Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 18:51

DIMICOLI Yves Intervention au CN* du 13 septembre 2012, Yves Dimicoli

F. Hollande vient de signifier que le changement n'est plus pour maintenant et que, pour redresser la France, il n'y aurait pas d'autre solution possible que de trimer, deux ans durant au moins, en respectant à la lettre, côté politiques publiques, le pacte budgétaire qu'il n'a pas voulu renégocier et, côté entreprises, les canons patronaux de compétitivité et flexibilité auxquels il s'est rallié.

Autrement dit, alors que le MEDEF et l'UMP se déchainent, une nouvelle « pédagogie du renoncement » est engagée, comme on peut le voir aussi à propos de PSA.

Il faut donc que le PCF, dans le Front de gauche, face à l'énorme pression de la droite, organise l'action pour le changement maintenant, avec de des propositions précises, crédibles, cohérentes prouvant qu'il faut et qu'on peut faire autrement.

Il nous faut arriver à mener des batailles qui ne soient pas seulement d'opposition, de protestation, mais aussi positives, de contre-proposition. Sinon, on nous fera le procès d'être anti-Hollande, anti-PS, anti-Europe et d’être prêts à casser la baraque en mêlant nos voix à celle de la droite. Et nous, craignant à juste titre cette confusion, nous donnerions à penser que nous nous rangeons derrière Hollande si, précisément, nous ne faisons pas la pédagogie politique de contre-propositions à l'appui  des luttes et des aspirations populaires.

ans cette rentrée, il nous faut articuler batailles sur l'Europe et luttes sociales en France. Ne nous laissons pas enfermer dans un type de campagne pour le référendum qui nous couperait des enjeux sociaux nationaux et nous empêcherait d'être entendus par la gauche du PS et par les électeurs de gauche.

 

Face à la « flexicurité », la lutte pour une sécurisation de l'emploi et de la formation construite sur la conquête de nouveaux pouvoirs des salariés et une très forte expansion de la dépense de formation;

Face à la baisse du coût du travail, la baisse des coûts du capital, face à la baisse des « charges sociales », celle des charges financières du crédit aux entreprises, avec la lutte pour un pôle financier public et un nouveau crédit sélectif pour les investissements des entreprises dont le taux d'intérêt serait d'autant plus abaissé, jusqu'à être nul, voire négatif, que ces investissements programmeraient plus d'emplois et de formation;

Face au pacte budgétaire (TSCG), la lutte pour le financement d'une relance massive des services publics grâce à la  création monétaire de la BCE, via un Fonds social, solidaire et écologique de développement européen;

Face à l'augmentation de la CSG, la lutte pour une refonte des prélèvements obligatoires, notamment une nouvelle fiscalité et une réforme du calcul des cotisations sociales patronales incitatives à l'essor de l'emploi, des qualifications, des salaires et pénalisant les placements financiers;

Face aux privatisations, le luttes pour une nouvelle maitrise sociale des entreprises publiques et la promotion de pôles publics d'impulsion et de coopération favorisant un redressement des filières industrielles et de services...

*Conseil national du PCF


ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

27 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche