Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2015 3 15 /04 /avril /2015 07:18

SCHWARTZ 1988Pas  de processus humain sans production, sans les conditions de la production : l’engagement de la personne et un type d’échange en santé.

 

Durant les "30 glorieuses" et en gros la période du capitalisme monopoliste d’Etat social, la tendance à la baisse de profit a été contrecarrée par l’augmentation de la plus value relative basée sur la productivité issue des avancées technologiques et de la situation de domination monopoliste dans le monde des pays industrialisés dits « avancés » et « occidentaux ».

 

La mondialisation informationnalisée qui a suivi les 30 glorieuses a cassé les cohérences nationales, des acquis et compromis sociaux constitués sur la base des nations entre les monopoles nationaux, leurs besoins de mains d’œuvre "non qualifiée" et qualifiée, et les forces sociales des salariés organisés, partis ouvriers et syndicats en particulier.

 

Si la nation reste une base des luttes sociales de résistance et de transformation, il n’en est pas moins réel que la lutte et l’organisation de la cohérence sociale doit s’organiser sur la base de grandes unités régionales constituant des espaces cohérents capables de jouer un rôle, de constituer un rapport de forces suffisant dans l’organisation de la mondialisation informationnalisée, l’organisation internationale du travail de la production répondant aux besoins de survie et de développement général.

 

L’Europe constitue un de ces espaces cohérents possibles, mais elle est malade comme le monde et peut-être plus que les autres ensembles, d’une finance dont le rôle de renflouement de la baisse tendancielle du taux de profit assèche l’investissement productif et de rôle que les institutions pourraient jouer dans une organisation et une régulation en santé des mouvements de toute sorte de la société nécessaires à sa vie.

 

Au-delà, il y a cette simple évidence que l’ergologie met en lumière : quelle que soit l’accession au pouvoir de forces de progrès, la question du travail, de l’activité productrice est déterminée par l’engagement à la production de l’individu, de sa conviction à la participation dans le travail producteur stricto sensu, comme dans l’activité générale de la société sous toutes ses formes multiples et variées, de l’acte dit « manuel », à l’acte dit « intellectuel », à l’art et la réflexion philosophique sur les raisons d’être de notre espèce dans la nature.

 

ElleinsteinLes écrits de Lénine, parmi les nombreux écrits révolutionnaires, et dans ses limites humaines et de son temps, dans la constitution de la social démocratie russe, puis du parti majoritaire bolchévik, dans l’accession au pouvoir, la guerre civile et le communisme de guerre, enfin la NEP (économie mixte de transition assurant l’accumulation primitive du capital pour le développement des forces productives nécessaires à une transformation sociale radicale en santé) et la mise en projet d’un processus lent et long de transformation des forces productrices et des institutions les coordonnant (cassé par le stalinisme à travers des conditions historiques), pointent dramatiquement en particulier dans la fin de sa vie la question cruciale de l’engagement de l’individu dans la marche de la société, prémices et alerte non saisie d’une ergologique latente avant l’heure.

 

Les révolutionnaires du yaka et du ilfo, d’un romantisme limité irresponsable, dans lesquels tout un chacun peut sombrer, doivent sans cesse lier leurs propositions et leurs rapports avec leurs semblables, les humains, avec cette réalité non contournable :

 

1) On ne peut transformer que le réel, on ne peut pas transformer ce qui n’existe pas, tout acte opérationnel ne peut partir que de l’existant, qu’il nous convienne ou pas, en particulier de l’existant économique et financier qui permet jusqu’à nouvel ordre l’échange de la production dans l’existant général, sa multitude et son unité.

 

2) Ce sont des être humains en tant que personne dans l’espèce et la société et l’ontologie de l’être social « contenue » dans la personne, sa multitude et son unité, qui peut permettre la poursuite du processus humain partant de ses propres besoins dans les besoins solidaires de l’unité de production, l’entité locale, et la cohérence globale de la société.

 

3) En dernière instance le type d’échange « Argent-Marchandise-Argent’- plus » à son paroxysme évolutif malsain ne peut supporter la demande des besoins humains s’il veut poursuivre la course au profit qui est sa loi et sa raison d’être et devient donc obsolète en fin d’évolution : il ne peut prendre en compte les valeurs sans dimension de l’activité ni le travail concret en tant que tel et premier. Sa loi est figée dans une seule mesure abstraire, le temps de travail. La création humaine ne peut se développer, limitée par une mesure correspondant à une accumulation primitive de période de pénurie due à un état ancestral des forces productives se développant dans l’industrialisation mécanisée. La révolution scientifique et technique se heurte au système. L’accroissement de la division du travail, hiérarchique plus et bien que technique, l’accroissement de la mise à l’écart d’une masse de population de l’activité productrice, les conséquences négatives sur la formation de la pensée et la motivation sociale que cet état de fait provoque ne sont pas sans conséquences sur l’état de guerre du monde.

Cet état de guerre sert les dominations et la course au profit, et loin de susciter de saines réactions est remise en jeu dans un circuit de violence et d’exploitation de la violence pour poursuivre violence, domination et profit.

 

berliguerComprendre l’humain dans « l’expérience et la connaissance du travail » est indissoluble de la compréhension des conditions objectives de la production et de l’échange. Le détournement sain de la circulation du capital, du profit vers les besoins et donc vers l’investissement producteur pour ces besoins et par la même occasion les désirs que ces besoins induisent, ce détournement radical et progressif ne se fera que dans le « rassemblement » de l’homme producteur qu’ergologie et critique de l’économie politique constituent en tant qu’outils de la conscience et de l’acte transformateur que la conscience permet.

 

Ceci n’est pas un détour inutile, une rêverie  ou une fantaisie d’intellectuel, mais une condition incontournable, au même titre que le rassemblement des savoirs cloisonnés que l’aliénation du producteur de ses gestes et des produits de producteur provoque.

 

Tout cela est à la fois lié mais divisé par un système limité, mutilé, système en besoin et attente de transformation

 

 

Pierre Assante, 15 avril 2015 

 

                                                                      ******

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 

******

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans TRAVAIL
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche