Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 08:18

SCHWARTZ 1988Poids du Mouvement de Moralisation et Normalisation figée, réponse malsaine à la maladie de croissance de l’humanité mondialisée et informationnalisée.

 

Il n’y a pas d’autre alternative pour un être humain que d’allier dans l’activité humaine, l’audace de déchiffrer des chemins nouveaux et la prudence de l’expérience acquise et à acquérir.

 

C’est cela le choix de la santé, c'est-à-dire du processus du corps-soi, de la société dans laquelle il évolue et dont il fait partie.

 

Tout le reste est répression et normalisation figée, répression moraliste aussi vieille que les religions, leurs normes antécédentes et leurs dénormalisation dans les « protestantismes » successifs, qui ne se sont pas toujours nommés par ce terme, des premiers chrétiens (rapidement renormalisés et "figés" !) aux contestataires communistes du socialisme réels (rapidement instrumentalisés !), etc….

 

Connaître cela aussi fait partie des sentiers, des vallées et des sommets, des routes à parcourir.

 

Une normalisation figée (fortement figée mais non totalement, l’immobilité n’existe pas)  règne dans la société actuelle, où pourtant le mouvement des connaissances et des réalisations techniques n’a jamais été si puissant et si rapide, et vit autour d’exemples telle la moralisation contenue dans une œuvre comme celle d’Onfray (ne pas la diaboliser à partir de cette critique !), qui somme toute se manifeste à travers un enseignement encyclopédique (contenant aussi quelques inexactitudes) et les normes économiques de la « pensée unique ».

 

L’épanouissement de la personne, de la société, c'est-à-dire de leurs activités tient encore dans les mouvements de minorités dont l’activité traverse leur propre mouvement autonome, comme l’ensemble du mouvement de la société, y compris dans les forces « majoritaires » contradictoires de cet épanouissement.

 

Je vois dans la théorie de l’activité et ses concepts développés par Yves Schwartz, le « centre » du mouvement d’épanouissement, de la santé du processus humain, c'est-à-dire du processus de la conscience dans l’activité. Le déclarer ne suffit pas si cela n’entraine pas une connaissance (et une critique au sens scientifique) de ces concepts.

 

Bien sûr tout concept peut aussi se figer en même temps que se répandre, l’inventeur être transformé par les usagers de ses concepts en gourou... Ce fut en partie le sort des usagers des concepts de Marx (et de biens d’autres), lequel les a développés parce qu’ils étaient en état de gestation dans la « société globale ». C’est aussi là que réside la seule alternative pour un être humain que d’allier l’audace de déchiffrer des chemins nouveaux et la prudence de l’expérience acquise et à acquérir.

 

Le processus humain (et donc de la personne humaine) est minuscule dans l’immensité de l’univers. Mais c’est le notre. Et c’est à nous de le faire vivre comme de faire vivre notre corps-soi, sa pensée de résolution de ses besoins dans celui de la société.

 

 

Pierre Assante, 12 mars 2015.

 

******

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

 

******

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans ERGOLOGIE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche