Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 04:54

 

Missions éducatives

T.O.S. : Déqualification. Jusqu’où irons-nous

 

Région ATOS 86 UneLa " mission éducative ", a été garante des conditions d’exercice du travail et de ses droits pour les personnels TOS des établissements scolaires.

Pendant de nombreuses années, les personnels de maintenance, d’entretien, d’accueil, de restauration, d’assistance scientifique ont eu dans les établissements d’enseignement, des statuts spécifiant leurs missions, une " formalisation " précise de leurs carrières. C’était le résultat de longues luttes syndicales pour la reconnaissance de leur travail et des droits qui en découlaient.

Cette formalisation statutaire permet de ne pas travailler n’importe où, ni n’importe comment. C’est ce que, syndicalement et historiquement, nous avons appelé la " mission éducative " pour les personnels dits " non enseignants "des écoles, des lycées et des Collèges.

L'approche de ce statut dans les Collectivités est bien différent et les remises en cause nombreuses.

Pour le profit, qu’importe que soit entretenu par une personne, indifféremment, un collège, un hôpital, une préfecture, une maison de quartier ? Et que lui importe de donner un statut à ce personnel.

C’est au nom de soi-disant « conditions nouvelles » qu’une " modernisation " a été imposée aux personnels. La nouvelle loi territoriale votée le 16 novembre 2010 ouvre, encore plus les portes, non seulement à un "travailler n’importe où et sur n’importe quelle mission ", mais aussi à travailler avec pertes des garanties qui ont été les nôtres.

Nous ne voulons pas de ce schéma et nous battons pour élargir nos garanties statutaires à l'ensemble des Personnels, y compris de la FPT.

La gestion des établissements scolaires s’apprête à être révolutionnée par la disparition des gestions propres aux départements et aux régions et par l’apparition des super métropoles. Et leurs budgets, comme les budgets des Collectivités, taillés et ligotés, leurs orientations vont dans le sens, à l’instar de la réforme des retraites, de la privatisation et de la suppression de services : pénurie et inégalités.

Que sont les adjoints techniques de la territoriale et de l'Etat ? Ce sont nos mêmes contrats, ce sont bien nos OEA d'antan, nos OP, nos MO, nos PTL, dans l'Education et ailleurs etc...

 

" MODERNISER " VRAIMENT ce serait faire progresser en qualification la masse des dit(e)s "non qualifié(e)s" de base. ( j'ai mis un "e" parce que c'est ça la réalité de nos professions, à majorité féminines, doublement exploitées), qui ont perdu leur appellation au profit d'une appellation qui reflète " l'évolution " vers la polyvalence et la déqualification et la "dé-statut-fication" particulière.

Déqualification générale qui préside entre autre aux statuts de la FPT sans parler de la précarité galopante sous toutes ses formes, majoritaire dans l'emploi global.

LA VRAIE MODERNISATION ce serait un renforcement des ouvriers qualifiés pouvant tirer l'ensemble des personnels vers le haut, c'est un encadrement non "d'élite" mais "technique et ouvrier" proche des personnels afin de coordonner, d'animer le travail en fonction des besoins techniques des services  qui sont la base de nos missions, ce serait des équipes de travail cohérentes et animés dans la concertation.

LA VRAIE MODERNISATION ce serait avoir des ouvriers qualifiés d'intervention rapide dans les Établissements, avoir des personnels d'entretien et de maintenance dont le lien avec l'usager  réponde aux besoins propres du lieu où ils exercent,  tirer vers le haut les qualifications par cette fonction et en même temps les emplois, les conditions de travail et les salaires.

LA VRAIE MODERNISATION ce serait reconnaître aux femmes des droits égaux en qualification et en salaires, et à tous les personnels, que leur rôle est essentiel ! L’histoire des  TOS doit servir d’exemple. N’oublions pas que « TOS »  qualifie les fonctions Techniques Ouvrières et de Service etc… Que serait l’encadrement du travail dans un pays sans l’exécution de ce travail. Il faut en finir avec ces appellations ministérielles de travail " non qualifié ", offensant, démotivant, dévalorisant, et cette division archaïque !

 

L'appellation "adjoints techniques", c'est bien le reflet de notre "évolution à l'envers" vers la polyvalence et la déqualification, le désintérêt du travail.

NON, les spécialités , la formalisation des missions dans des statuts particuliers, l'attachement à un service, un lieu de travail, les rapports humains qu'on y entretient entre salariés et entre salariés et usagers", tout ça n'est pas fini. Notre action ne consiste pas à manœuvrer en recul mais à nous fixer des objectifs de reconquête et de transformation de fond permettant ces reconquêtes. Et là on aborde aussi des questions plus larges de gestion des administrations, de l'État, des entreprises, ET de l'appareil productif soumis à la bourse des "valeurs".

 

Pierrot Assante (Régions ATOS N°86, décembre 2010).

Partager cet article

Repost0

commentaires