Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 22:11

DURAND DENISDenis DURAND, 13 octobre 2012

 

La version initiale du texte de la « base commune » caractérisait la période présente en parlant de « crises surajoutées ». Il s’agit de plus que cela, d’une véritable conjonction de crises - économique, financière, sociale, écologique, morale… - dont les interactions, dans le moment historique présent, prennent la forme concrète de la crise d’un système, le capitalisme financiarisé. Aucune des questions immédiates auxquelles nos concitoyens sont confrontés dans leur vie et dans leurs luttes ne peut être résolue sans s’attaquer immédiatement aux lois fondamentales du capitalisme et à la dictature de la rentabilité, avec des alternatives précises.


La révolution écologique, la révolution monétaire, la révolution informationnelle ont un point commun. Dans chacun de ces domaines, quelque chose qu’on peut appeler l’humanité se trouve face à sa responsabilité collective : aller à sa perte ou s’organiser socialement et politiquement de façon radicalement différente pour construire une nouvelle civilisation. Comme l’a noté un jour Jean-Luc Mélenchon, on retrouve là, mais dans l’expérience concrète et immédiate de tout un chacun, certaines intuitions fondatrices des premiers penseurs du socialisme et du communisme. La tentation peut alors exister – et le texte n’y échappe pas tout à fait – d’en revenir, quant à la définition de notre projet de société, à des conceptions analogues à celles de ces premiers penseurs, vers ce qu’on appelait autrefois un « socialisme utopique » qui procéderait de principes moraux abstraits.

La crise nous oblige à une démarche beaucoup plus exigeante, et l’histoire qui s’est déroulée depuis deux siècles nous y autorise : exprimer des exigences de transformation radicale – appelons cela « révolution citoyenne » - ancrées dans les réalités de la lutte des classes telle qu’elle se développe aujourd’hui, dans nos sociétés en crise.


Par exemple, je signale en passant que le conflit en cours contre les suppressions d’emplois à la Banque de France a une portée politique. Il oppose un projet du gouverneur – qui vise, par exemple, à diviser par 10 le nombre d’agents en relation avec la population dans un département comme la Seine-Saint-Denis – à un projet élaboré par les syndicats de l’entreprise unanimes qui préconise, entre autres propositions, d’inclure des critères économiques, sociaux et écologiques dans la politique monétaire.

Autre exemple, à Gandrange, où l’aciérie a été fermée en 2008, on s’en souvient, mais où il reste un laminoir, la CGT se bat pour un projet de reconstruction d’une aciérie électrique qui présente des caractéristiques extrêmement intéressantes du point de vue de l’emploi et du développement économique de la région, du point de vue industriel, du point écologique. Il faut investir 120 millions d’euros. Mittal répond : votre projet est très bien mais je ne le réaliserai pas car je ne veux pas le financer. Il préfère verser 37 milliards d’euros à ses actionnaires en vidant de sa substance, pour des raisons fiscales, sa filiale bancaire en Belgique. Voilà pourtant le type même de projet qui pourrait être soutenu par le fonds européen de développement économique, social et écologique européen proposé par Francis Wurtz et défendu par le PGE.


Ce n’est donc pas un hasard si la censure exercée par Le Monde contre la tribune que plusieurs d’entre nous avons signée avec 120 autres économistes porte précisément sur les propositions précises, ciblées, frappant là où ça fait mal au capital, qui figuraient dans le texte.

 

Rien ne saurait mieux illustrer la nécessité, pour le PCF, de jouer, dans la bataille d’idées, dans les institutions et dans les luttes, tout le rôle actif et autonome qui doit être le sien au sein du Front de gauche. Le projet de texte peut être amélioré dans ce sens.

 

Denis DURAND, Intervention au conseil national du PCF – 13 octobre 2012


 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

29 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche