Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2014 6 19 /07 /juillet /2014 12:05

MARX CRITIQUE 1859

 

Extrait de "Fragment de la version primitive de la Critique de l’économie politique", Karl Marx. Cet extrait n'est pas du tout un résumé de ce qu'est le capitalisme, mais une "phase" du moment de l'échange dans le mode de production et d'échange capitaliste, des  conditions dans lesquelles ce mode de production et d'échange a pu naître. En bas de page, lien sur les textes intégraux de ce volume, que chacun peut se procurer sur internet et sur le site universitaire qui les met en ligne :


 « …Le travail et la propriété du résultat de son propre travail se présentent donc comme la condition fondamentale, sans laquelle ne pourrait avoir lieu l'appropriation secondaire par le moyen de la circulation. La propriété fondée sur le travail personnel constitue donc, dans le cadre de la circulation, la base de l'appropriation du travail d'autrui. En réalité, quand on étudie de près le procès de circulation, il faut supposer que les échangistes s'y présentent comme propriétaires de valeurs d'échange, c'est-à-dire de quantités de temps de travail matérialisées en valeurs d'usage. Quant à la manière dont ils sont devenus propriétaires de ces marchandises, c'est là un procès qui se déroule derrière le dos de la circulation simple et qui s'est éteint avant qu'elle ne commence. La propriété privée est la condition préalable de la circulation, mais le procès d'appropriation lui-même ne se montre pas, n'apparaît pas dans le cadre de la circulation ; au contraire, il lui est supposé antérieur. Dans la circulation proprement dite, dans le procès d'échange tel qu'il se manifeste à la surface de la société bourgeoise, chacun ne donne qu'autant qu'il prend, et ne prend qu'autant qu'il donne. Mais, pour accomplir l'une ou l'autre de ces opérations, il faut qu'il possède. Les procédés qui l’ont mis en situation de posséder ne constituent aucune des phases de la circulation proprement dite. C'est seulement en tant que propriétaires privés de valeur d'échange - que ce soit sous forme de marchandise ou d'argent - que les individus sont les agents du procès de circulation. La manière dont ils sont devenus propriétaires privés, c'est-à-dire dont ils se sont appropriés du travail matérialisé, est une opération, qui ne semble pas ressortir du tout à l'étude de la circulation simple. Cependant, d'autre part, la marchandise est la condition préalable de la circulation. Et comme, de son point de vue, on ne peut acquérir de marchandises d'autrui, donc du travail d'autrui qu'en aliénant le sien propre, le procès d'appropriation de la mar­chandise, antérieur à la circulation, apparaît nécessairement de son point de vue comme une appropriation réalisée grâce au travail. En tant que valeur d'échange, la marchandise n'est rien d'autre que travail matérialisé ; or, du point de vue de la circulation, qui n'est elle-même que le mouvement de la valeur d'échange, le travail matérialisé d'autrui ne pouvant être acquis que par échange d'un équivalent, la marchandise ne peut être en fait autre chose que la matérialisation de son propre travail ; et celui-ci étant, en fait, le procès d'appropriation réel de produits de la nature, il apparaît également comme titre de propriété juridique. La circulation montre simplement comment cette appropriation immédiate transforme, par le truchement d'une opération sociale, la propriété de son travail propre en propriété de travail social…. »

 

« …Cette diversité naturelle des individus et de leurs besoins constitue le motif de leur intégration sociale en tant qu'échangistes. Dans l'échange, ils s'affrontent d'abord  en tant que personnes se reconnaissant réciproquement propriétaires, et dont la volonté pénètre les marchandises : pour eux, l'appropriation réciproque, résultat d'une aliénation réciproque, n'a lieu qu'en vertu de leur volonté commune, donc essentiellement par l'intermédiaire du contrat… »

 

Fragment de la version primitive de la Critique de l’économie politique, Karl Marx.

 

 

http://classiques.uqac.ca/classiques/Marx_karl/contribution_critique_eco_pol/contribution_critique.html

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans ECONOMIE ET POLITIQUE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche