Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2010 6 20 /11 /novembre /2010 22:48

1844La pointe la plus avancée du savoir et du pouvoir consiste à dire et à faire, dans tous les champs d’activité humaine, non selon une vision séparée des éléments d’un objet, d’une situation, mais dans l’unité de ses composantes, et dans le mouvement de ses contraires. Dans la totalité de ses processus dans son processus.

 

C’est bien là la contradiction majeure. L’espèce humaine (et la personne humaine) ne possède pas cette aptitude de vision d’ensemble d’un processus, même élémentaire. Et l’intuition, le savoir, empiriques, construits sur le processus de l’expérience et des sciences, eux-mêmes sont incapables de cette unité, sinon furtivement, et rapidement absorbée par la force de réaction. Leurs effets sont pourtant fulgurants, dans les soubresauts et les convulsions du corps social. Démocratie athénienne, révolution française, Commune de Paris….  et bien d'autres évènements, rencontres et rencontre de rencontres personnels, locaux et planétaires, les seuils atteints et dépassés.

 

Cette vision unitaire, l’espèce humaine est pourtant en train de la construire depuis son origine et l’atteindre c’est son but. Son but parce que la satisfaction de ses besoins élémentaires, en se développant par le travail, la production, se complexifiant, a transformé qualitativement ces besoins en ce besoin de construction.

 

"Naturalisation" de l’homme et "humanisation" de la nature pourrait-on dire (1). Quelle magnifique intuition de Marx de 1844 et de la critique de l'économie politique capitaliste développée dans « Le Capital », continuée par l'expérience et la connaissance du travail, de l'activité. Processus de la conscience de la nature sur elle-même, besoin et raison suprême de l'humanité et de la personne. Et ce besoin est devenu la condition de la poursuite du processus humain, des conditions matérielles de ce processus, de sa santé.

 

Cette construction elle se voit dans le processus d’imbrication du clan humain généralisé, unification et diversification multipliée, sans cesse croissantes en processus contraires de ses techniques de production et d'échange, de ses institutions et de sa culture, malgré justement les contradictions qui  travaillent cette construction, la menacent et la développent, contradictoirement ; les pouvoirs et l’accumulation privée qui se concentrent, et les luttes "en pluie" et en rassemblements, en rassemblement, en volontés, que cela induit.

 

Pierre Assante, 20 novembre 2010

 

(1)..."Le mouvement entier de l'histoire est donc, d'une part, l'acte de procréation réel de ce communisme -l'acte de naissance de sa connaissance empirique- et, d'autre part, il est pour la conscience pensante, le mouvement compris et connu de son devenir"....

"...Donc, la société est l'achèvement de l'unité essentielle de l'homme avec la nature", "le naturalisme accompli de l'homme et l'humanisme accompli de la nature", et "ce communisme en tant que naturalisme achevé = humanisme, en tant qu'humanisme achevé = naturalisme...."

Karl Marx, 1844.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche