Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juin 2020 6 06 /06 /juin /2020 18:32

 

l’Apocalypse de Jean ? Comment peut-ON dire …

 

1. Qu’est-ce que l’Apocalypse de Jean ?

Sans doute l’intuition que dès l’an 95 *, les cultures, les institutions, l’idéologie, et le système esclavagiste dont elles découlaient, ne pouvaient être réformés ni radicalement, ni progressivement.

Dans le langage d’aujourd’hui ou plutôt dans le mouvement du  langage d’aujourd’hui, sa part progressiste à mon sens, on pourrait dire que le système économique et social actuel, le CMMnIgF* (voir note), le mode de vie "fin d'Empire" et l’idéologie qu’il induit, tiennent si fortement en prison « les corps et les esprits » qu’on ne peut pas le réformer. Et que seule une apocalypse, un écroulement du monde ancien peut précéder le monde nouveau.

En même temps, Jean et sa symbolique  ne nient pas ce qui existe dans le monde ancien pour que naisse le monde nouveau. Toujours dans un certain langage on dirait que ce qui existe dans le monde ancien de normes antécédentes dont vont être issues les normes nouvelles et qui va créer les normes nouvelles, pour lui c’est le Christ. Mais ce Christ peut être un symbole mental d’un acteur collectif objectivement et subjectivement opérationnel. A l'image du "Prince" de Machiavel repris par Gramsci pour "l'intellectuel collectif".

Nous vivons de même dans les normes d’un Empire, celui du capitalisme et de son « extrémité », le CMMnIgF* (voir note). Nos révoltes ressemblent aux siennes et sont certes douloureuses mais belles, grandes et bonnes, non pour leurs douleurs mais pour leurs espoirs. Voir des policiers USA un genou en terre, non comme soumission mais comme solidarité, et la jeunesse  noire et blanche mélangées  se retrouver, quelle chose magnifique !

2. Comment Des Camarades peuvent-ils dire : "La santé n'est pas une marchandise, la santé est un bien public.". Vos va dieu e vos va repeti… leur dis-je moi, comme disait mon papa.

Mais ça fait des années que ça dure. Pour le travail, pour la santé, pour la formation etc…

Tout ça c’est des marchandises, mais ça ne devrait plus l’être, ça oui.

Bon je ne tomberai pas dans l’unilatéralisme structuraliste d’Althusser, par exemple sur l’école et ce qu’il appelle les Appareils Idéologiques d’Etat (AIE). L’école publique, par exemple, depuis sa création, a bien ce double caractère, possède en elle cette contradiction, ces forces contraires qui se combattent dans le mouvement de son existence et de l’existence de la société qui est la nôtre. Pour l'école, à la fois transmission et oppression. De ce double mouvement peut naître le progrès et c'est ce qui se produit d'une façon générationnelle non linéaire. Et le mouvement doit développer une force d’existence, celle qui permet à la formation de répondre aux besoins humains de formation. Si c'est la force contraire qui domine puis gagne, c’est l’école qui est malade ou, sans remède,  qui meurt. Non, n'en déplaise à des grands amis intellectuels, le progrès n'est pas une illusion, mais il n'est ni linéaire ni spontané. C'est une complexification du mouvement de la société de très longue durée pour, à l'échelle de temps d'un individu de l'espèce humaine.

Certes, la santé est à la fois une marchandise et un bien public. Selon le rapport de force, y compris dans le capitalisme mondialisé, financiarisé, numérisé, la santé peut perdre une "partie" de son caractère de marchandise. Cotisation patronales et cotisations salariés sont là pour ça. Eléments de socialisme dans le capitalisme dit-on. Peut-être mieux : en "partie" dans le tout  plutôt qu’élément ????

Cette inversion qui fait dire à mes camarades « la santé n’est pas une marchandise », c’est bien l’inversion globale de la pensée majoritaire, de la pensée dominante sur la vie de la personne dans le système. Le jour où cette inversion commencera à perdre du poids dans nos têtes c’est que le dépassement-abolition du système basé sur l’achat de la force de travail et l’accumulation du capital sera possible, et l’action opérationnelle au point pour cela.

3. Finalement, l’Apocalypse, Révélation catastrophique est une révélation optimiste qui finit bien. Jean ne va pas chercher la catastrophe, il la constate et lui veut un parcours terrifiant salvateur. Terrifiant mais pas pour lui.

Evidemment, comme tout mythe et toute traduction symbolique du réel, prendre l’Apocalypse pour argent comptant serait prendre l’Iliade et l’odyssée pour l’histoire réelle, rationnelle, du monde Mycénien, par exemple. Cependant, un mythe contient plus de réalité décrite qu’une représentation totalement fausse de la réalité, fausse pour raison d’intérêt de classe et ou de d’idéologie de classe ce qui va ensemble.  D’ailleurs les interprétations de l’Apocalypse par les classes dominantes successives, en opposition avec les révoltes millénaristes populaires des paysans ou des ouvriers, des pauvres et des sans grade sont encore en cours dans le XXIème siècle de la numérisation dans son usage par le capital.

Le "Thomas Münzer" comme "L'athéisme dans le christianisme" d'Ernst Bloch fait le lien entre ces visions et les mouvements de société.

Pierrot. 03/06/2020 19:11:33.

* L'Empire Romain d'Occident s'effondre en 476.

* CMMnIgF* : Capitalisme Monopoliste Mondialisé numériquement Informationnalisé globalement Financiarisé.

 

VOIR AUSSI :

LETTRE A TOUS MES AMIS. 19 Mai - 30 Mai 2020.

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/05/lettre-a-tous-mes-amis.html

 

et Tous les articles du blog (3099 publiés, par séries de 25) :

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

et les plus anciens :  << < 100110120 121 122 123 124 > >>

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche