Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juillet 2020 4 16 /07 /juillet /2020 23:08

 

TRANSFORMATION SOCIALE ET DEVELOPPEMENT INEGAL

 

Lorsque le développement des forces productives et l’organisation économique et sociale entrent en  contradiction au point de mettre en difficulté l’ensemble du processus d’une entité humaine micro ou macro, des conditions peuvent exister dans l’affrontement des forces contraires, dans leur unité, pour permettre une transformation du mode de production et d’échange résolvant cette contradiction.

Ce n’est pas une formule, c’est un constat dans l’histoire de l’humanité qui a été confirmé par les études économiques, sociales les plus avancées.

Je ne reviens pas sur la description des forces productives ici et maintenant.

Le rôle du psychisme fait partie de l’élément de base des forces productives : les hommes génériques, l’espèce humaine, leur corps et la société en unité dépendante et autonome à la fois. L’outil crée la pensée et la pensée crée l’outil, en spirale de complexification et d’interaction dialectique. La pensée devient l’outil premier. L’inversion n’est pas une inversion abstraire idéaliste affirmant une primauté de la pensée sur la matière. C’est une inversion dans l’ordre des fonctions biologiques et mentales. L’ère possible de « l’intelligence artificielle » -d’ailleurs mal nommée puisque ce n’est pas une intelligence-, c’est à dire du remplacement de fonctions mentales dans la production matérielle comme auparavant celle de la main dans la production matérielle, dira si cette inversion est réelle, vivable, fertile, féconde. C’est d’ailleurs à l’aune de cette possible capacité de fécondité de « l’intelligence artificielle », le numérique et l’automation numérique de production et de gestion, que se mesurera sans doute les capacités de l’humanité de dépasser l’état actuel du mode de production et d’échange.

C’est bien ce que nous devons nous dire dans cette crise qui s’aggrave sans cesse depuis les années 1970, n’en finit pas et ne trouve  pas issue. Le psychisme fait partie de l’unité de l’humain, et donc des forces productives. Psychisme et corps humain et social sont mentalement dichotomisés dans le système marchand, hiérarchique en particulier dans son paroxysme, le capitalisme financiarisé numériquement mondialisé, alors qu’il s’agit d’une unité de « fonction » de l’être humain.

II est certain que sur le plan psychique, les contradictions mettant en difficulté et en danger le processus humain n’ont pas été dépassées dans la conscience des personnes et collective. Ce système est certes contesté, mais les mentalités continuent à fonctionner dans le même moule, sur les mêmes rails. Remettre en question le système pour le transformer est perçu comme une agression psychologique pour les êtres humains  dans leur majorité.

Les transformations qualitatives sociales dans l’histoire ont connu en général à la fois des conditions objectives et aussi des conditions subjectives  -les deux en unité et en inégalité de développement entre elles-, apportées et souvent importées par l’interaction des diverses sociétés entre elles, et ces interactions ont été l’effet en général des développements inégaux de ces diverses sociétés elles-mêmes.

Une transformation qualitative de la société, à l’instar d’une transformation qualitative physique peut connaître des formes brutales et rapides comme des formes "douces" de longue durée, l’eau par exemple pouvant se transformer en vapeur soit en bouillant soit en s’évaporant lentement.

La mondialisation capitaliste et le transfert des valeurs produites vers la financiarisation, ce qui pallie au moins un temps les effets de la crise de suraccumulation-dévalorisation du capital, mais non à la crise elle-même, modifie les conditions d’échange découlant des développements inégaux.

Sous quelles formes peuvent être réunies aujourd’hui les conditions objectives et les conditions subjectives ? Pour y répondre il faudrait au moins commencer à se poser la question, au-delà des protestations et actions nécessaire contre l’exploitation et les douleurs de l’exploitation de l’homme par l’homme.

Des pistes sont pourtant possibles et en voici à débattre pour agir :

  • Un parti, des partis peuvent-ils être l’interprète collectif conscient du processus inconscient ?

Et en découlant :

  • En quoi peut consister ce rôle d’interprète ?
  • Quel lien cet interprète peut faire entre l’action immédiate et la mise en pratique d’un pré-apparaitre en santé sociale ?
  • Quelle unité dans l’action de cet interprète entre le présent et le futur, entre le senti et le pensé ?

Voilà déjà de quoi travailler l’action syndicale, politique, citoyenne.

Il faudrait sans doute ajouter que les limites de la nation sont plus une barrière à ce témoignage et aux relations du travail sur l’inégalité de développement et que les bases que les nations apportent dans leurs héritages démocratiques et social parviennent à obsolescence plus qu’à créativité révolutionnaire. Même s’il faut bien sûr travailler le micro et le macro, du local et mondial, à travers les identités « empilées » et les entités de production et d’échange.

Pierre Assante. 16/07/2020 22:31:21.

 

RECUEIL. LE DÉSIR C’EST L’APPÉTIT DE L’ESPRIT

CRITÈRES ÉCONOMIQUES. ÉNERGIE. EUROPE. AUTOGESTION-APST

SUR CE LIEN :

https://pierreassante.fr/dossier/CRITERES_ECONOMIQUES._ENERGIE._EUROPE._AUTOGESTION-APST.pdf

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche