Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 octobre 2020 3 14 /10 /octobre /2020 14:07

 

La chronique économique de Pierre Ivorra.

Financiarisation : la preuve par Veolia et LVMH

L’Humanité du Mercredi 14 Octobre 2020

 

En quoi consiste la financiarisation du capitalisme ? On peut s’en faire une idée en examinant la pratique de deux multinationales à base française, Veolia et LVMH.

Le groupe de gestion de l’eau et des déchets Veolia est prêt à mettre des milliards d’euros sur la table afin de prendre le contrôle de son concurrent, Suez. Pour mesurer l’importance de la somme, disons qu’elle équivaut au plan de soutien de l’État aux collectivités territoriales à la suite de l’épidémie. Et ces collectivités, communes, départements, régions, Veolia les connaît bien, ce sont ses principaux clients. L’entreprise, en effet, a une activité de service public alors qu’en réalité, elle n’est motivée que par sa rentabilité financière. Le groupe est donc prêt à débourser « un pognon de dingue », comme le dirait Macron, pour avaler Suez, alors qu’il n’a de cesse de mettre en œuvre une « gestion de dingue » contre l’emploi depuis des ­années. Ainsi, en 2017, a-t-il engagé un plan de suppressions de plusieurs centaines d’emplois dans sa branche eau en France. Son plan de relance de cette activité dans notre pays vise à doubler sa rentabilité opérationnelle. Dans le monde, les effectifs du groupe sont passés de 202 800 salariés, fin 2013, toutes branches confondues, à 178 780 en 2019, de 65 990 en France à 51 113 durant la même période. Le chiffre d’affaires mondial s’est élevé à 27,2 milliards d’euros en 2019, il était de 22,3 milliards en 2013, augmentant de 22 % avec 12 % de salariés en moins. Au cours de ces mêmes années, le groupe a versé au total 3,6 milliards d’euros de dividendes à ses actionnaires. De son côté, Suez affirme ne pas vouloir être mangé tout cru ; en attendant, son titre en Bourse flambe, les spéculateurs flairent la bonne affaire, c’est tout ça, la financiarisation ! LVMH, leader mondial de l’industrie du luxe (vins, mode, maroquinerie, parfumerie, bijoux…), était jusqu’à présent disposé à acheter le joaillier américain Tiffany, 16,2 milliards de dollars, mais certaines tensions commerciales avec les États-Unis ont compromis l’opération.

L’action en Bourse de LVMH a traversé l’épidémie sans avoir besoin de masque, son cours était de 149,25 euros le 10 septembre 2015 ; aujourd’hui, il est à 404,05 euros, soit une progression de 171 %. Qui dit mieux ? Le groupe a réalisé 7,8 milliards d’euros de résultat net en 2019 pour un chiffre d’affaires de 53.67 milliards d’euros, soit un ratio de 14,8 % qui a de quoi rendre jaloux tous les autres groupes du CAC 40. LVMH s’est développé ainsi, à coups d’opérations financières. Mais on peut douter que l’emploi en ait bénéficié.

 

VOIR AUSSI :

ECRITS Novembre 2019-Août 2020

Cliquer :

http://pierre.assante.over-blog.com/2020/09/ecrits-novembre-2019-aout-2020.html

138 pages. 115 articles. 550.000 caractères

 

 et Tous les articles du blog (3000 publiés, par séries de 25) :

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2030405060708090100> >

et les plus anciens :  << < 100110120 121 122 123 124 > >>

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche