Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 23:01

FAJONRôle de l’élu et rôle du parti, rassemblement d’humains codifiant une action pour un objectif.

 

Lorsque la nécessité n’apparaît plus en tant que nécessité à la majorité des humains qui composent une entité humaine, cette entité est en grand danger de survie car elle n’est plus à même de produire ce qui lui est nécessaire pour vivre.

 

« 1968 » qui nous a libéré de certains tabous ne nous a pas appris à mesurer les nécessités, l’anankè comme disaient les philosophes grecs antiques ou comme le soulignent Marx, Camus (et quelquefois son « absurdité » bien que nécessité), ou avant eux Augustin ou Diderot.

 

Lorsque l’entité est l’humanité entière, c’est l'humanité entière qui est menacée.

 

Lorsque l’idéologie dominante constitue des rails sur lesquels circulent les activités humaines, il est difficile d’en sortir.

 

Mais lorsque le besoin de transformation devient impérieux et se manifeste par une crise de production, une crise dans l’infrastructure productrice et les superstructures qui lui sont liées, en mouvements autonomes et dans l’unité constituée par tous les mouvements qui les constituent, des conditions existent pour « sortir des rails » sans dérailler.

 

Ces conditions n’induisent pas automatiquement la sortie des rails en santé. Une condition pour une transformation saine, c’est l’existence de forces sociales qui ont constitué une petite flamme de longue haleine et un contenu transformateur de cette petite flamme, contenu dont la base est constituée des conditions dans lesquelles les humains peuvent poursuivre la production des biens nécessaires à leur vie, la petite flamme étant un parti, au sens large, qui a entretenu les concepts scientifiques, techniques et philosophiques nécessaires à la production.

 

La flamme qui peut entrainer l’incendie d’une transformation en santé ne décide pas de l’évènement mais peut agir sur le sens que peut prendre l’évènement, et quelquefois le susciter.

 

Ce n’est pas le bateau qui fait le vent, mais il l’utilise pour arriver à bon port.

 

La patience ce n’est pas l’attentisme.

 

Ce n’est pas le robinet qui fabrique l’eau, mais c’est l’aboutissement du travail du plombier, des travailleurs du canal etc...

 

Le lever de soleil, c’est un phénomène naturel, pas le remboursement des médicaments qui sont un phénomène social dépendant de choix d’actes humains.

 

On ne peut comprendre un film en en voyant quelques secondes, il faut le suivre attentivement pour comprendre, idem pour la vie, la politique, la gestion de la cité.

 

« Le grand soir », ce n’est pas l’évènement miracle, c’est la prise de conscience que l'objet  produit, c’est un rapport entre celui qui le produit et celui qui l’utilise. Quand je m’assois sur une chaise, il y a une solidarité objective entre celui qui l’a faite (ceux qui l’ont faites, il est aujourd’hui l’œuvre d’une coopération multiple) et celui qui s’y assoit. Solidarité objective et solidarité subjective dont les travailleurs prennent conscience en tant qu’entité de classe qu’ils constituent, prémices d’une conscience de toutes les activités humaines en tant que solidarité constitutive de la satisfaction des besoins humains.

 

L’objet argent n’a qu’une valeur symbolique des richesses concrètes qu’il représente, et du consensus sur l’accord de cette valeur pour déterminer les conditions de l’échange. En système capitaliste les conditions de l’échange ont comme préalable l’accumulation du capital et la crise de suraccumulation et de mutilation de l’activité productrice que produit cette suraccumulation.

 

C’est cette crise de suraccumulation qui crée l’évènement sur lequel agir pour une transformation en santé des rapports de production, des rapports humains.

 

L’aberration des échanges, la dictature des institutions financières, les rails sur lesquels se déplacent la gestion de ces valeurs symboliques, éloignées de plus en plus de la réalité des richesses concrètes produites, des valeurs d’usage produites, ont comme remède une maitrise des institutions financières par les institutions des travailleurs producteurs, les vieilles institutions dépassées transformées par eux.

 

La démocratie du producteur, de sa décision du « que et comment produire » ne peut se développer sans cette maitrise des institutions financières, sans un processus de maitrise de ces institutions financières.

 

Le service public est à la fois un bien matériel de base et une superstructure au service de la production des biens matériels de base produit par l’infrastructure, la base de la production des biens matériels nécessaires à la reproduction élargie de la vie humaine. Infrastructures et superstructures fonctionnent en unité.

 

Exemple, la superstructure école va fournir à l’industrie de base les savoirs en personnes en tant qu’ouvriers, ingénieurs qui construisent des bus de transports publics. Transports publics et école sont des services publics de superstructure et l’usine de production de bus l’infrastructure.

 

La division entre infrastructure et superstructure indique dans quelle condition une base de production est nécessaire pour développer l’ensemble d’une activité. Elle n’indique pas une hiérarchie de classe, mais une hiérarchie dans le temps et dans l’ordre du processus humain à l’origine et la persistance des conditions d’origine de production dans le moment actuel et futur du procès de production des biens nécessaires à la reproduction élargie de la vie humaine.

 

Ainsi le rôle de la classe ouvrière n’est pas un rôle mythique, ni une hiérarchie de classe au sens le la hiérarchie de classe du système capitaliste, des inégalités qu’il induit et d’une division mutilante du travail où il y a ceux qui conçoivent et ceux qui exécutent sans initiative, en aliénation du produit et des gestes de leur travail.

 

Ainsi le lien entre l’expression des besoins immédiats quotidiens et le rôle d’un parti de classe des producteurs sont indispensables et inséparables.

 

Le front de Gauche est un embryon déjà important d’un rassemblement populaire dont la taille explosera lorsque les conditions matérielles d’une issue à la crise, civilisationnelle et économique en dernière instance, existeront.

 

Il est, avec ses composantes actuelles et futures en relation dialectique entre elles et entre le mouvement de la société, la flamme à entretenir pour un embrassement en santé, à condition que la question de la production, des transformations des systèmes de financement de la production la permettant, les propositions et leur mise en œuvre, soient suffisamment maitrisées par le FdG et ses composantes.

 

L’expression des besoins immédiats quotidiens et sa prise en compte par l’élu, nécessaire et indispensable ne peut à elle seule substituer le rôle d’un parti de classe des producteurs. Rôle de l’élu et rôle du parti sont indispensables et inséparables.

 

A tout cela il faut ajouter le besoin de connaissance de la transformation des moyens de production, et de la production, son informationnalisation, sa mondialisation avec ses transformations et ses composantes de grands ensembles mondiaux et leur coopération, la révolution numérique et les immenses possibilités de production qu’elle permettent, à condition d’un usage en santé, immensité que fait mesurer par exemple les millions de calculs secondes que peut effectuer un ordinateur (et l’usage de ces capacités nouvelles dans la production), ordinateur de plus en plus réduit en dimension et de plus en plus réduit en alimentation énergétique, à l'image d'une croissance-concentration qualitativement nouvelle économe et écologique.

 

En pratique, je vous renvoie à ce tract : http://www.pcf.fr/58555

 

Pierre Assante, 1er octobre 2014

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

30 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blog.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre Assante - dans Travail et Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche