Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 13:08

JAURESEUROPE ET NATIONS. En ces temps où des idées nationalistes d'extrême droite prennent ici et là en France et dans le Monde le dessus sur les idées socialistes originelles, écoutons JAURES.

 

Mais d’abord, cette réflexion, QUI JE PENSE, n'est pas en contradiction mais en harmonie, avec les propos de Jaurès :

 

Certes, la construction Européenne n’était pas à l’ordre du jour en 1898. Ceux qui l’ont « mise en œuvre », réalisée un temps, l’ont fait dans le sens nationaliste et de conquête, loin des idées ouvrières de progrès, du salariat, des peuples : Napoléon et Hitler entre autres, derrière leurs bourgeoisies et marchés nationaux et coloniaux. Ces idées ne sont pas absentes aujourd’hui de la compétition entre marchés. S’emparer des marchés est encore un principe du capital, sauf que les places sont prises, très prises, et que cela constitue une menace car les différentes "composantes" du capital sont  prêtes à se les "repartager",  les accaparer par tous les moyens.

 

Comment faire prévaloir la coopération ?La conscience de la nécessité du rassemblement, des convergences, de la mise en œuvre commune des progrès humains peut grandir.

 

Aujourd’hui, entre autres batailles, il s’agit de voter pour une autre Europe, une coopération entre les peuples, les nations, pour une autre aire de coopération à la dimension du monde, à la dimension des autres puissances économiques, et d’élire des représentants qui exprimeront de rejet de cette Europe du capital.

 

J’entends dire « ces institutions européennes vont à l’encontre des travailleurs, des populations, de la diversité de nos cultures et de nos acquis sociaux »*. C’est bien pour cela qu’il nous faut une autre expression de l’Europe, autre expression qui doit grandir grâce à l’action populaire, si tant est que nous voulions sortir des politiques d’austérité… !

 

Les listes pour les élections européennes sont constituées par régions en France.

 

Vous pouvez aussi vous informer sur le rassemblement qui se constitue en Europe sur le site du Parti de la Gauche Européenne : http://www.european-left.org/fr , en France, http://frontdegauche-europe.fr/ sous le rassemblement des partis constituant le Front de Gauche (P.C.F., P.G., G.U., Ensembles, PCOF, République et Socialisme     etc...).

 

Mais écoutons JAURES :

« … Mais si le socialisme et la patrie sont aujourd’hui, en fait,  inséparables, il est clair que dans le système des idées socialistes, la patrie n’est pas un absolu. Elle n’est pas le but ; elle n’est pas la fin suprême. Elle est un moyen de liberté et de justice. Le but, c’est l’affranchissement de tous les individus humains. Le but, c’est l’individu. Lorsque des échauffés ou des charlatans crient : « La patrie au-dessus de tout », nous sommes d’accord avec eux s’ils veulent dire qu’elle doit être au-dessus de toutes les convenances particulières, de toutes nos paresses, de tous nos égoïsmes. Mais s’ils veulent dire qu’elle est au-dessus de tout droit humain, de la personne humaine, nous disons : Non. Non, elle n’est pas au-dessus de la discussion Elle n’est pas au-dessus de la conscience. Elle n’est pas au-dessus de l’homme. Le jour où elle se tournerait contre les droits de l’homme, contre la dignité et la liberté de l’être humain, elle perdrait ses titres. Ceux qui veulent faire d’elle, je ne sais quelle monstrueuse idole qui a droit au sacrifice même de l’innocent, travaillent à la perdre. S’ils triomphaient, la conscience humaine se séparerait de la patrie pour se séparer d’eux, et la patrie tomberait au passé comme une meurtrière superstition. Elle est et ne reste légitime que dans la mesure où elle garantit le droit individuel. Le jour où un seul être humain trouverait, hors de l’idée de la patrie, des garanties supérieures pour son droit, pour la liberté, pour son développement, ce jour-là l’idée de patrie serait morte. Elle serait plus qu’une forme de réaction. Et c’est sauver la patrie que de la tenir dans la dépendance de la justice… »

Jean JAURES, 1898.

 

Pierre Assante, 4 mai 2014.


*Lénine en 1908, dans le P.O.S.D.R., ne considérait pas comme une trahison, au contraire, que de se battre dans le cadre de la DOUMA tsariste (entre autres formes de batailles), pourtant loin d'être représentative du peuple. Serions-nous moins ouverts aux luttes démocratiques en 2014 ? (NDLR)

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans ECONOMIE ET POLITIQUE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche