Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juin 2020 1 15 /06 /juin /2020 17:47

 

Mon cerveau s’enlise.

 

Pour qu’un cerveau fonctionne, il faut que la relation entre lui et la société soit effective.

Certes, un cerveau a la capacité de produire de la pensée en autarcie relative, à partir de la nourriture qu’il a accumulée. Mais cette nourriture s’épuisera s’il ne la renouvelle pas.

La révolution bobo, ce n’est pas un terme que je partage, mais qui m’est imposé. Elle repose essentiellement sur la coupure entre le travail et la créativité sociale. La déconnection n’est pas totale, évidement, elle n’est que relative, sinon la société serait morte. Mais cette coupure relative est redoutable.

Mon cerveau s’enlise dans la révolution bobo qui le circonscrit et qui nous circonscrit ici et maintenant. Il approche de la dissolution...

Mon cerveau s’enlise dans la révolution bobo qui le circonscrit et qui nous circonscrit ici et maintenant. J'ai vu ça chez d'autres militants frappés à la fois de vieillesse et d'impuissance, pour d’autres raisons que celle d’aujourd’hui, y compris un grand secrétaire général mis en minorité paralysante par sectarisme de son parti, puis en retraite contrainte , avant que son état ne l'impose.

La révolution bobo n’est pas un hasard, elle coïncide, dans les pays capitalistes hautement industrialisés avec les capacités de production libérant la personne d’une part plus grande de travail capitaliste contraint. Elle contraste avec les misères et les inégalités dans le travail et les revenus du travail.

La théorie du « revenu universel » fait partie de cette coupure entre travail et progrès social. C’est de fait une reconnaissance-maintien-perpétuation  de cette misère.

La libération du travail contraint s’est exprimée d’une façon contradictoire, socialement et sociétalement dès le grand mouvement de 1968. La grande grève et les revendications sociales ont rencontré de l’intérieur et de l’extérieur cette volonté d’émancipation du travail capitaliste contraint. Y compris dans le mouvement de revendication d’autonomie familiale, de libération de domination patriarcale. La domination patriarcale n’est pas exercée seulement par l’homme et le père, elle est exercée par toute la société parce que toute la société est imbibée de ce mode ancien et aliénant de développement. L’aliénation par l’achat de la force de travail et l’accumulation du capital privé loin d’abolir la domination patriarcale, la renforce sous des formes nouvelles, non attachées directement à la personne paternelle.

Abolir-dépasser le capital, voilà le lieu d’exercice pour le développement du cerveau, et pas seulement l’exercice de l’invention mentale, mais l’exercice concret et conjoint de son abolition-dépassement dans l’action, de la manifestation contre l’état présent à la construction du nouveau.

Le dépassement de la financiarisation, la loi sécurité d’emploi ou de formation sont au cœur du dépassement de la révolution bobo qui a gagné les masses populaires faute de pouvoir s’attaquer à une transformation globale du système économique et social en crise et en obsolescence.

Faute de répondant, et dans l’attente paralysante, dégradante,  de s’attaquer au repas principal, celui de la poursuite du processus humain à partir du travail et de la production, et de tout ce qui permet ce travail, cette production, sa complexification-développement en réponse à la complexification-développement  des besoins induits réciproquement, il y a perte de dialectique et enlisement dans le sable de l’état présent aliéné.

Et plus l’avance de la conscience du handicap s’accentue entre la réalité et ces besoins nouveaux, plus la personne s’enlise. C’est un double mouvement contradictoire, comme tout mouvement. Mais les forces de réaction de par les moyens et techniques qui sont à leur disposition, mettent l’explosion de cette contradiction dans la situation de destruction conjointe.

Il ne faut pas que cet état perdure trop sans quoi, l’atrophie guette.  Ce qui est le revers de l’explosion destructrice. Cette adolescence (1), cet état de conscience en construction mais sans maturité nécessaire de l’humanité la met en grande difficulté.

Je revendique pour moi-même l’écoute  qui m’est fondamentalement refusée. C’est une revendication peu et très partagée...

Le travail abstrait, la représentation de la valeur marchande du travail concret, celui de la dépense nerveuse et physique du travailleur, gagne et envahit la vie individuelle et sociale unies organiquement par nature mais divisée économiquement et politiquement

Pierre Assante. 14/06/2020 07:02:33.

(1) http://pierre.assante.over-blog.com/2019/03/l-humanite-entre-elle-dans-son-adolescence-recueil-janvier-fevrier-mars-2019-remanie.html

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche