendeur de sa force de travail sous diverses formes, anciennes ou nouvelles.

Dans la nuit tout le monde ne dort pas, mais beaucoup d’activités humaines sont en sommeil. Du long « sommeil », relatif mais réel,  de la pandémie, qui va durer encore longtemps, que va-t-il renaître ? Se poser cette question ne peut passer que par des réponses dont des éléments ont été recherchés par le passé et qu’il faut réinterroger dans chaque moment, à plus forte raison dans cette catastrophe sanitaire qui a accéléré la catastrophe économique annoncée de longue date.

Il y a des points de repère. Certes ces points de repère ne couvrent pas toute l’activité humaine dans sa diversité et son infinité, mais à l’instar de Marx, un certain nombre d’êtres humains considèrent  le rôle de l’économie, en dernière instance, comme la fournisseuse de moyens à toutes les activités.

J’aurais voulu finir par une chose : la surdité intellectuelle sur « qu'est-ce que l’activité de la personne, quelle cohérence entre la personne et l’organisation de l’entité de travail, quelle organisation du travail pour assurer cette cohérence, quelle autonomie de la personne dans l’organisation de la production pour favoriser sa pleine participation,  ce que d’aucuns appelleraient « la motivation » dont ils dénoncent l’absence plus ou moins grande sans se poser la question des conditions de la motivation, de l’intérêt de la personne pour l’activité nécessaire à sa vie et la vie de tous » ; Et ajouter : « …si le cycle de la production-consommation est la base de la vie humaine, et si l’économie en est en dernière instance, la surdité intellectuelle entretenue par le système ne va-telle pas de pair avec la surdité intellectuelle vis-à vis de ʺ l’expérience et la connaissance du travail ʺ, le dépassement-abolition de l’organisation taylorienne du travail y compris sous la forme numérisée, digitalisée ?.. »

II y a de nombreuses surdités intellectuelles, mais celle à l’économie et celle à l’ergologie (pour illustrer ce dernier mot, « l’analyse pluridisciplinaire des situations de travail », entre autre, et les concepts qui en sont issus, est dramatique. Il peut aussi y avoir surdité mutuelle de l’une envers l’autre, réciproquement, ce qui est assez étonnant, compte tenu du lien commun et fort de l’économie et de l’ergologie avec la production.

Des premières graves alertes sur la crise économique des années 1970 jusqu’à celle d’aujourd’hui, multipliée par la conjonction de la crise sanitaire et de la crise de suraccumulation-dévalorisation mondiale et numérisée du capital financier et matériel, nous sommes à un point ou la motivation pour des réformes économiques et sociales radicales et progressives et la motivation pour des reformes de l’organisation du travail sur la base des connaissances ergologiques iront de pair ou n’iront nulle part. Entre parenthèses aucune lutte pour le climat et pour sortir par le haut de la crise écologique ne peut se passer des moyens concrets de l’économie et d’une organisation du travail dépassant le taylorisme.

L’appel à l'économie autogestionnaire, rompant avec le centralisme stalinien, fut un élément essentiel de la victoire de la bataille de Stalingrad et du retournement du rapport de forces entre le nazisme et la démocratie bourgeoise et prolétarienne malgré leurs limites historiques, du handicap du passé dépassé pour l’une du futur inaccompli pour l’autre. Autonomie que Staline s’est empressé de réduire quasiment à néant. « Quasiment » car il ne peut y avoir absence complète d’autonomie. Si c’était le cas, il n’y aurait ni production ni activité.

Il y a des points de repère. Disons le vite, pour pouvoir s’y pencher d’une façon approfondie ensuite. Il y a la découverte de Marx de la plus-value, de la part de la valeur de la marchandise non payée à l’ouvrier, au salarié, qui a permis l’accumulation primitive puis élargie du capital. Il y a eu la découverte de la suraccumulation-dévalorisation qu’elle a engendré et qui est à son paroxysme actuel. Il y a la compréhension indispensable de la réalité  du Capitalisme monopoliste d’Etat (Colloque international de 1965). Il y a le capitalisme mondialisé numériquement informationnalisé, globalement financiarisé, ET Il y a la surdité intellectuelle vis-à-vis des recherches allant-au-delà des découvertes de Marx et que Paul Boccara et la ComEcoPcf ont promus mais n’ont pas pu faire entendre lorsque dans le gouvernement à majorité socialiste et à participation communiste s’est retrouvé dans l’impasse économique et à choisi, pour le PS et Mitterrand, l’austérité. Il y a la découverte de la nécessite de nouveaux critères de gestion, celle d’une loi de sécurité d’emploi et de formation, celle d’une création monétaire et des fonds employée sur un critère VA/CMF (2), seule solution actuelle à une reprise progressiste du cycle de production-distribution-consommation-reproduction et santé.

Lorsque les économistes communistes ont tiré l’alarme au niveau national contre le choix de l’austérité et qu’ils se sont heurté à une surdité, ce qui a poussé sans doute un des leurs, Philippe Herzog,  à chercher ailleurs, ce qui n’était sans doute pas le bon choix, ce dernier rappelait le principe des orientations et décisions générales du capital en crise. Dans la crise systémique mondialisée en 2020 il se conduit de la même façon :

« Face à la situation actuelle, les règles de bonne conduire [pour le capital) seraient [sont] les suivantes.

1° La gestion sociale serait fondée avant tout sur la liberté de décision de chefs d’entreprise, et la suppression d’acquis sociaux des travailleurs (droit à l’emploi protection sociale). Il faudrait  en particulier casser le principe : « à travail égal, salaire égal », et accepter de réduire les salaires quand les résultats financiers de l’entreprise sont insuffisants.

2° Une gestion économique efficace consisterait  à rétablir les profits pour pouvoir investir.

3° La gestion financière donnerait la priorité absolue à l’accroissement des profits financiers. »

La « recette nationale » des sociaux libéraux qui accompagnaient et hyper libéraux qui promouvaient, de 1984, qui conduisait à l’austérité après 3  Ans d’âpres efforts abandonnés par le PS et le départ des ministres communistes, c’est bien la recette qui nous est promise par Macron, la commission européenne, les FMI, de G7. Avec en plus une concurrence mondiale déchainée et un Trump incendiaire qui casse les faibles et limités et finalement accords de "coopération" des dernières années viciés au départ et devenus obsolètes pour le capital lui-même dans sa guerre.

Répondre localement, nationalement, en Europe et dans le monde à cette orientation dans les luttes des salariés et des populations pour les autres orientations dont sont résumés les principes plus haut, c’est une nécessité au moins aussi grande que la Résistance et l’union des forces progressistes sous l’occupation nazi.

Mes excuses pour mes répétitions…  Répétées…

Pierre Assante. 09/05/2020 17:12:58.

(1) Cité dans « L’économie nouvelle à bras le corps ». Page 221. 2° édition. Philippe Herzog. 1984.

(2) retour d’une plus grande proportion de valeur ajoutée dans le cycle de production -et les services qui entrent dans le cycle. C’est-à-dire le dépassement progressif et radical du critère Profit/Capital (P/C)

Lectures :

« Le paradigme ergologique ou un métier de philosophe » Yves Schwartz. 2001.

Le Capital parties « La marchandise, La plus-value, la baisse tendancielle du taux de profit » Livres 1 et 3. 

« Etudes sur la capitalisme monopoliste d’Etat ». Paul Boccara. 1973.

« L’économie nouvelle à bras le corps ». Philippe Herzog. 1984.

« Transformations et crises du capitalisme mondialisé. Quelle alternative ? Paul Boccara. 2008

« Théories sur les crises. La suraccumulation et la dévalorisation du capital » 2 Volumes. 2015.

Et pour l’anecdote aussi, mais pas seulement. « D’une révolution à l’autre. Mémoires. » Philippe Herzog. 2018. Avec toutes les réserves amicales qu’on peut y faire.

VOIR AUSSI :

MOINS MAIS MIEUX. 

L’histoire ne repasse pas les plats. 23 AVRIL - 7 MAI 2020.

SUR CE LIEN :

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/04/moins-mais-mieux.l-histoire-ne-repasse-pas-les-plats-23-27-avril-2020.html

Cet article s'inspire librement des travaux de la ComEcoPcf et d'Yves Schwartz

et n'engage que moi-même.

 

*Tous les articles du blog (par séries de 25). Pour la première série, utiliser l'ascenseur. Pour les autres cliquer sur un nombre ci-dessous: 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >>

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche