Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 11:59

2012 02 25

Ken Loach, "Jimmy’s Hall", la lutte de classe, le cerveau, la conscience, la matière du cerveau, la matière « en général », son mouvement et l’intuition….

« Ils ne veulent pas participer, ils veulent dominer… ».

 

Voilà une drôle de salade, de mesclum, dans mon titre ci-dessus. Voyons s’il peut y avoir une logique, une dialectique dans ce « rassemblement de marges » de la réflexion multiple et plurielle en si peu d’espace écrit :

 

Pour défendre son dancing culturel, une petite communauté progressiste solidaire du mouvement populaire et ouvrier local et mondial, politiquement et culturellement, tente d’établir un dialogue avec une partie des éléments de la réaction de la bourgeoisie des propriétaires terriens et de l’église irlandaise.

Cette bourgeoisie irlandaise vient d’obtenir une indépendance relative -en affaire du moins, en marge du capitalisme dominant- et veut la renforcer dans une alliance-compromis avec l’Etat ex-colonisateur britannique et sa classe dominante contre la paysannerie pauvre et la classe ouvrière irlandaise qui a payé le prix fort dans la guerre d’indépendance, à l’appel et sous la direction de cette même bourgeoisie qui la réprime.

A noter dans cette situation historique, le retard de développement économique du colonisé *, de ses forces productives face à celle du capitalisme anglais, premier développé et encore un moment le plus puissant dans le monde, et les conditions séculaires de son développement,

 

Ceci pour en venir à une magnifique réponse et moment fort du scénario de Paul Laverty et de la réalisation de Ken Loach, que la mère, vieille paysanne, discrète mais  décidément engagée profère, sortant de son silence ménager : « Ils ne veulent pas participer, ils veulent dominer… ».

Ce film n’est pas considéré comme un grand film, comme souvent tout sujet qui aborde clairement la lutte de classe. Ce que l’on peut « reprocher » à ce film, c’est d’être un film et rien qu’un film, comme tout film…

 

Dans aucun moment historique de la conscience humaine, cette conscience ne peut refléter parfaitement ni la totalité du réel, ni une partie du réel.

Plus, dans une société de classe, non seulement la diversité des perceptions intervient sur la diversité des reflets, mais l’idéologie de classe dualiste, qui en fait partie, influe sur cette diversité et la clive.

Mais ce clivage ne passe pas par une frontière totalement rigide, étanche, mais « poreuse » et « d’épaisseur » variable.

 

Un cerveau est une part de la nature et de la société humaine dans la nature, qui reflète la réalité historique, mais est aussi une part de la totalité de l’univers connu et inconnu, perceptible et non perceptible à nos sens et nos instruments-prothèses de la perception.

 

Le cerveau contient les propriétés de la nature.

L’intuition est comme la conscience historique, mais elle est aussi sans doute l’intermédiaire naturel et social, dans son unité entre ces propriétés de la matière et du cerveau, et cette conscience partielle qui s’enrichit, de la connaissance de la réalité sur le temps court, le temps long, le temps-espace-matière dans son déroulement.

 

Je crois que l’art peut être l’expression de cette intuition.

 

Pierre Assante, 13 juillet 2014

 

 

* Y compris et malgré les marques et pesanteurs magnifiques de la préhistoire « irlandaise » fort caractéristique de la longue traversée de l’agriculture venue du croissant fertile en passant par la vallée du Danube. 

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans ART ET PHILOSOPHIE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche