Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 15:49

Recherches internationale 46 1965Transformation sociale « en santé ». problèmes « d’organisation ». économie et philo. Unité des champs d’action entre eux en fonction de l’économie « en dernière instance », sans « économicisme ».

 

Lorsque Lénine écrit sur les « travaux pratiques » de la transformation sociale, l’on comprend qu’historiquement, l’utopie opérationnelle et l’opération elle-même, ce n’est pas quelque chose de superposable, que l’image de l’une et la constitution concrète de l’autre, c’est toute la distance et la proximité simultanée entre la pensée, l’acte et son résultat.

 

Dans la construction de la N.E.P. (Nouvelle Politique Economique) de l’Etat soviétique en 1921 et de l’administration de cet Etat dans la même période, il y a tout l’apprentissage historique que ces évènements prodiguent au moment de leur réalisation, comme aujourd’hui dans la relation que nous pouvons entretenir entre conceptualisation et réalisation restreinte, partielle et générale et le mouvement « ici et maintenant » de notre conscience anticipatrice (selon l’expression de Ernst Bloch).

 

La dichotomie des champs de recherche et d’activité sont un handicap essentiel de nos difficultés.

 

Evidemment, il ne s’agit pas de considérer qu’on peut agir « généralement » sur un « champ général » sans agir sur des champs particuliers, en niant au premier degré l’autonomie des champs entre eux. Mais il ne s’agit pas non plus de cloisonner des champs, ce que le structuralisme ambiant induit, que ce soit dans le quotidien de chacun d’entre nous dans l’humanité, comme dans le conscient et l’inconscient de l’humanité, résultante de tout ses mouvements d’individus et de groupes.

 

POLITZERLe mouvement de la nature est UN, le mouvement de l’humanité dans la nature est UN avec elle. L’autonomie des mouvements entre eux ne nie en aucune façon cette réalité et transformer la société pour poursuivre son processus en santé c’est procéder à une négation de la négation et de l’état existant des choses et de la réalité en mouvement des concepts que celle-ci produit sur les consciences.

 

Cette question de « négation de la négation », traduite aussi par « dépassement », « aufhebung » dans le vocabulaire de Marx, n’est pas qu’une formule plaisante à un intellectuel parmi les intellectuels, mais un concept à mettre en œuvre dans toute pensée du « quotidien » comme de la « philosophie populaire et savante », « alimentaire » comme « historique » (les deux sans dichotomie non plus), sans pour cela qu’il nous donne la clef miracle de toute solution sans aller retour entre observation et expérimentation, sans  connaissance pratique de la « double anticipation », selon de terme d’Yves Schwartz.

 

Les Partis Communistes, dans ce qu’ils ont exprimé de positif dans le processus humain, ont été parti prenante, sans jeu de mot, du front du Novum, ce qui se construit de neuf et sain (ce qui ne veut pas dire sans maladies) dans le processus humain. Le Front Populaire, dans son « champ élargi » de même.

 

Le Front de gauche, peut-il être partie prenante de ce « front du Novum », de la conscience anticipatrice, du principe espérance qui les meut au même titre que les processus économiques, anthroponomiques selon l’expression de Paul Boccara,  dans leurs champs particuliers, éléments du « champ général » (et du Chant Général selon l’expression de Pablo Neruda).

 

Il ne peut l’être, transitoirement comme toute « front » sans l’héritage communiste. Mais est-ce seulement un héritage ? Le parti communiste hérite de lui-même, quelle que soient les difficultés que le processus du capital sur lui-même a induit dans son paroxysme au point de limiter l’expression de ses contradictions dans la conscience des couches exploitées dites moyennes et la classe ouvrière elle-même, au point aussi de mettre en danger tout le processus humain, de ses origines du « travail primitif » au travail hautement développé d’aujourd’hui.

 

C.C.1980Le Front de Gauche est bien une alliance. Restreinte mais sur la base de laquelle peuvent s’élargir les alliances sociales et pas seulement organisationnelles, les  secondes étant l’outil des alliances sociales. Il contient des éléments divers aux actes complémentaires et aussi opposés. Il reflète à la fois les archaïsmes des mouvements populaires et du salariat comme les aspirations nouvelles de ce même mouvement  dans leur condition nouvelle, moderne d’existence. Il ne possède pas l’héritage propre du mouvement communiste et il en a besoin et seul ce dernier, dans sa nouvelle étape de « d’expression consciente du processus inconscient » en « reformation », en « refondation » répond aux questions posées par cette alliance.

 

Un des champs de l’héritage que le PCF est le mieux à même de porter est celui de la pluridisciplinarité autour de la critique de l’économie politique et des transformations qu’elle appelle sur le plan de l’économie « en dernière instance » et sur la plan d’une visée qui à la fois intègre l’autonomie des champs de recherche et d’activité et leur intrication générale, qui font UN le mouvement de la société.

 

Cette interdisciplinarité de la recherche économique, de la politique au sens non partisan mais en réponse au quotidien, cette vision « unifiée » du mouvement de la société dans la multiplicité-diversité de son existence, reste le champ d’un parti communiste mais non son appropriation sectaire, et le restera tant que cette « étape » de transformation sociale de mise en commun des efforts des humains pour assurer leur existence « matérielle et morale » n’aura pas prévalu sur l’appropriation des efforts de tous au profit de quelques-uns, le capitalisme avancé, de production mondialisée et informationnalisée, généralisé, stade suprême du mode de production marchand et antichambre de cette administration de la société par tous, cohérence de l’activité et des besoins de chacun dans l’activité générale.

 

Qu’on ne nous fasse pas rire. Quelles que soient les maladies de cette tendance à l’effort commun, n’acceptons pas, n’acceptons plus les leçons de ceux qui le confisquent. Ni celles des impatients et des résignés qui les aident objectivement. Moi y compris lorsque j'y succombe...

 

Pierre Assante, section de Marseille 8° du P.C.F., 20 octobre 2012

 

ET, Accéder, en cliquant sur le lien ci-dessous à :

29 TITRES sélectionnés de ce blog : Quelques essais, nouvelles, poèmes, articles de presse, de l'auteur de ce blob.... Cliquer sur leS titreS

 

Et :Tous les articles de ce blog en cliquant : ici

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de pierre.assante.over-blog.com
  • : Ce blog contient, sous la forme d'essais,de nouvelles, de poésies, une analyse des contradictions du mode de production, des devenirs possibles, en particulier en rapport avec l'activité humaine, le travail, l'ergologie
  • Contact

pierre.assante.over-blog.com

Recherche