Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 10:49

I

Notre capacité à aimer

 

........Talon de ferNous la devons en première instance aux mères. La fusion mère-enfant en est l’origine et l’aboutissement. Cette aspiration est transférée, dans toute phase amoureuse, sur quelque  l’objet d’amour que ce soit dont nous aspirons à la possession, à la fusion ; possession et fusion, immédiates, tempérées culturellement, différées ou manquées, mais concrètes. 

La société toute entière est porteuse de cette fusion, de l’image de la fusion et de la représentation mentale de la fusion ; y compris pour l’individu privé de mère.

L’acte séparateur, attribué et le plus souvent exercé par le père dans la société patriarcale, constitue le second ou premier élément de la formation de l’expérience individuelle et collective de et des objets, dans son  unité et sa simultanéité.

Mais ce rôle séparateur ne semble pas du tout indissoluble de la fonction paternelle et peut être exercé par toute autre personne ou collectif. Ce qui ne contredit pas l’amour, réciproque ou à sens unique, du père, de la fratrie, de la communauté restreinte, large ou universelle d’identification…

Une fonction « nourricielle » post-natale assurée par un père, une communauté, peut-elle se substituer à la fonction « fusionnelle » maternelle ?  

 

Il y a aujourd’hui confusion entre le pouvoir féminin et le pouvoir maternel. Et le pouvoir matriarcal est indissoluble de la fonction de mère qui est issu d’une réalité biologique incontournable. Il ne faut pas confondre non plus le pouvoir comme institution répressive et le pouvoir comme aptitude à la possibilité.

 

London-StrunskyLa société patriarcale, base de la société marchande, a été renouvelée et élargie par la bourgeoisie et son pouvoir. Mais voilà qu’au bout de son développement, la structure économico-financière, ses cadres politiques et culturels entrent en contradiction avec un patriarcat pur et dur.

 

Il y a donc nécessité d’un  retour non « au » matriarcat mais « du » matriarcat pour trois raisons qui se confondent

1)       le mouvement fusion-séparation (le Professeur Yves Schwartz dirait, je crois, dans son champ de recherche propre sur travail et ergologie, fabrication des concepts : adhérence-déadhérence « conceptuelles ») est nécessaire au développement de l’individu et de la société, de la créativité indispensable à la survie de l’espèce humaine.

2)       Aujourd’hui, l’entreprise privée mondialisée, tant par essence de sa logique interne que pour

casser toute résistance, privilégie l’individualisme jusqu'à  en tuer la fusion.

3)       La troisième étant la résolution des deux éléments antagoniques précédents, la séparation ne peut se faire que s’il y a fusion et ce mouvement réclame un retour de la source de la fusion, la mère, c’est a dire un retour-dépassement du matriarcat. Il y a un lien intime, une fusion entre cette fonction fusionnelle et un rapport sain, c'est-à-dire en état de santé assurant la vie, du JE-NOUS.

 

Division sexiste du travailCe retour, c’est sans doute ce qui se passe aujourd’hui dans des prémices et des faits accomplis, sous des formes diverses et relativement difficiles à identifier pour un mode de pensée hérité du patriarcat. 

Je fais une parenthèse afin d’éviter les malentendus : le retour du matriarcat n’est pas le retour de la femme au foyer cher aux nationalistes, conservateurs, promoteurs et mainteneurs des inégalités sociales et culturelles. C’est un retour-dépassement ou le pouvoir n’est ni la domination, ni l’uniformisation.

On pourrait dire tout simplement un retour de l’amour, si ce terme n’avait pas une connotation ambiguë de sentiment indépendant de toute réalité biologique et sociale.

La crise du patriarcat et le surgissement du matriarcat comme retour en force d’un résidu en mutation est aussi la crise de l’homme mâle mais aussi de la femme en tant qu’individus ; crise d’où peut sortir une alternative à la société patriarco-marchande parce qu’elle contient l’essentiel de la crise de la créativité humaine, la hiérarchisation des activités, la dichotomie imposée pensée/langage/acte.

 

L’amour conjugal homosexuel dont on parle abondamment aujourd’hui comme l’amour charnel hétérosexuel, conjugal ou non, et qui puise sa source, comme le sentiment de beauté, dans la reproduction de l’espèce, n’est que cette aspiration fusionnelle dont l’origine est l’amour maternel

 

Le droit de choisir est LA position première, de principe comme d’action, pour le mariage « homo » par exemple, comme pour toutes les questions touchant aux droits de la personne. Marx répond sur ce sujet de façon tout à fait claire à Bruno Bauer sur le droit des juifs dans « la question juive » : pour reconnaître une identité, on ne peut pas renvoyer la question à une libération de toute la société : il faut reconnaître une identité.

Mais nier les choses « établies » de la société ne suffit pourtant pas. Les dépasser c’est (négation de la négation) construire en transformant positivement l’héritage. Un droit de la personne ignorant des dépendances génériques se retourne contre le droit de l’individu ; ce que dit Marx sur « les droits de l’homme et du citoyen » vus aussi par la bourgeoisie révolutionnaire comme une justification aux inégalités sociales.

Pour notre mode de pensée dominant, le droit de l’individu ne se pose pas en relation avec un ensemble vivant en mouvement mais avec un autre individu sans relation générique.

 

Je pense, sauf erreur(s) tout à fait possible(s),  que cette conception (une clef parmi tant d’autres ou une clef première ?) est nécessaire à une vision moins trouble (au sens premier) des phénomènes actuels de société, nombreux et variés. ...

 Suite de l'essai :  ici

 http://pierre.assante.over-blog.com/article-division-sexiste-du-travail-sur-la-sociale-52815739.html

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche