Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 23:49

QUIN-copie-1

La crise de suraccumulation-dévalorisation du capital et ses conséquences sur la vie humaine est inscrite dans son être social dès son origine.

La crise est inscrite dans "l’être social" du capital, c'est-à-dire concrètement dans la vie qui est la nôtre en tant que système devenu généralisé, mondialisé, informationnalisé.

 

Cependant dès 1970, sous l’effet de l’introduction de techniques démultipliant les forces productive, des luttes ouvrières et anticoloniales induites, la crise s’est accélérée fortement et cette accélération s’est amplifiée dans les années 2000.

 

Accélération donc de la crise de suraccumulation-dévalorisation du capital amplifiée dans les années 2000, et particulièrement depuis 2008. Quel point de paroxysme peut-elle atteindre si des transformations radicales et progressives ne sont pas prises au niveau économique, politique et social ?

 

Un point sur le lien entre conditions matérielles et idées : les idées ont une autonomie relative par rapport aux conditions matérielles dans lesquelles elles naissent. Mais la distension sans limite entre les conditions matérielles et les idées, sous l’effet des types de relations superstructurelles (en rapports dialectiques) peuvent être sans retour et mortelles.

 

Autre point, les mesures des banques centrales et banques d’affaire dont on nous rabat les oreilles en ces jours, ont pour but de renflouer la dette des Etats mais surtout des banques d'affaire et prétendent remédier à la panne de production-consommation que crée le capital, mais ne contiennent évidemment ni l'orientation ni les décisions aptes à fournir aux secteurs producteurs de biens et des services les moyens nécessaires à leur développement : les moyens c'est à dire cette représentation symbolique et conventionnelle (mais opérationnelle) des richesses qu’est l’argent, l’argent fournisseur de moyens, d’acquisition de moyens concrets (travail –humain producteur-, matières première et machines) le permettant.

 

Ainsi le capital va toujours se placer en fonction du taux de rentabilité financière, et vers là où il s’accumule déjà et s’évapore en grande partie pour la société humaine, mais pas pour tous.

 

Boccara quelles réponsesLes communistes, alors que peu se souciaient de cette accélération dans les années 1970 fournissaient eux, des éléments d'analyse de cette involution sociale et des propositions pour y remédier.


On peut penser évidemment que ces solutions aient vieilli. Certainement, en partie du moins, car les circonstances sont différentes, le processus du mouvement du capital s'est complexifié, mais pas sur le fond de l’analyse de la suraccumulation-dévalorisation et la crise qui "colle à sa peau".

 

Pour les années 1970 il est cité ci-dessous un exemple d'analyse et de propositions, parmi tant d’ouvrages et d’actions des communistes sur la question, épaulant les mesures du Programme Commun de Gouvernement de 1972, avancée du moment non sans difficultés, initiative de longue patience des communistes dès 1962, continuée sous d'autres formes, qui en donne la preuve .

 

On peut aussi penser que les propositions des communistes ont échoué. C’est sans compter sur les capacités de réorganisation du travail, de la politique, des institutions par le capital au niveau local et mondial, mais cette réorganisation qui s’accélère encore aujourd’hui ne résout rien, on le voit bien dans la désagrégation mondiale qu'elle entraîne et la nécessité d’une autre cohérence et réorganisation qu’elle réclame pour les peuples et la personne humaine en tant que productrice de l'humain, de ses besoins et des moyens de les satisfaire, en santé.

 

Pierre Assante 22 janvier 2015

 

Couverture et sommaire de cet ouvrage de 1972, témoignage historique d’une longue action contre la crise et pour les solutions, non « miraculeuses », mais en tendance, à sa résolution, « Ce que coûte le capitalisme à la société, Claude Quin, 1972 ». Et pour aujourd’hui l’on peut faire une petit tour sur le site d’Economie & Politique et les ouvrages présentés, que vous avez en permanence dans les liens de ce blog ainsi que de nombreux comptes-rendus d’ouvrages et reproductions d’article de la ComEco et de ses animateurs.

 

2 exemples parmi d'autres :

1972 : cliquer ici (3 pages)

2013 : cliquer ici

 

******

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 

******

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans ECONOMIE ET POLITIQUE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche