Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2014 1 17 /03 /mars /2014 11:27

TU NE TUERAS POINTPour ou contre la Russie...??

Pour ou contre Poutine ?

 

C’est en ces termes qu’on voudrait nous faire poser la question de l’Ukraine et la marche du monde en général.

En nous soufflant la "réponse", bien sûr.

 

Ce n’est pas en ces termes que se pose la question.

La question c’est comment sortir d’une crise engendrée par des intérêts financiers qui ne sont pas les nôtres et au contraire s’opposent ici et ailleurs à un développement harmonieux des forces productives, s’opposent à une diversité dans la coopération en fonction des développements inégaux hérités de l’histoire, développement inégaux dans les multiples champs autonomément (pas indépendamment) des lieux, institutions etc.

 

La question c’est comment dépasser une crise de croissance de l’humanité, et en aucun cas de perpétuer les divisions entre peuples et personnes imposées par les luttes nécessaires entre des forces contradictoires répondant à des moments et conditions historiques données, et aujourd'hui encore.

 

Les démocraties sont à reconstruire, et à être réinventées, à la mesure des conditions techniques et morales nouvelles de l’humanité. Les démocraties « de l’habitant » sont à reconstruire et complétées en y incluant ce dont elles sont mutilées, la démocratie du producteur : que, quoi et comment produire pour répondre aux besoins « matériels et moraux » des entités humaines et des individus qui les composent, en ne les opposant pas, mais en orientant le mouvement de la société vers des coopérations fertiles.

 

Savoir qui a commencé la querelle, ce n’est pas le plus important, surtout si l’apparence des choses et celle qu’on nous impose nous incite à poursuivre la querelle, les divisions humaines et les immenses dangers institutionnels et militaires qu’elles comportent. Connaître les conditions réelles des conflits demande un réel effort qui n’est pas une inclination à ce qui nous est « servi », mais une réflexion critique.

 

Il n’est pas simple de faire abstraction de positions partisanes. D’autant qu’une position partisane a quelquefois de justes raisons d’être. A condition de ne pas camper sans discernement sur une position, ce qui est souvent le cas pour tout un chacun. A condition de dénormaliser-renormaliser nos « bases » mentales en santé (autant que possible) en fonction des évènements individuels et collectifs, des perceptions que les consciences analysent.

 

Sincèrement, au vu des multiples interventions, bombardements, sécessions, bouleversements sans autres effets qu’une nouvelle répartition des intérêts privés, soutenus par l’OTAN, mettre dans la balance tous les torts au gouvernement Russe, tel qu’il est, et juger un référendum illégal, au-delà du fait qu’une décision institutionnelle ne règle pas une crise qui menace de s’étendre encore, est plus qu’abusif et ne contribue pas à une sortie démocratique et pacifique de la crise locale et de la crise mondiale.

 

Pierre Assante, 17 mars 2014

 

P.S. Photo d'un monument aux morts de la guerre de 1914-1918, reçue de l'ami, J.G.

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0

commentaires